The setup and the execution of the electroacoustic part of this work requires a Computer Music Designer (Max expert).

Performance date: June 1, 2011

Documentation date: July 13, 2011

Version state

Valid

Validation date: May 3, 2018



Executions dates of this version

  • June 1, 2011,

Version documentalist

Version realisation

  • Manuel Poletti (Computer Music Designer)

Version length

18 mn

Upgrade Motivation

max5 version tested in performance (London June 2011).

Detailed staff

  • viola
(Detailed staff comes from Brahms, send mail to brahms-contenu@ircam.fr for correction.)

Electronic equipment list

Computer Music Equipment

  • 1 Max 5 - Max (Cycling74)

Premiere

  • June 17, 2009, Paris, Festival Agora, auditorium du musée d'Orsay

Publisher:

  • Ricordi

Realisation

  • Manuel Poletti

Work length

  • 18 mn
Download all files
File Author(s) Comment
Download [1.2 MB] Document Documentation Manuel Poletti
Download [1.3 GB] Patch PrismSpectra-Max5-tested.dmg
Download [339.7 KB] Patch patch update Manuel Poletti BUG FIX : to replace the patch in PrismSpectra-Max5-tested.dmg

Instructions

bug fix :
First of all replace the patch PrismSpectraMax5.maxpat  by the latest-version  PrismSpectraMax5-version2.maxpat in the PrismSpectra folder

Click here for the documentation



© IRCAM Creative Commons License
This documentation is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.


Program note

Ma première idée était de créér un orchestre à cordes virtuel qui soit dirigé par le soliste. Je me disais que ce devait être le rêve de tout altiste !

Quelquefois, être un compositeur – sorte de génie dont le but est de réaliser le rêve d’un musicien – c’est un défi. Les membres de l’orchestre à cordes virtuel ont des problèmes d’« égo ». Parfois, ils n’obéissent pas au soliste, parfois, ils sont en retard, parfois, ils jouent beaucoup plus fort qu’ils ne devraient et, parfois, ils jouent faux... Dans ce cas, il s’agit donc vraiment d’un
orchestre virtuel !

J’ai également décidé d’ajouter une autre épaisseur à la pièce en utilisant l’électronique live semi-improvisée. Quand je travaillais dans le studio avec Manuel Poletti, je parlais de ces éléments électroniques comme d’« amis ». Je les ai conçus pour qu’ils se comportent comme des poissons dans un océan tropical. Parfois, ils nagent en banc à travers la pièce, parfois, ils s’élancent au loin comme de petits rayons de lumière entrant et sortant d’un corail ombrageux.

Tous ces sons sont générés en réponse au soliste. Ainsi l’alto contrôle presque tout.

Daï Fujikura, programme de la création, Agora 2009.

Version documentation creation date: None, update date: May 6, 2021, 3:10 p.m.