Philippe Fénelon (1952)

Zabak ( 1994 )

pour percussion

  • General information
    • Composition date : 1994
    • Duration : 9 mn 30 s
    • Opus : 65
    • Dedication : Florent Jodelet
Detailed formation
  • percussionniste

Creation information

  • Date : 9 May 1995
    Location :

    France, Paris, Maison de Radio France


    Performers :

    Florent Jodelet : percussion.

Program note

Le mot Zabak signifie terre en langue nouba. Le peuple nouba vit dans les montagnes du centre du Soudan.

L'enjeu de la pièce est d’écrire pour les boo-bams, instrument encore peu exploité dans le domaine de la percussion. Il est traité ici comme clavier principal autour duquel on a articulé un instrumentarium réduit avec un choix particulier pour des timbres à hauteurs indéterminées ou variables. Certains instruments (djembe, peaux, congas) ont été assemblés de façon à agrandir le clavier des boo-bams. D'autres ponctuent la pièce de façon caractéristique : ceux à résonance longue (bâtons de pluie, barres de métal, cloche), courte ou sèche (hochet africain, haricot mexicain, maracas).

Le choix des timbres très typés, dont certains peuvent être qualifiés d'ethniques , est extrêmement précis. Il faut l'interpréter, sans référence culturelle réductrice, comme un essai de métissage entre le monde sonore défini par ces couleurs extra-occidentales et sa confrontation avec une pensée abstraite sur une culture.

Ces éléments de référence nous ramènent alors au titre de la pièce, pouvant être interprétée comme une incantation à la terre. Dans ce cas, il est possible de lui associer les éléments particuliers à l'univers nouba: masques, danses, paysages désséchés et désolés, rituels sanglants…, toutes les images qui sont la mythologie d'un peuple.

Philippe Fénelon.