Jesper Nordin (1971)

Emerging from Currents and Waves (2018)

for clarinet, large orchestra and live electronics

electronic work

  • General information
    • Composition date : 2018
      Revision dates : 2020
    • Duration : 1 h 15 mn
    • Publisher : Peters
    • Commission: Orchestre symphonique de la radio suédoise, Orchestre Philharmonique de Radio France et IRCAM/Centre Pompidou avec l'aide de Musikverket.
Detailed formation
  • soloist : clarinet
  • 3 flutes, 3 oboes, 3 clarinets (also 2 bass clarinets, contrabass clarinet), 3 bassoons (also contrabassoon), 4 horns, 3 trumpets, 3 trombones, bass tuba, timpani, percussionist, piano, harp, violins, second violins, violas, cellos, double basses

Premiere information

  • Date : 31 August 2018
    Location :

    Suède, Stockholm, Baltic Sea Festival


    Performers :

    Martin Fröst, clarinette ; Esa-Pekka Salonen, électronique ; Orchestre symphonique de la Radio suédoise.

  • Date : 24 June 2022
    Location :

    création de la nouvelle version : France, Paris, Maison de la radio et de la musique


    Performers :

    Martin Fröst, clarinette ; Orchestre Philharmonique de Radio France ; Hannu Lintu, direction

Information on the electronics
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Manuel Poletti (réalisateur en informatique musicale, Music Unit)
Electronic device : temps réel, dispositif multimédia (vidéo, lumière) (Gestrument)

Observations

Grâce à la technologie Gestrument développée par Jesper Nordin, le clarinettiste solo et le chef contrôlent l’électronique en temps réel. Ils jouent de différentes sortes d’orchestres virtuels, tandis que le chef est également en mesure de capter et de transformer (gel, boucle, etc.) le son de l’orchestre en temps réel.

Program note

Quand on se tient très près de quelque chose en train de se transformer, ou quand on se trouve au beau milieu d’un processus, on est rarement capable de prédire où celui-ci mènera. On peut dans une certaine mesure en imaginer quelques-uns des tenants et aboutissants, mais on ne pourra s’assurer qu’après de la justesse de ces pressentiments. L’émergence des réseaux sociaux, de la réalité virtuelle et de l’intelligence artificielle est en train de bouleverser non seulement notre culture, mais notre société tout entière, et ceux d’entre nous qui existent au beau milieu de ce processus n’ont que peu d’indices pour prédire ce qui en sortira.
Ce qu’il y a de merveilleux avec l’art, c’est qu’il nous permet, dans un même mouvement, de poser des questions et de convoquer des visions. Dans quelle direction l’art se développe-t-il ? Les possibilités apparemment infinies de la technologie peuvent-elles servir de passerelle vers les profondeurs de la tradition? De quelles manières l’art, l’expression artistique et les occasions de le pratiquer seront-ils affectés par les nouvelles technologies ? La naissance potentielle d’une authentique intelligence artificielle représentera-t-elle un bond évolutif aussi géant que la sortie de la vie des océans ?

Jesper Nordin, note de programme du concert ManiFeste du 24 juin 2022 à la Maison de la Radio et de la Musique

Documents