updated 16 April 2012
© Schott Archiv/Peter Andersen

György Ligeti

Compositeur hongrois naturalisé autrichien né en Transylvanie le 28 mai 1923 et mort à Vienne le 12 juin 2006.

Né le 28 mai 1923 à Dicsöszenmárton (Transylvanie), György Ligeti effectue ses études secondaires à Cluj où il étudie ensuite la composition au conservatoire auprès de Ferenc Farkas (1941-1943). De 1945 à 1949, il poursuit ses études de composition avec Sándor Veress et Ferenc Farkas à l’Académie Franz Liszt de Budapest où il enseigne lui-même l’harmonie et le contrepoint entre 1950 et 1956. Il fuit alors la Hongrie suite à la révolution de 1956 et se rend d’abord à Vienne, puis à Cologne où il est accueilli notamment par Karlheinz Stockhausen. Là, il travaille au Studio électronique de la Westdeuscher Rundfunk (1957-1959) et rencontre Pierre Boulez, Luciano Berio, Mauricio Kagel… En 1959, il s’installe à Vienne et obtient la nationalité autrichienne en 1967.

Dans les années soixante, György Ligeti participe chaque année aux cours d’été de Darmstadt (1959-1972) et enseigne à Stockholm en tant que professeur invité (1961-1971). Lauréat de la bourse du Deutscher Akademischer Austausch Dienst de Berlin en 1969-1970, il est compositeur en résidence à l’Université de Stanford en 1972. De 1973 à 1989, il enseigne la composition à la Hochschule für Musik de Hambourg. Depuis, il partage son existence entre Vienne et Hambourg. György Ligeti a été honoré de multiples distinctions, dont le Berliner Kunstpreis, le Prix Bach de la ville de Hambourg, ou le Prix de composition musicale de la Fondation Pierre de Monaco.

Durant la période hongroise, sa musique témoigne essentiellement de l’influence de Bartók et Kodály. Ses pièces pour orchestre Apparitions (1958-1959) et Atmosphères (1961) attestent d’un nouveau style caractérisé par une polyphonie très dense (ou micro-polyphonie) et un développement formel statique. Parmi ses œuvres les plus importantes de cette période, on peut citer le Requiem (1963-1965), Lux aeterna (1966), Continuum (1968), le Quatuor à cordes n° 2 (1968) et le Kammerkonzert (1969-1970).

Au cours des années soixante-dix, son écriture polyphonique se fait plus mélodique et plus transparente, comme on peut le remarquer dans Melodien (1971) ou dans son opéra Le Grand Macabre (1974-1977/1996). Nombre de ses œuvres témoignent également de son souci d’échapper au tempérament égal, à commencer par Ramifications (1968-1969).

Dans les années quatre-vingt, il développe une technique de composition à la polyrythmie complexe influencée à la fois par la polyphonie du XlVe siècle et différentes musiques ethniques : Trio pour violon, cor et piano (1982), Etudes pour piano (1985-1995), Concerto pour piano (1985-1988), Concerto pour violon (1990-1992), Nonsense Madrigals (1988-1993) et la Sonate pour alto solo (1991-1994).

En 1997, György Ligeti compose une seconde version du Grand Macabre, créée à Salzbourg en juillet 1997. Après un concerto pour cor et ensemble Hamburg Concerto et un dernier cycle de chansons, Síppal, dobbal, nádihegedüvel, pour mezzo-soprano et ensemble de percussions (2000), l’achèvement du troisième livre d’Études pour piano, en 2001 clôt son catalogue.


© Ircam-Centre Pompidou, 2008

Documents

Bibliographie

  • Karol BEFFA, György Ligeti, Paris, Fayard, 2016.
  • Jean-François BOUKOBZA, György Ligeti : Études pour piano, Genève, Contrechamps éditions, 2019.
  • Joseph DELAPLACE, György Ligeti : Un essai d’analyse et d’esthétique musicales, Presses universitaires de Rennes, coll. « Aesthética », 2008, 282 pages.
  • Joseph DELAPLACE, « Le Grand Macabre de György Ligeti : un opéra obscène ? » in Défier la décence. Crise du sens et nouveaux visages du scandale dans l’art, Leszek Brogowski, Joseph Delaplace et Joël Laurent (dir.), Arras, Artois Presses Université, 2016, p. 139-148.
  • Louise DUCHESNEAU et Wolfgang MARX (éditeurs), Gyorgy Ligeti: Of Foreign Lands and Strange Sounds, The Boydell Press, 2011, 336 pages (en anglais).
  • Ulrich DIBELIUS, György Ligeti. Eine Monographie in Essays, ed. Schott Music, 1994, 300 pages.
  • Simon GALLOT, György Ligeti et la musique populaire, éditions Symétrie, coll. « Perpetuum Mobil », 2010, 300 pages.
  • Benjamin R. LEVY, Metamorphosis in Music: The Compositions of György Ligeti in the 1950s and 1960s, Oxford, Oxford University Press, 2017.
  • György LIGETI,Écrits sur la musique et les musiciens, Genève, Contrechamps, 2014.
  • György LIGETI, L’Atelier du compositeur : écrits autobiographiques - commentaires sur les oeuvres, Genève, Contrechamps, sous la direction de Philippe Albéra, Catherine Fourcassié et Pierre Michel, 2013.
  • György LIGETI, Gerhard NEUWEILER, Motorische Intelligenz, Wagenbach Klaus Gmbh, coll. « Zwischen Musik und Naturwissenschaft », sous la direction de Reinhart Meyer-Kalkus, 2007, 112 pages.
  • György LIGETI, Eckhard ROELCKE, Träumen sie in Farbe? György Ligeti im Gespräch mit Eckhard Roelcke, Zsolnay-Verlag, 2003, 2040 pages.
  • Pierre MICHEL, György Ligeti, Paris, minerve, coll. « Musique ouverte », seconde édition revue et complétée, 1995.
  • Alessandra MORRESI, György Ligeti. “Études pour piano, premier livre”. Le fonti e i procedimenti compositivi, édition EDT, coll. « De Sono », Turin, 2003.
  • Ove NORDWALL, György Ligeti : eine Monographie, Mainz, B. Schott’s Söhne, 1971.
  • Robert W. RICHART, Gyorgy Ligeti, A Bio-Bibliography, New York, Greenwood Press, 1990.
  • Enzo RESTAGNO, Ligeti, Torino, EDT/Musica, Coll. « Biblioteca di cultura musicale », 1985.
  • Richard STEINITZ, Gyorgy Ligeti: Music of the Imagination, Northeastern University Press, 2003.
  • Richard TOOP, György Ligeti, ed. Phaidon, 1999, 238 pages (en anglais).

Discographie

  • György LIGETI, Atmosphères ; Volumina ; Lux Aeterna ; Organ Study No. 1 « Harmonies » ; Lontano ; Ramifications ; Melodien, dans « Atmosphères », 1 CD Deutsche Grammophon, 2012, 00289 479 0567.
  • György LIGETI, Le grand macabre, mise en scène : La fura del Baus, Orchestre symphonique et chœur du Gran teatre del Liceu, Chris Merritt, Inès Moraleda, Ana Puche, Werner Van Mechelen, Barbara Hannigan, Frode Olsen, 2 dvds Unitel Classica, ArtHaus Musik, 2011.
  • György LIGETI, « Works », [coffret des 9 cds Sony] : cd 1 « String Quartets & Duets » : quatuors n° 1 et 2 ; Hommage a Hilding Rosenberg ; Ballade & Tanz ; Andante & Allegro ; cd 2 « A Cappella Choral Works » : Nacht ; Morgen ; In der Fremde ; Einsamkeit ; 2 Kanons ; Könige aus Bethlehem ; Heimatlos ; Lux aeterna ; Hochzeitslied ; Lieder aus Inaktele ; Lieder aus Matraszentime ; Witwe Papai ; 3 Hölderin-Fantasien; Ungarische Etüden ; Hei, Jugend ; Ostern ; Hortobag ; Am hohen Felsen ; Doppeltanz aus Kallo ; cd 3 « Works for Piano » : Etüden Heft 1 & 2; Etüde Nr. 15 (Heft 3); Musica ricercata ; cd 4 « Vocal Works » : Nonsense Madrigals ; Mysteries of the Macabre ; Aventures ; Nouvelles Aventures ; Der Sommer ; Harom Weores-dal ; Öt Arany-dal ; 4 ungarische Volkslieder ; cd 5 « Mechanical Music » Poeme symphonique für 100 Metronome; Etüden Nr. 8-11, 13, 14a für Player Piano; Continuum für für 2 Player Pianos ; Continuum für Drehorgel ; Hungarian Rock Drehorgel ; Capriccios Nr. 1 & 2 für Drehorgel ; Invention für Drehorgel ; Musica ricercata für Drehorgel ; cd 6 « Keyboard Works » : Capriccios Nr. 1 & 2 für Klavier ; Invention für Klavier ; Indulo für Klavier 4-händig ; Polyphone Etüde für Klavier 4-händig ; 3 Hochzeitstänze für Klavier 4-händig ; Sonatine für Klavier 4-händig ; Allegro für Klavier 4-händig; Monument für 2 Klaviere ; Selbstportrait mit Reich & Riley (und Chopin ist auch dabei) für 2 Klaviere ; In zart fließender Bewegung für 2 Klaviere ; cd 7 « Chamber Works » : Trio für Violine, Horn, Klavier ; « Hommage a Brahms » ; 10 Stücke für Bläserquintett ; 6 Bagatellen ; Bläserquintett ; Sonate für Viola solo ; cd 8 & 9 Le Grand Macabre (création version 1997), Ehlert, Nes, Lee Ragin, Aimard, Neunecker, Gawriloff, Arditti Quartet, London Sinfonietta Voices, King’s Singers, Philharmonia Orchestra, direction : Salonen, Sony,  2010.88697616412
  • György LIGETI, « The Ligeti Project » : 1. Melodien For Orchestra ; 2. Chamber Concerto for 13 Instrumentalists ; 3. Lontano ; 4. Atmosphères ; 5. Apparitions ; 6. Cello Concerto ; 7. Clocks And Clouds ; 8. Violin Concerto ; 9. Hamburg Concerto ; 10. Aventures, Nouvelles Aventures ; 11. Artikulation, Reinbert De Leeuw (1, 2, 9, 10), Jonathan Nott (3, 4, 5), Siegfried Palm (6), Frank-Peter Zimmermann (4), Linda Hirst (10), Omar Ebrahim (10), Sarah Leonard (10), Marie Luise Neunecker (9), coffret 5 cds Teldec, 2005.
  • György LIGETI, « Intégrale des enregistrements Deutsche Grammophon » : cd 1 : Clear or Cloudy, Matt Haimovitz, Pierre-Laurent Aimard Alfons et Aloys Kontarsky, Quatuor Hagen, Quatuor LaSalle, Pierre Boulez, Claudio Abbado, cd 2 : Quatuors à cordes n° 1 et 2 ; Ramifications Cellosonate ; Cello Sonata Melodien for orchestra, 4 cds Deutsche Grammophon, 2006.
  • György LIGETI, « Special edition » : Requiem, Aventures, Nouvelles Aventures, Streichquartette 1 & 2, Continuum, Zehn Stücke für Bläserquintett, Artikulation, Glissandi, Etüden für Orgel, Volumina, Marie-Thérèse Cahn, Cornelius Cardew, Gertie Charlent, Barbro Ericson, Gottfried Michael Koenig, György Ligeti, William Pearson, Liliana Poli, Zsigmond Szathmáry, Antoinette Vischer, Karl-Erik Welin, chœur de Bayerischen Rundfunks, Arditti Quartet, Bläserquintett des Südwestfunks Baden-Baden, Internationales Kammerensemble Darmstadt, Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt, directions : Michael Gielen, Bruno Maderna, Wolfgang Schubert, 3 cds Wergo, 2006, WER 69252.
  • György LIGETI, Trio pour Violon, cor et clavier, Passacaglia ungherese, Hungarian Rock, Continuum, Monument, Selbstportrait, Bewegung, Antonio Ballista, clavecin, Hermann Baumann, cor, Eckart Besch, piano, Bruno Canino, piano, Elisabeth Chojnacka, clavecin, Saschko Gawriloff, violon, 1 cd Wergo, 2006, WER 60100-50.
  • György LIGETI, A Cappella Choral Works, London Sinfonietta Voices, direction : Terry Edwards, 1 cd Sony Classical, 1996, SK 62305.
  • György LIGETI, Vocal Works : Madrigals, Mysteries, Aventures, Songs, Soprano : Rosemary Hardy, Eva Wedin, Christiane Oelze, Phyllis Bryn-Julson ; Malena Ernman, mezzo-soprano ; Piano : Pierre-Laurent Aimard, Irina Kataeva ; Sibylle Ehlert, coloratura soprano ; Rose Taylor, contralto ; Omar Ebrahim, baritone ; The King’s Singers ; Members of the Philharmonia Orchestra, direction : Esa-Pekka Salonen, 1 cd Sony, coll. « György Ligeti Edition », 1996, SK 62311.
  • György LIGETI, Le Grand Macabre, Eirian Davies, Olive Fredricks, Peter Haage, Ude Krekow, Johann Leutgeb, Laszlo Modos, Herbert Prikopa, Christa Puhlmann-Richter, Ernst Salzer, Kevin Smith, Ernst Leopold Strachwitz, Penelope Walmsley-Clark, Dieter Weller, Elisabeth Ziegler, Arnold Schönberg-Chor, Gumpoldskirchner Spatzen, ORF-Chor, Symphonieorchester des Österreichischen Rundfunks, direction : Elgar Howarth, 1 cd Wergo, 1991,WER 61702.
  • György LIGETI, Concerto pour violoncelle et orchestre, Lontano, Double concerto pour flûte, hautbois et orchestre, Gunilla von Bahr, flûte, Torleif Lännerholm, hautbois, Siegfried Palm, violoncelle, Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt, Sinfonie-Orchester des Schwedischen Rundfunks, SWF-Sinfonieorchester Baden-Baden, San Francisco Polyphony, Ernest Bour, Michael Gielen, direction : Elgar Horwarth, 1 cd Wergo, 1991, WER 60163-50.
  • György LIGETI, Œuvres vocales : Lux Aeterna, Magany, Papainé, Ejszaka, Reggel, Etudes Hongroises, 3 Chants du folklore Hongrois, Matraszentimrei Dalok, Pletykazo asszonyok, Haj, ifjusag !, Groupe Vocal de France, direction : Guy Reibel, 1 cd EMI Digital, 1990, CDC 7540962.
  • György LIGETI, Quatuors à cordes n° 1 et 2, quatuor Arditti, 1 cd Wergo, 1988, WER 60079-50.
  • György LIGETI, Continuum, 10 Stücke für Bläserquintett, Artikulation, Glissandi, 2 Etüden, Volumina, Zsigmond Szathmáry, orgue, Antoinette Vischer, clavecin, Karl-Erik Welin, Bläserquintett des Südwestfunks Baden-Baden, 1 cd Wergo, 1988, WER 60161-50.
  • György LIGETI, Kammerkonzert, Ramifications, Lux Aeterna, Atmosphères, Schola Cantorum Stuttgart, ensemble Die Reihe, Wien, Kammerorchester des Saarländischen Rundfunks, Saarbrücken, SWF-Sinfonieorchester Baden-Baden Ernest Bour, Friedrich Cerha, Clytus Gottwald, direction : Antonio Janigro, 1 cd Wergo, 1988,WER 60162-50.
  • György LIGETI, Olivier MESSIAEN, Études pour Piano (premier livre) ; Vingt regards sur l’Enfant-Jésus, Volker Banfield, piano, 1 cd Wergo, 1987, WER 60134-50.
  • György LIGETI, Musica ricercata, Capriccio 1 et 2, Invention, Monument, Selbstportrait, Bewegung, Karl-Hermann Mrongovius et Begoña Uriarte, piano, Cd Wergo, 1987, WER 60131-50.
  • György LIGETI, Requiem, Aventures - Nouvelles aventures, Marie-Thérèse Cahn, contralto, Gertie Charlent, soprano, Barbro Ericson, mezzosoprano, William Pearson, baryton, Liliana Poli, soprano Chor des Bayerischen Rundfunks, Internationales Kammerensemble Darmstadt, Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt, Michael Gielen, Bruno Maderna, direction : Wolfgang Schubert, 1 cd Wergo, 1985, WER 60045-50.

Sites internet