updated 13 July 2011

Alain Berlaud

Compositeur et enseignant français né en 1971 à La Rochelle.

Alain Berlaud étudie le cor, la musique de chambre et l’écriture au Conservatoire national de région de Tours. Il y obtient un Premier prix d’écriture. Il complète ses études musicales avec une formation de chant et de direction de chœur ainsi qu’un cursus de musicologie à l’Université d’Orléans-Tours d’où il sort agrégé en 1996.

Il va ensuite étudier la composition au conservatoire de Nanterre avec Philippe Leroux de 1996 à 2003. Il entre au Conservatoire national supérieur de Paris où il suit les cours de Michaël Lévinas (analyse), Paul Mefano, Marco Stroppa (composition), Luis Naón, Marc-André Dalbavie (orchestration), Gilles Léothaud (ethnomusicologie) et Yann Geslin, Luis Naón, Laurent Cuniot et Tom Mays (électroacoustique). Il en sort en 2002 avec les Premiers prix, notamment de composition à l’unanimité. Il complète sa formation en suivant le Cursus de composition et d’informatique musicale à l’Ircam en 2003-2004. Par ailleurs, en 2003-2004, il est invité au festival Siren de l’Université de Göteborg (Suède), à la fondation SYLF et en résidence à la fondation Meyer.

Sa musique est interprétée par l’Ensemble Itinéraire, les Cris de Paris – Chi cerca trova (2000), Les Cris de Paris (2006) – , le Quatuor Habanera – Drôles d’histoires d’amour (2002), Comment Wang-Fô fut sauvé sur le texte de Marguerite Yourcenar (2006), l’Orchestre des pays de Savoie – Pays-Paysages-Visages (2005) –, l’Instant Donné Et in Arcadia ego (2002), la Capella Amsterdam – Cum invocarem (2003) –, Guillaume Bourgogne – L’arbre (2000), L’enfant d’éléphant (2001, révisé en 2011).

Ses recherches en ethnomusicologie portent sur les Dongs du Guangxi (Chine) notamment le traitement de la voix et l’orgue à bouche, les contes du Mali ou encore le calendrier Maya, qui lui inspire Cœur (2003) et Soleils Mayas (2004).

Après avoir enseigné longtemps la culture musicale, l’analyse, l’écriture et l’orchestration au conservatoire du Havre ainsi que le chant choral à Paris, il est professeur depuis 2004 au lycée et à la faculté de musicologie de Cayenne en Guyane et dirige le Petit chœur polyphonique d’Amazonie pour lequel il écrit un opéra pédagogique en 2010 Opéra Amazonia.


© Ircam-Centre Pompidou, 2011

Sources

Alain Berlaud.

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • Bleus de Chine music for the film by Pierre Filmon, for voice and ensemble (1996), 15 mn 35 s
    • elec Le silence d'abord music for a film by Pierre Filmon, for electronics (2001), 20 mn 41 s, pas d'éditeur
    • elec Magnificat electroacoustic music (1999), 5 mn 30 s, pas d'éditeur
    • elec Soleils Mayas twenty electroacoustic pieces (2004), 60 mn, pas d'éditeur
    • elec Tigouli au bord de l'étang for electronics, with narrator (2003), 7 mn 58 s, pas d'éditeur
    • elec Tigouli dans le jardin for electronics, with narrator (2003), 7 mn 58 s, pas d'éditeur
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Chamber music
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
    • elec Chant de l'Etoile for saxophone quartet and saxophone ensemble (2011), 13 mn, pas d'éditeur
    • Et in Arcadia ego triple concerto for clarinet, cello, piano and orchestra (2001-2002), 8 mn 25 s, pas d'éditeur
    • Les épousailles music for a film by Pierre Filmon, for string quartet and wind fanfare (1999), 13 mn 5 s, pas d'éditeur
    • Petites flammes for bass clarinet and saxophone quartet (2003), 4 mn, pas d'éditeur
  • Vocal music and instrument(s)
    • elec Aussi bien que les cigales for soprano, saxophone and electronics (2001), 7 mn 5 s, Jobert - Lemoine
    • elec stage Comment Wang-Fô fut sauvé for saxophone quartet, actor-narrator and electronics (2006, 2008), 60 mn about , pas d'éditeur
    • elec Cœur for four voices, large ensemble and electronics (2002-2003), 15 mn 10 s, pas d'éditeur
    • Invent'airs for soprano and wind quintet (1993), 10 mn, pas d'éditeur
    • L'arbre for five female voices and two percussionists (2000, 2011), 5 mn 25 s, pas d'éditeur
    • elec L'enfant d'éléphant for narrator, soprano, bass, thirteen instruments and electronic device (2001, 2011), 11 mn, pas d'éditeur
    • Ligne 4827 vers Jupiter cantata for solo soprano and tenor, narrator, harp, harpsichord and percussion soloists, two choirs and orchestra (1994), 60 mn about , pas d'éditeur
    • Opéra Amazonia educational piece for narrator, three sopranos, mixed choir and small ensemble (2010), 1 h 30 mn about , pas d'éditeur
    • elec stage Pays-Paysages-Visages for children's choirs, string orchestra, rock and electronic ensemble (2005), 45 mn about , pas d'éditeur
  • Musique vocale a cappella

Discographie

  • Alain BERLAUD, Chi cerca trova dans « Capitolo Novo », œuvres pour chœur, Les Cris de Paris, direction : Geoffroy Jourdain, 1 cd Nocturne, coll. L’empreinte digitale, ED13213.
  • Alain BERLAUD, Cœur, dans «Journées de la composition 2003 », Orchestre des Lauréats du Conservatoire, direction : Zsolt Nagy, CNSMDP (Conservatoire de Paris), Centre de recherche et d’édition du conservatoire, 1 cd CREC, 2003, 04/033-3.
  • Alain BERLAUD, Drôles d’histoires d’amour, Dodécasax*,* CNSMDP (Conservatoire de Paris), Centre de recherche et d’édition du conservatoire, 1 cd CREC.
  • Alain BERLAUD, Petites flammes, dans « L’Engrenage », œuvres pour clarinette et quatuors de saxophones, Louis Sclavis et le Quatuor de Habanera (Christian Wirth, Sylvain Malézieux, Fabrizio Mancuso, Gilles Tressos), 1 cd Alpha, coll. « Les chants de la terre », ALPHA518 – 3760014195181.
  • Alain BERLAUD, Tigouli au bord de l’étang, Emmanuelle Lizère : voix parlée, 1 cd Nocturne, NTCD 327-329.