Toshio Hosokawa (1955)

Somon-ka (2002)

for voice, koto, cello, and ensemble or chamber orchestra

  • General information
    • Composition date : 2002
    • Duration : 25 mn
    • Editor : Schott
    • Livret (détail, auteur) :

      tiré de Manyoshu (en japonais)

Detailed formation
  • solistes : unspecified soloist voice, koto, cello
  • flute (also alto flute), oboe (also English horn), bass clarinet, 2 percussionists, mandolin, guitar, harp, piano, violin, second violin [ad lib.] , viola, cello, double bass [ou plus de cordes pour la version orchestre de chambre]

Creation information

  • Date : 19 September 2002
    Location :

    Autriche, Innsbruck, festival Klangspuren


    Performers :

    Kyoko Kawamura, Thomas Demenga et le Nieuw Ensemble ; création de la version pour orchestre de chambre, le 23 juin 2002,  Japon, Aichi, Shirakawa Hall, par Kyoko Kawamura : voix et koto, Nobuo Furakawa : violoncelle, Shirakawa Sinfonia, direction : Tetsuji Honna.

Table of contents

Program note

Cette œuvre a été écrite pour rendre compte d'un amour entre un homme et une femme en utilisant des instruments occidentaux et orientaux. Elle met en musique des textes tirés de Somon-ka que l'on trouve dans le Manyô-shû.
Le koto y représente la femme, le violoncelle, l'homme, et l'ensemble instrumental, la nature ou l'univers qui jaillissent hors et en eux.
 Les esprits habitant l'homme et la femme deviennent des voix. Ces voix enveloppent l'univers et sont bornées acoustiquement.
 Les textes de Somon-ka sont des chansons d'amour que s'échangent Sano no Otogami no Otome et Nakatomi no Asomi Yakamori, loins l'un de l'autre. Ils expriment leur profonde tristesse due à la durée et à la distance qui les séparent.

Ajimano ni
Ô, toi, qui demeures ce jour si loin d'Ajimano,

Devrai-je attendre le temps de nos retrouvailles,

me demandant quand cela sera?

Toshio Hosokawa.