Claudia Jane Scroccaro (1984)

I sing the body electric (2020)

for double bass and electronics

electronic work, Ircam
Ircam cursus

  • General information
    • Composition date : 2020
    • Duration : 12 mn
    • Publisher : édition du compositeur
    • Dedication : à Florentin Ginot
Detailed formation
  • double bass

Premiere information

  • Date : 8 September 2020
    Location :

    France, Paris, Centre Pompidou, Festival ManiFeste


    Performers :

    Florentin Ginot, contrebasse.

Information on the electronics
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Mikhail Malt (encadrement pédagogique), Claudia Jane Scroccaro
Electronic device : autre dispositif électronique (bande sonore et traitement en temps réel)

Program note

J’étais intriguée par les possibilités d’explorer le rapport sensuel et sensoriel entre les différents corps impliqués dans la dramaturgie de ma pièce. Avec le contrebassiste Florentin Ginot, nous avons effectué un travail de recherche sur l’interaction et les connexions physiques existant entre le musicien et son instrument, la contrebasse et l’électronique, le musicien et l’électronique, et entre les trois corps, en mettant particulièrement en évidence les possibilités dynamiques de la scordatura.

Les promesses impliquées dans leurs désirs sonores et physiques — et déterminées par ces relations — évoluent, modelant un processus de transformation spatiale, où les actions de déformation, modulation, distorsion, amplification et diffusion sont conduites vers l’auditeur, avec la puissante référence poétique au titre du poème de Walt Whitman I Sing The Body Electric.

Claudia Jane Scroccaro, note de programme du concert du 8 septembre 2020 au Centre Georges Pompidou