updated 16 May 2022
© Daniel Campbell

Joan Magrané Figuera

Compositeur espagnol né en 1988 à Reus.

This text is being translated. We thank you for your patience.

Joan Magrané Figuera prend ses premières leçons de composition avec Ramon Humet. Il étudie ensuite à l’Escola Superior de Música de Catalunya (Barcelone) avec Agustín Charles, puis à la Kunst Universität (Graz) avec Beat Furrer. Il prépare actuellement un master de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris avec Stefano Gervasoni. Lauréat de la Villa Médicis à Rome en 2016, il est membre de la Casa de Velázquez à Madrid en 2017-2018. Il est successivement compositeur en résidence à La Pedrera (Barcelone) en 2018-2019), à Faber (Olot) en 2018, et au Centro Nacional de Difusión Musical de Madrid en 2020-2021. Il est également compositeur invité du Palau de la Música Catalana (Barcelone) pour la saison 2019-2020, et de L’Auditori (Barcelone) pour la saison 2021-2022.

Ses rencontres avec Mauricio Sotelo et Jesús Torres sont cruciales dans son développement artistique, au même titre que les cours et master classes de Pierre Boulez, Peter Eötvös, Salvatore Sciarrino, George Benjamin, Helmut Lachenmann, Brian Ferneyhough, Chaya Czernowin, Hèctor Parra, José María Sánchez-Verdú, Pedro Alcalde et Alberto Posadas.

Ses œuvres sont interprétées par le Quatuor Diotima, le Quatuor Gerhard, bcn216, CrossingLines, Jonde, Espai Sonor, Taller Sonoro et l’Ensemble SurPlus, entre autres, dans des évènements tels que le Huddersfield Contemporary Music Festival, Gaudeamus Muziekweek, Voix Nouvelles, l’Akademie Schloss Solitude, l’Académie ManiFeste ou la Chaire Manuel de Falla.

Son expression artistique s’est notamment construite autour de la musique médiévale, de la musique gothique, ou des polyphonies de la Renaissance. Par ailleurs, il revendique l’influence de compositeurs tels que Frédéric Mompou, Josquin des Prés, Roland de Lassus et Claudio Monteverdi. De Frédéric Mompou, il reprend l’idée de « dé-composition », qui consiste à retirer toute fioriture pour tendre vers l’essentiel.
Il puise également son inspiration dans la poésie ou la peinture, et est marqué par les œuvres de José Ángel Valente, Pere Gimferrer, Dino Campana, Miquel Barceló, Albrecht Dürer ou Piero della Francesca.

Il est titulaire de nombreux prix internationaux, dont le XXXIe prix Reine Sofia de composition musicale (2016).

Certaines de ses œuvres sont publiées par Durand, Ficta et BabelScores.

Prix et distinctions

  • Membre de la Casa de Velázquez, 2017-2018 ;
  • Lauréat de la Villa Médicis, 2016 ;
  • XXXIème Prix de composition musicale Reina Sofia, 2014 ;
  • 3ème Prix au Concours de Compositeurs Franz Josef Reinl-Stiftung 2012 ;
  • Premio dal Ministro della Gioventù, Concurso Città di Udine 2012 ;
  • Mention Honorable au Premio del Colegio de España-Inaem, 2012 ;
  • 1er Prix au Premio G. e.r.m.i. 2012 ;
  • Premio Jonde-Inaem 2011 ;
  • Mention Honorable au Premio de composición Carmelo Bernaola, 2011 ;
  • Premio Injuve a la Creación Joven 2010.

© Ircam-Centre Pompidou, 2022

Sources

Site du compositeur ; Site des éditions Durand ; site des éditions BabelScores ; site des éditions Ficta.

Liens Internet

(liens vérifiés en mai 2022).

Discographie

  • Joan MAGRANÉ FIGUERA, Dues peces per a piano, Noelia Rodiles : piano, avec des œuvres de Robert Schumann, Félix Mendelssohn, Franz Schubert, David del Puerto et Jesús Rueda, dans « The Butterfly Effect », 1 Cd Eudora, 2020, EUD-SACD-2001.
  • Joan MAGRANÉ FIGUERA, Diferencias sobre El canto del caballero, Jesus Noguera Guillen : clavecin, avec des œuvres de Tomás de Santa María, Antonio de Cabezón, dans « Soledad sonora. Musique pour clavier du siècle d’or », 1 Cd Initiale, 2019.
  • Joan MAGRANÉ FIGUERA, Tres poesies de Bartomeu Rosselló-Pòrcel, Anna Alàs I Jove : mezzosoprano ; Alexander Fleischer : piano, avec des œuvres de Frederic Mompou, Eduard Toldrà, Xavier Montsalvatge, Manuel de Falla, dans « Legacy », 1 Cd, Seedmusic, 2019.
  • Joan MAGRANÉ FIGUERA, Si en lo mal temps la serena be canta, Carlos Mena : contreténor ; Iñaki Alberdi : accordéon, avec des œuvres de Josquin Desprez, Jesús Torres, José María Sánchez-Verdú, Gabriel Erkoreka et Jean-Sébastien Bach, dans « Cueurs Desolez », 1 Cd Ibs Classical, 2019, IBS92019.
  • Joan MAGRANÉ FIGUERA, Oració, Ensemble O Vos Omnes ; Xavier Pastrana, chef de chœur, avec des œuvres de Heinrich Schütz, dans « Epistulae ad Sagittarium », 1 Cd Ficta, 2019, FD0017.
  • Joan MAGRANÉ FIGUERA, Caça nocturna, Barcelona Clarinet Players, avec des œuvres de Bernat Vivancos, Raquel García-Tomás, Carlos de Castellarnau, et Josep Maria Guix, dans « Offertorium », 1 Cd Seedmusic, 2019.
  • Joan MAGRANÉ FIGUERA, Via, Ángel Soria : saxophone soprano, avec des œuvres de Jesús Torres, Javier Quislant, Juan José Eslava, Alberto Posadas et Alberto Bernal, dans « Truths », 1 Cd Ibs Classical, 2017, IBS142017.
  • Joan MAGRANÉ FIGUERA, Visiones, Mario Prisuelos : piano, avec des œuvres de Mario Carro, Hector Parra, Alberto Carretero, Hermes Luaces et Jose Minguillon, dans « Visiones. Compositores para el siglo XXI », 1 Cd  Verso, 2013, VRS2134.

Bibliographie

Textes de Joan Magrané Figuera

La liste complète des articles écris par Joan Magrané Figuera est consultable à cette adresse : https://joanmagrane.com/texts/

(lien vérifié en mai 2022).