updated 30 June 2022
© Roelof Rump

James Alexandropoulos-McEwan

Compositeur et guitariste gréco-écossais né le 27 juin 1992 à Athènes.

This text is being translated. We thank you for your patience.

James Alexandropoulos-McEwan commence ses études de musique en apprenant la guitare classique à l’âge de dix ans, puis la guitare électrique en autodidacte. Il s’essaye à la composition d’abord pour des projets de rock indépendant à Athènes. En 2016, il obtient une diplôme de premier cycle en composition avec les honneurs au Conservatoire de Birmingham où il remporte la même année le prix de composition de la Birmingham Chamber Music Society, remis par Richard Ayres. En 2018, il termine son master de composition au Conservatoire royal de La Haye où il reçoit une distinction « pour le développement d’une nouvelle praxis musicale et la relation avec le public à travers de nouvelles techniques et technologies ». Cette même année, il est compositeur en résidence de la Composer’s Kitchen du Quatuor Bozzini.

Son travail est à la recherche d’un espace entre musique classique contemporaine, rock décalé, musique improvisée et électronique : avec le projet d’ambient/noise Flowers/Ghosts&Echoes, il a publié l’album « \\\ \\\N drift /////// flux \\\\\ change ||||||||| » sur le label Polyscope, chez qui il publie aussi « and now that we are here » en 2020 avec le groupe Quaich. Le compositeur désire créer une « incohérence cohérente » au sein d’un matériau dense cachant des éléments d’harmonie et de mélodie, permettant à l’auditeur et au spectateur de trouver son propre chemin dans les mondes complexes créés, et de trouver un sens dans ces éléments soigneusement opposés.

Le catalogue de James Alexandropoulos-McEwan comprend une importante part interdisciplinaire, de performances musicales, d’installations et de projets liés à l’audiovisuel : il a composé la musique de différents projets de films, notamment la bande sonore du film Footprints in The Valley (2019) de la photographe/cinéaste Eline Benjaminsen, et la bande sonore du projet vidéo/installation de 4 heures « Document » créé par Mihály Stefanovicz et présenté à Tromsø, en Norvège, en 2020. Les installations sur lesquelles il travaille sont souvent composées d’éléments électroniques bricolés, de réseaux de haut-parleurs de différentes qualités (blurry, glitched, and jumbled, 2018) où se mêlent souvent des smartphones du public comme dispositifs de lecture multimédia (Layers, 2017 ; More Layers, 2018 ; Detached [but interconnected?), 2018 ; a/mi(d)st a/noise_and, -[d]is_interference///, 2022).

Son travail a été présenté au Muziekgebouw d’Amsterdam, à la Casa da Música à Porto, au Tivoli Vredenburg à Utrecht, à la Fondation Onassis à Athènes, ainsi qu’au Canada, en Corée du Sud, en Allemagne, en République tchèque, en Malaisie et aux États-Unis. Ses œuvres ont été jouées à la Gaudeamus Muziekweek d’Utrecht, au Tectonics Athens, au festival Music in PyeongChang, et James Alexandropoulos-McEwan a également été compositeur vedette de la Evening of Today 2018 du Nieuw Ensemble. Il a reçu une commande de la conférence C.I.D. 2018 de la municipalité de La Haye pour laquelle il a développé en collaboration l’œuvre audiovisuelle immersive Detached [but interconnected?).

En 2022, sa pièce a/mi(d)st a/noise_and, -[d]is_interference///, commande de Time of Music, Gaudeamus Festival et du Festival d’Automne de Varsovie, est en tournée dans cinq festivals majeurs de musique contemporaine, dont l’Académie du festival ManiFeste de l’Ircam.


© Ircam-Centre Pompidou, 2022

Sources

James Alexandropoulos-McEwan, Quatuor Bozzini

Liens Internet

(liens vérifiés en juin 2022).

Discographie