Francesca Verunelli (1979)

Five songs (Kafka's sirens) (2016)

pour ensemble et électronique

electronic work

  • General information
    • Composition date : 2016
    • Duration : 21 mn
    • Commission: International Contemporary Ensemble et GMEM-CNCM-marseille
Detailed formation
  • clarinette basse, saxophone, trompette, accordéon, percussionniste (aussi cithare), mandoline, guitare, harpe, violoncelle, contrebasse

Creation information

  • Date : 21 April 2016
    Location :

    États-Unis, New York, Miller Theatre


    Performers :

    ensemble ICE

Information about electronic
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Charles Bascou (réalisation en informatique musicale, GMEM-CNCM-Marseille)
Electronic device : temps réel, amplification

Program note

La parenthèse du titre de la pièce fait allusion au récit de Frank Kafka, Le silence des sirènes – mais il ne s’agit pas d’une référence littérale. Si l’on lit le récit de Kafka, on se rend compte que son propos n’est pas de raconter une mythologie alternative (selon laquelle les sirènes ne chanteraient pas) mais plutôt de suggérer un paradoxe, d’insinuer un doute, de proposer une perspective.

C’est à cette possible perspective paradoxale que le titre fait allusion. La pièce s’articule ainsi en cinq « chansons » instrumentales. Que reste-t-il du chant, de la conduite et de l’expression vocales, quand personne ne chante ?

Du point de vue formel, je poursuis mon travail sur une articulation en « moments » – lesquels ne sont pas pour autant des « mouvements » – : une forme elliptique, donc, mais unitaire, qui met en jeu la mémoire et les attentes pour créer la permanence à travers la discontinuité.

Francesca Verunelli, programme du concert du 18 mars 2021 au Centre Pompidou