updated 5 December 2019
© Marco Delogu

Jacopo Baboni Schilingi

Compositeur italien né le 4 avril 1971 à Milan.

Né en 1971 à Milan, Jacopo Baboni Schilingi suit ses études de composition auprès d’Ivan Fedele à la Civica Scuola di Musica de Milan, où il obtient son diplôme en 1994. La même année, il reçoit le diplôme de composition au Conservatoire G. Martini de Bologne. Parallèlement il étudie la direction d’orchestre avec Vittorio Parisi.

A partir de mars 1992, il obtient plusieurs prix de concours internationaux et participe à de nombreux festivals internationaux tels que Ars Musica, RomaEuropa, Milano Poesia. Il travaille activement avec le Centre MM&T de Milan où il réalise plusieurs oeuvres. En parallèle, il est membre officiel du centre de musique informatique Agon de Milan. A partir de 1993, il collabore avec la Sezione di Musica contemporanea de la Civica Scuola, où il tient périodiquement des séminaires sur la composition assistée par ordinateur.

En 1993, il travaille à l’IRCAM en tant que compositeur-chercheur, et participe activement aux actitivés pédagogiques de l’Institut lors de la saison 1995-1996. Il conçoit et codirige la réalisation du premier CD-ROM pour enfants de l’IRCAM pour l’apprentissage de la musique intitulé Dix jeux d’écoute, édité en 2000.

En 1995, il développe la théorie de la composition par modèles interactifs, qui prévoit une interaction directe entre la musique, les images et l’architecture. Il réalise avec l’architecte Pier Luigi Copat le projet Partitions (aussi nommé A.I.M.T.R.), conçu pour un espace interactif modulable en temps réel. Cette installation est la première réalisation concrète de la composition par modèle interactif. Il contribue aussi à la création de différents logiciels de composition assistée par ordinateur qui sont distribués par l’IRCAM depuis 1995 (Profile, Morphology, CMI).

En 1996, il est invité à jouer sa musique pour un concert privé à la Fondation Paul Sacher, et pour Madame Claude Pompidou à l’IRCAM avec Pierre Boulez.

En 1998, sous l’impulsion de Luciano Berio, il fonde le Département de Pédagogie du Centre Tempo Reale à Florence, qu’il dirige pendant six ans. La même année, il fonde avec Emanuele Quinz l’association Anomos, dédiée à la recherche, à la formation artistique, et à l’exploration des nouvelles configurations de l’art contemporain, en particulier celles liées à l’impact et aux contributions des technologies numériques. En parallèle, il obtient l’Équivalence Universitaire de l’École des Hautes Études de Paris, diplôme DEA sous la direction de Hugues Dufourt.

En 1999, il est titulaire de la classe de composition du Conservatoire de Musique de Montbéliard. De 1999 à 2001, il est chargé de cours au Département de Musicologie Contemporaine de l’Université Paris IV-Sorbonne.

En 2001 Jacopo Baboni Schilingi fonde et assure la direction artistique de l’Ensemble de Musique Interactive (EMI), qui se consacre à la création musicale utilisant les technologies interactives. En parallèle, il fonde le groupe de recherche et de production musicale PRISMA, au sein duquel il est responsable des rencontres internationales, coordinateur de la communication et des publications, ainsi que coordinateur des relations internationales avec les festivals, universités, centres de recherche et conservatoires de musique.

De 2003 à 2005, il participe au comité de pilotage d’Ars Numerica dans lequel il présente des universitaires, chercheurs et artistes français de renommée internationale.

Sa collaboration avec le plasticien Arman au début de l’année 2000 initie une série de projets interdisciplinaires avec des vidéastes, des sculpteurs, des cinéastes, des architectes et des poètes. Il collabore ainsi avec Miguel Chevalier, Elias Crespin, Sarkis, ou Jean-Pierre Balpe. Les travaux issus de ces collaborations combinent musique, éléments visuels, architecture, et interactions avec le public.

En 2007, Jacopo Baboni Schilingi développe une nouvelle pratique artistique, proche de la calligraphie, qu’il nomme Bodyscore. Ses partitions sont désormais écrites directement sur le corps humain, qui sert de toile vivante à ses compositions. 

De 2011 à 2013, il est artiste associé à la Saline Royale d’Arc-et-Senans, puis de 2013 à 2015 il est directeur artistique adjoint pendant deux saisons au Festival EMW à Shanghai. En parallèle, il est artiste en résidence à la MA Scène Nationale de Montbéliard. Il est le conservateur de la conférence annuelle mondiale PRISMA.

En 2015, il est chercheur invité à l’Université de Harvard, et professeur invité au Conservatoire de Wuhan. Puis, en 2018, il est choisi comme seul artiste pour la Soirée des mécènes du Grand Palais à Paris

Ses pièces sont jouées dans le monde entier. Elles sont interprétées par de nombreux orchestres et ensembles, notamment l’Orchestre d’Île de France, Ensemble Intercontemporain, Cottbus Symphony Orchestra, Ensemble Court-Circuit, Klangforum Wien, Les Pléïades ou encore Quatuor Léonis. Il collabore également avec des solistes comme Nicholas Isherwood, Claude Delangle, Chirstian Schmitt, Henri-Michel Garcia ou Pascal Contet.

Jacopo Baboni Schilingi est également compositeur de musique de films. Il travaille avec des réalisateurs comme Henry Colomer, Olivier Mille et Alan Fleischer.

Ses œuvres sont éditées par Suvini Zerboni.

Prix et distinctions

  • Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres (2013)
  • Prix Italia, mention d’honneur (2006)

© Ircam-Centre Pompidou, 2019

Sources

Site du compositeur ; Éditions Suvini Zerboni ; Ensemble de Musique Interactive.

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • elec 8 Ties Hermès interactive and generative sound installation in virtual reality (2012)
    • elec ARGO music for interactive and generative installation (2018)
    • elec Circoncentricos Fluo Bleu music for installation (2014)
    • elec Complex Meshes music for interactive and generative installation in virtual reality (2015)
    • elec Crossborders music for interactive and generative installation in virtual reality (2007)
    • elec Digital Supernova music for generative installation in virtual reality (2019)
    • elec Disparition radio creation, electroacoustic composition (2006), 19 mn 26 s
    • elec Fractal Flowers music for interactive and generative installation in virtual reality (2009)
    • elec Genus Naturae music for interactive installation (2010, 2013)
    • elec stage Hémera music for performance (2008)
    • elec IN-OUT Paradis Artificiels music for interactive and generative installation in virtual reality (2017)
    • elec Immersion Symphonique music for interactive installation, homage to symphonic music (2018)
    • elec stage Interdit au moins de 16 ans music for a poetic and musical show designed with Jean-Pierre Balpe and Jean-Blaise Evéquoz (2006)
    • elec La Vénus à Gonds interactive sound installation (2000)
    • elec Les pôles des Aimants music for exhibition (2014)
    • elec Letters in the Air music for interactive and generative installation in virtual reality (2008)
    • elec stage Ma Vie sur les Murs music for a play directed by Anne-Laure Walger-Mossière (2009)
    • elec Magic Carpet music for interactive and generative installation in virtual reality (2014)
    • elec MeTapolis music for interactive installation (2002)
    • elec Mesure de la Lumière music for installation (2018)
    • elec Music for Sixteen music for interactive and generative installation (2017)
    • elec Méta-territoires music for interactive and generative installation in virtual reality (2015)
    • elec Onde Pixel music for interactive and generative installation in virtual reality (2016)
    • elec Origin of the Curve music for interactive and generative installation in virtual reality (2014)
    • elec Origin of the World music for interactive and generative installation in virtual reality (2013)
    • elec Origin of the World 2014 music for interactive and generative installation in virtual reality (2014)
    • elec Partitions (ou AIMTR) music for interactive and generative installation (1996)
    • elec Pianorama music for interactive and generative installation (2017)
    • elec Pixel Liquide music for interactive and generative installation in virtual reality (2012)
    • elec Pixel Wave music for interactive and generative installation in virtual reality (2012)
    • elec Pixel Wave 2015 music for interactive and generative installation in virtual reality (2015)
    • elec Respiro della Voce music for installation (2015)
    • elec Rêves dévoilés sound installation for electroacoustic walk (2015)
    • elec stage Syntax Error ! music for a poetic show conceived with Jean-Pierre Balpe (2000)
    • elec Terra Incognita music for interactive and generative installation in virtual reality (2010)
    • elec Trianguconcentricos Fluo Rouge music for installation (2015)
    • elec stage Ulysse music for a play directed by Anne-Laure Walger-Mossière (2015)
    • elec stage W...nographie music for a poetic show conceived with Jean-Pierre Balpe (2001)
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Chamber music
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • Il Colore del nero requiem in forma di musica (1998), 8 mn, Suvini Zerboni
    • elec Natura Phoenix for symphony orchestra, string quartet and live electronics (2012)
  • Vocal music and instrument(s)
  • Musique vocale a cappella
    • elec stage Concubia nocte for two female voices and live electronics (2003-2015), 24 mn
    • elec stage Media nocte for two female voices and live electronics (2003-2015), 7 mn
    • elec stage Prima nocte for two female voices and live electronics (2003-2015), 7 mn
    • Sei frammenti sparsi per una voce sola per soprano e ambientazione sonora (1996), 3 mn, Suvini Zerboni
    • elec stage Ultima nocte for two female voices and live electronics (2003-2015), 20 mn

Catalog sources and details

Musique pour le cinéma

  • Sous les Drapeaux (Henry Colomer, 2008)
  • Nocturnes (Henry Colomer, 2006)
  • Le Roi Rodin (Alain Fleischer, 2002)

Catalog source(s)

Musique pour le cinéma

  • Sous les Drapeaux (Henry Colomer, 2008)
  • Nocturnes (Henry Colomer, 2006)
  • Le Roi Rodin (Alain Fleischer, 2002)

Liens internet

(liens vérifiés en décembre 2019)

Bibliographie

  • Jacopo BABONI SCHILINGI, La nuova pratica (nouvelle édition revue et augmentée), Paris, Éditions Mix, 2018.
  • Jacopo BABONI SCHILINGI, Fabien VALLOS, Six modèles d’analyse herméneutique, Paris, Éditions Mix, 2008.
  • Jacopo BABONI SCHILINGI, La musique hyper-systémique, Paris, Éditions Mix, 2007.

Discographie

  • Jacopo BABONI SCHILINGI, Profils, dans « Ircam : les années 90 », 3 CD Ircam, 1998, ircam 008.

Logiciel

  • Jacopo BABONI SCHILINGI, Jean-François REY, « 10 Jeux d’Écoute », Collection Musiques Tangibles Volume 2, 1 CD-Rom Ircam & Éditions Hyptique, 2000.