Horacio Vaggione (1943)

Fractal C ( 1984 )

pour bande

electronic work, Ircam

  • General information
    • Composition date : 1984
    • Duration : 14 mn
    • Editor : édition du compositeur
    • Commande: Ministère de la Culture, France.

Creation information

  • Date : 12 June 1984
    Location :

    Paris, Ircam, Espace de projection


Information about electronic
Studio informations : réalisée à l'Ircam. Réalisée par ordinateur (VAX 780), environnement logiciel CARL-Cmusic
Electronic device : sons fixés sur support (sons fixés sur support multipiste (16 pistes). Egalement en version 2 pistes)

Observations

Enregistrement : cd Empreintes Digitales (Montréal) iMED 17145 (2016)

Program note

Fractal C développe un processus musical très irrégulier, à la fois continu et interrompu. Ces deux pôles sont souvent très imbriqués, conformant des entités ayant des ontologies correspondant simultanément aux deux modalités — ceci montre l’une des caractéristiques clés d’une « fractalisation » des formes (ce qui en termes topologiques conventionnels constitue une contradiction, mais qui se trouve justement au coeur du concept de fractalité en tant que chemin opératoire. Le néologisme « fractal » dérive de fractum, c’est-à-dire « brisé ». Mais ce qui est brisé ici demeure une continuité qui se manifeste dans des contours complexes dont l’intérieur est plein d’espaces troués, des textures très feuilletées et remplies de convolutions.

Le travail de composition de Fractal C a été axé sur la définition et la réalisation par ordinateur d’un ensemble de micro-traits morphologiques. Beaucoup d’opérations ont été réalisées à des échelles temporelles minuscules, de l’ordre de quelques millièmes de seconde. J’ai utilisé comme module générateur un modèle fractal classique : l’ensemble triadique de Cantor, basé sur un processus d’itération descendante (vers le petit, le granulaire, l’espace de plus en plus vide) à partir d’un segment de droite auquel on a enlevé le tiers central. Mais ce modèle n’a pas été implémenté de manière linéaire, mais au contraire projeté (et « déformé » en altérant les points de continuité) sur une variété d’échelles temporelles définies avec des irrégularités de base diverses (des variations des bords du module générateur), ce qui a donné lieu à la production d’ensembles morphologiques aussi divers — et divergents.

L’oeuvre a été réalisée à l’IRCAM en 1984 en utilisant le langage C (d’où son titre) avec l’ordinateur VAX-11/780. Les principaux logiciels employés ont été CMusic pour la synthèse sonore, s2 pour l’analyse spectrale et la sélection de patterns, et awk (ce dernier étant un logiciel « pattern scanning » développé aux Bell Labs) pour la génération de profils fractals appliqués à des multiples niveaux temporels d’articulation et de densité, manifestés au travers d’un réseau d’enveloppes touchant aussi bien les détails micro-locaux que la morphologie générale du processus. Cette composition est l’aboutissement d’un travail exploratoire sur l’application de la notion de fractalité en musique, travail commencé à l’IRCAM en 1983 en accord avec David Wessel, et dont les produits intermédiaires ont été considérés des ébauches préliminaires et comme tels non sujets à publication.

H. Vaggione, note de programme, Conférence international d’informatique musicale (International Computer Music Conference - ICMC), IRCAM, octobre 1984. (Révision pour la ICMC 1985 réalisée à la Simon Fraser University, Vancouver, Canada)