Claude Lenners (1956)

Beyond the moonshine's watery beams (1991)

pour flûte, violon et piano

  • General information
    • Composition date : 1991
    • Duration : 9 mn
    • Editor : BMG
Detailed formation
  • flûte, violon, piano

Creation information

Program note

Cette « fantaisie capricieuse » — c'est ainsi que le compositeur décrit la forme de la pièce — est née d'une volonté de recréer l'atmosphère du vers de Shakespeare qui lui donne son titre.

Sa structure accidentée, fantasque, est issue des superpositions décalées de deux articulations ternaires — l'une croissante, l'autre symétrique : d'une part, la formation instrumentale peut passer du monologue (celui de la flûte dans les premières mesures) au dialogue (l'entrée du violon marquée dialogando), puis au trio ; d'autre part, les mutations dans le tempo définissent une parenthèse étale — Calmo — au sein d'un discours mouvementé (tour à tour « décidé » ou « fugace », parfois « détaché », « nerveux et tremblé », « sec » et « percussif », ou encore « martelé », avec des sons coupés net).

Cet épisode central se distingue également par son timbre : le pianiste joue avec un plectre derrière le chevalet, accompagnant de ses glissandi les sifflements élégiaques de la flûte et du violon.

Peter Szendy.