mise à jour le 28 June 2019
© C. Daguet, ed. Henry Lemoine

Jean-Marc Singier

Compositeur français né le 14 mars 1954 à Paris.

Jean-Marc Singier commence des études littéraires qu’il arrête pour se consacrer à la musique. Il entame alors une formation auprès de Solange Chiapparrin (harmonie et contrepoint), prend des cours de guitare, de percussion africaine à l’institut d’Art de Dakar et de percussion iranienne à l’UER d’ethnomusicologie de Paris. Il étudie la composition à Bucarest et à Vienne et y suit en 1979-1980 les cours d’Aurèle Stroë et de Györgi Ligeti, puis ceux de Francesco Donatoni en Italie, à Sienne et à Rome. Il y obtient là, à l’Accademia Santa Cecilia, un prix de composition en 1983.

En 1985, la fondation Maurice Ravel lui attribue une bourse pour son œuvre Blocs en vrac de bric et de broc (1993) et de 1986 à 1988 il est pensionnaire à la Villa Médicis avant de faire un stage à l’Ircam en 1992. Pendant deux ans, il enseigne la composition lors des sessions de Voies Nouvelles à l'Abbaye de Royaumont et reçoit de la SACEM le Prix des Compositeurs en 2004. Titulaire du Certificat d'Aptitude de Culture Musicale depuis 1998, Jean-Marc Singier est professeur d'écriture et d'orchestration à l'Ecole Nationale de Musique d'Auxerre.

Sa musique accorde une priorité au rythme de l’écriture, en raison notamment de la formation de percussionniste du compositeur. À ce titre, Jean-Marc Singier se passionne pour les édifices sonores des polyphonistes de l’École de Notre-Dame. Cet attrait pour le rythme est perceptible dans les titres des pièces, composés d’allitérations, tels que : Traces, et strettes, en strates... en strophes (1989), S'immiscent, en phases, en lice, en files, pêle-mêle (1994), Drus, flous, débridés, des bouts s'ébrouent (1996), ou encore D'instinct distant d'instants distincts du flux : solo ? (2007). Le compositeur trouve aussi son inspiration dans la littérature française, qu’il s’agisse de celle de Rabelais ou des surréalistes comme Alfred Jarry ou Raymond Queneau, ainsi que dans la peinture, notamment celles d’Arcimboldo, de Bosch, Kandinsky ou encore Picasso.

Les œuvres de Jean-Marc Singier sont publiées aux éditions Lemoine. Le label Accord lui a consacré un CD portrait en 1995.


© Ircam-Centre Pompidou, 1997

Sources

Centre de la documentation de la musique contemporaine ; éditions Henry Lemoine ; insit’ n°6.

Documents

Liens Internet

(liens vérifiés en juin 2019)

Discographie

  • Jean-Marc SINGIER, Tohu-Bohu D'Intrus ; Zombres ; Blablaïka ; Ballérinabulle ; Bouts-Rimés Burinés ; Traces, Et Strettes, En Strates... En Strophes ; A Gogo De Guinguois ; S'Immiscent En Phases, En Lice, En Files, Pèle-Mêle ; Blocs, En Vrac, De Bric Et De Broc, 1 CD Accord, 1995, 202762.