updated 26 August 2008

York Höller

Compositeur allemand né le 11 janvier 1944 à Leverkusen.

York Höller est né le 11 janvier 1944 à Leverkusen, en Allemagne. Il appartient à la première génération de compositeurs qui émergent de la République Fédérale Allemande. Il suit à Cologne des études de composition avec Bernd Alois Zimmermann et de piano et direction avec Herbert Eimert, ainsi qu’un cursus de philosophie et de musicologie à l’Université. En 1965, il participe au cours d’été de Darmstadt où il est profondément marqué par Pierre Boulez et Karlheinz Stockhausen, deux compositeurs qui ont influencé de manière décisive le développement de la musique sérielle. Ce dernier l’invite au studio de la WDR à Cologne de 1971 à 1972 et Höller lui succèdera à la direction du studio en 1990.

Tôt dans sa carrière — par exemple dans son essai approfondi Étude critique des techniques de composition sérielle — Höller se préoccupe de la question de la réception de la musique savante contemporaine, en particulier ce qu’il analyse comme un hiatus entre l’ambition théorique et la valeur purement musicale de certaines formes de sérialisme. Dans ce contexte, il formule un certain nombre de concepts fondamentaux liés à la « Gestalt Theorie » (théorie des formes). Cette phase dans son évolution — qui a succédé aux périodes « informelle » et « stochastique » — s’accompagne d’un intérêt pour certains modèles mélodiques grégoriens — aux racines de la musique européenne —, et pour le phénomène central de la biologie moléculaire, le « code génétique ». Ces explorations l’ont finalement conduit vers la mise en forme des idées de « Gestalt Komposition » et de « Klanggestalt » (formes sonores), qui fondent la syntaxe de son langage musical actuel.

Paris accueille York Höller en 1977, avec une commande du Centre Georges-Pompidou, Antiphon, pour quatuor à cordes et bande. En 1978, c’est également Arcus qui préside à l’ouverture de l’Espace de Projection de l’Ircam. Pierre Boulez l’invite ensuite à réaliser un nouveau projet à l’Ircam, Résonance (1980). Plus tard, York Höller réalise à l’Ircam la partie électronique (sous forme d’une bande sonore) de son premier opéra, Le Maître et Marguerite, d’après le roman de Bulgakov, créé à l’Opéra de Paris en 1989.

Dans années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, son catalogue s’enrichit aussi de nombreuses pièces acoustiques, parmi lesquelles le Concerto pour piano et orchestre n° 1, créé par Daniel Barenboim et l’œuvre pour grand orchestre Magische Klanggestalt, créée en 1986 au cours d’une tournée dans plusieurs pays d’Europe.

Parmi les concertos figurent Fanal, pour trompette et orchestre, créé en 1991 par l’Ensemble intercontemporain, le deuxième concerto pour piano, Pensées, pour piano MIDI, orchestre et électronique (1993). L’œuvre pour orchestre Aura, commande du Chicago Symphony Orchestra, est créé sous la baguette de Daniel Barenboim en 1995. En 1999, Aufbruch est créé à l’occasion du déménagement du parlement allemand de Bonn à Berlin pour lequel cette pièce pour grand ochestre a été commandée.

Ces dernières années voient les créations de Gegenklänge, par l’Ensemble Modern en 2000, Widerspiel, pour deux pianos et grand orchestre, créé en 2000 à Cologne, Klangzeichen pour piano et quinette à vent, créé au Festival international de musique de chambre de Jerusalem en 2003, Fluchtpunkte créé par l’Ensemble Recherche en 2006, et Zwiegestalt, pour quatuor à cordes et piano, créé à Essen en 2008, par Anthony Spiri et le Minguet Quartett.


© Ircam-Centre Pompidou, 2008

Sources

  • Éditions Boosey & Hawkes (voir ressources documentaires)
  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • elec Horizont for quadraphonic band (1971-1972), 11 mn, Breitkopf & Härtel
  • Musique soliste (sauf voix)
    • Douze préludes for piano (1998-2003), Boosey & Hawkes
    • Fünf Stücke für Klavier (1964), 10 mn, Schott
    • Initium for piano (1998), 5 mn, Boosey & Hawkes
    • Monogramme 14 Charakterstücke for piano (1995-2003), Boosey & Hawkes
    • Resonance for piano (1998), 3 mn, Boosey & Hawkes
    • Scan for solo flute (2003-2004), 12 mn, Boosey & Hawkes
    • Sonate for solo cello (1968-1969), 13 mn, Breitkopf & Härtel
    • Sonate informelle first piano sonata (1968), 12 mn, Breitkopf & Härtel
    • Sonate n° 2 for piano, homage to Franz Liszt (1986-1987), 15 mn, Boosey & Hawkes
    • Verzweigung for solo piano (1999), 2 mn, Boosey & Hawkes
  • Chamber music
    • ircam Antiphon for string quartet and tape (1984, 1976-1977), 23 mn, Breitkopf & Härtel [program note]
    • Diaphonie homage to Belá Bartók, for two pianos (1974, 1965), 12 mn, Boosey & Hawkes
    • Drei Fragmente for string quartet (1966), 10 mn, Schott
    • Epitaph for Jan Palach, for violin and piano (1969), 7 mn, Schott
    • Fluchtpunkte for five instrumentalists (2006), 15 mn, Boosey & Hawkes
    • elec Klanggitter for cello, piano, synthesizer and tape (1975-1976), 25 mn, Breitkopf & Härtel
    • Klangzeichen for piano and wind quintet (2002-2003), 20 mn, Boosey & Hawkes
    • Moments musicaux for flute and piano (1979), 10 mn, Breitkopf & Härtel [program note]
    • Partita for two pianos, or piano four hands (1996), 15 mn, Boosey & Hawkes [program note]
    • Pas de deux for cello and piano (1993), 5 mn, Boosey & Hawkes
    • Pas de trois for viola, cello and double bass (1982), 10 mn, Breitkopf & Härtel
    • Streichquartett n°2 (1997), 20 mn, Boosey & Hawkes
    • Tagträume seven sound poems for violin, cello and piano (1994-1995), 18 mn, Boosey & Hawkes
    • elec Tangens for cello, electric guitar, piano, electric organ and 2 analog synthesizers (1973), 24 mn, Breitkopf & Härtel
    • Trias for alto saxophone, piano and percussion (2001), 14 mn, Boosey & Hawkes
    • Zwiegestalt for string quartet and piano (2007), 25 mn, Boosey & Hawkes [program note]
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • elec ircam Arcus for fifteen instruments, percussion and tape (1978-1979), 20 mn, Breitkopf & Härtel [program note]
    • Aufbruch for large orchestra (1998-1999), 15 mn, Boosey & Hawkes
    • Aura for large orchestra (1991-1993), 21 mn, Boosey & Hawkes
    • elec Chroma for large orchestra and live electronics (1972-1974), 18 mn, Breitkopf & Härtel
    • Double for orchestra (1996), 11 mn, Boosey & Hawkes
    • Ex Tempore for 9 instruments (2000-2001), 10 mn, Boosey & Hawkes
    • Feuerwerk for 17 instruments (2004), 9 mn, Boosey & Hawkes
    • Gegenklänge for 18 instruments (1984-1998), 18 mn, Boosey & Hawkes
    • Improvisation sur le nom de Pierre Boulez for 15 instruments (1984-1985), 4 mn, Boosey & Hawkes
    • Magische Klanggestalt for large orchestra (1984), 11 mn, Boosey & Hawkes
    • elec Mythos for chamber orchestra (1979-1980), 24 mn, Breitkopf & Härtel
    • elec ircam Résonance for ensemble and band (1981), 20 mn, Breitkopf & Härtel [program note]
    • elec Schwarze Halbinseln for large orchestra and band (1982), 23 mn, Breitkopf & Härtel
    • Sphären for large orchestra (2001-2006), 40 mn, Boosey & Hawkes [program note]
    • Topic for large orchestra (1967), 13 mn, Schott
    • elec Umbra for large orchestra and band 4 tracks (1979-1980), 21 mn, Breitkopf & Härtel
  • Musique concertante
  • Vocal music and instrument(s)
    • elec Der Ewige Tag for mixed choir, orchestra and electronics (1999-2000), 25 mn, Boosey & Hawkes
    • elec ircam stage Der Meister und Margarita opera in two acts (1984-1989), 3 h, Boosey & Hawkes
    • Herbsttag for mezzo-soprano and 8 instruments (1966), 8 mn, Schott
    • elec Margaritas Traum scenes from the opera 'Der Meister und Margarita', for soprano, large orchestra and band (1991), 23 mn, Boosey & Hawkes
    • elec Traumspiel sound poem in 5 parts, after the play by Strindberg, for soprano, large orchestra and band (1983), 25 mn, Boosey & Hawkes

Bibliographie

  • Hermann CONEN, « An interview with York Höller », Tempo n° 152, ed. Boosey & Hawkes, 1985, p. 2-6.
  • Stanley HAYNES, « Rapport sur la réalisation d’Arcus, œuvre de York Höller », L’Ircam : une pensée musicale, sous la direction de Tod Machover, éd. des archives contemporaines, coll. Musique de notre temps, 1984, p. 43-68 [traduit en anglais dans Contemporary Music Review, Musical Thought at Ircam, octobre 1984].
  • York Höller, Der Meister und Margarita [livret, entretiens, articles], éd. Opéra National de Paris, 1989.
  • York HÖLLER, Klanggestalt - Zeitgestalt, ed. Bote & Bock, 2004.
  • York HÖLLER, Gesammelte Schriften, Musik der Zeit, Boosey & Hawkes, 581075 AD 184.
  • York HÖLLER, « La composition-forme », dans Conséquences 8 - saisons musicales, collectif, 1986.
  • York HÖLLER, « Composition de la Gestalt, ou la construction de l’organique », L’Ircam : une pensée musicale, sous la direction de Tod Machover, éd. des archives contemporaines, coll. Musique de notre temps, 1984, p. 37-42 [traduit en anglais dans Contemporary Music Review, Musical Thought at Ircam, octobre 1984].
  • York HÖLLER, « Résonance : la composition aujourd’hui », L’Ircam : une pensée musicale, sous la direction de Tod Machover, éd. des archives contemporaines, coll. Musique de notre temps, 1984, p. 69-79 [traduit en anglais dans Contemporary Music Review, Musical Thought at Ircam, octobre 1984].
  • York HÖLLER, entretien dans Contrechamps n° 3, Avant-garde et tradition, collectif, 1984.
  • York HÖLLER, Fortschritt oder Sackgasse? Kritische Betrachtungen zum frühen Serialismus, Pfau Verlag, 1966.
  • Thomas MEYER, « Der Meister und Margarita von York Höller », Dissonance n° 5, août 1985.
  • William MIVAL, « Der Meister und Magarita » Tempo n° 170, sept. 1989, P. 37-38.
  • Jürg STENZL, « York Höller’s The Master and Margarita : A german Opera » Tempo n° 179, dec. 1991, p. 8-15.

Discographie

  • York HÖLLER, Der Ewige Tag, avec la Symphonie n° 3 de Gustav Mahler, chœur et orchestre de la WDR de Cologne, direction : Semyon Bychkov, 1 Cd Avie, 2004.
  • York HÖLLER, Sonates Pour Piano n° 1 & 2, Pi Hsien Chen, piano, 1 Cd Cpo, 2003.
  • York HÖLLER, Signals : I. Fanal ; II. Pensées ; III. Tagträume, John Wallace, London Sinfonietta, direction : Hans Zender (I), Pi-Hsien Chen, Kölner Radio Sinfonie Orchester, direction : Hans Zender (II), Ravinia Trio (III), 1 Cd Largo Records, 2000, n° 5140.
  • York HÖLLER, Tagträume, dans « Wittener Tage für neue Kammermusik 1995 »,avec des œuvres de Karlheinz Stockhausen, Gérard Pesson et Olga Neuwirth, Kulturamt der Stadt Witten und Gesellschaft für Neue Musik Ruhr e.V., 1995, Witten, 2 Cds.
  • York HÖLLER, I. Mythos ; II. Antiphon ; III. Traumspiel ; IV. Improvisation sur le nom de Pierre Boulez, SWF Radio Sinfonie Orchester, direction : Johannes Kalitzke (I), Saarbrücker Streichquartett (II), Karan Armstrong, Peter Lieck, Radio Sinfonie, Orchester Berlin, direction : Lothar Zagrosek (III), Ensemble intercontemporain, direction : Peter Eötvös (IV), 1 Cd Wergo, 1993, WER 6515-2.
  • York HÖLLER, Umbra, Rundfunk-Sinfonieorchester Saarbrücken, direction : Hans Zender, 1 Cd Kock Schwann 3-5037-3.
  • York HÖLLER, Sonate für cello solo, Friedrich Gauwerky, 1 Cd ALBEDO ALBCD 013.
  • York HÖLLER, Antiphon, quatuor Arditti, 1 Cd Montaigne, 1992, MO 782036.
  • York HÖLLER, Résonance, Ensemble Modern, direction : Peter Eötvös, 1 Cd MP ORF 08.
  • York HÖLLER, Wiederspiel ; Diaphonie ; Partita, Gürzenich Orchester Kölner Philharmoniker, Helena Bashkirowa, Brigitte Engerer, direction : James Conlon, 1 Cd æon.
  • York HÖLLER, Der Meister und Margarita, Oper der Stadt Köln/Gürzenich Orchester Kölner Philharmoniker/Lothar Zagrosek, 3 Cds col legno, enregistrement live Cologne, 1991, WWE 20059.
  • York HÖLLER, Moments musicaux, Pierre-André Valade, Ichiro Nodaira, avec des œuvres de Giacinto Scelsi, Philippe Durville, Philippe Hurel, Jean-Marc Singier, Philippe Manoury, François Rossé, Klaus Huber, Steve Reich, 1 Cd ADA, 1988, 581075 AD 184.
  • York HÖLLER, Arcus, Ensemble intercontemporain, Peter Eötvös, 1 Cd Erato, 1984, avec des œuvres de Brian Ferneyhough, Jonathan Harvey et Hugues Dufourt, ECD 88261.

Sites Internet