updated 8 February 2021
© Katrin Schander

Rebecca Saunders

Compositrice britannique née le 19 décembre 1967 à Londres.

Compositrice anglaise, Rebecca Saunders réside aujourd’hui principalement à Berlin. Elle étudie d’abord le violon puis poursuit des études de musique à l’Université d’Édimbourg. Elle continue sa formation de composition auprès de Wolfgang Rihm à la Musikhochschule de Karlsruhe de 1991 à 1994, et auprès de Nigel Osborne à Édimbourg de 1994 à 1997. Des prix de l’Académie des arts de Berlin en 1995 et de la Fondation Ernst von Siemens en 1996 lui permettent de travailler à New York et à Bruxelles.

L’œuvre de Rebecca Saunders est récompensée en autres des prix Busoni Förderspreis, de musica viva, du Prix Paul Hindemith, du Prix de musique de chambre de la Royal Philharmonic Society en 2008, du Prix GEMA Deutscher Musikautorenpreis en 2010, du Prix Mauricio Kagel en 2015.

En 2009 elle est nommée membre de l’Académie des arts de Berlin et compositrice de la Staatskapelle de Dresden pour la saison 2009-2010. Elle enseigne à régulièrement à l’académie d’été de Darmstadt et à l’Impuls Academy de Graz. Depuis 2011, elle enseigne la composition à la Hochschule für Musik, Theater und Medien de Hannovre.

Son catalogue, varié, tient l’une des ses particularités de l’utilisation d’instruments mécaniques, comme les boîtes à musique dans Crimson – Molly’s Song 1 (1995), pièce inspirée du monologue de Molly Bloom d’Ulysse de Joyce, ou Chroma (2003), œuvre spatialisée, variable selon les lieux où elle est interprétée, et dont la perception est fonction de la mobilité du public. L’espace et le silence interrompant des énoncés concis sont des paramètres fondamentaux de la conception musicale de Rebecca Saunders. En 2003 est aussi créée sa première œuvre scénique, Insideout pour “installation chorégraphique”, réalisée en collaboration avec Sasha Waltz.

En 2001, avec Albescere, Rebecca Saunders aborde la musique vocale. Les voix y font fonction d’instruments, comme partie de l’ensemble instrumental et sans texte. Viendront ensuite Miniata, 2004 et company (2008), pour chœur et ensemble. En 2007, elle écrit pour les Neue Vokalsolisten Soliloquy, pour six voix a cappella. Skin, pour soprano et ensemble, est créé en 2016 lors des Donaueschinger Musiktage par Julie Fraser et le Klangforum Wien sous la direction de Titus Engel.

L’importance de la spatialisation perdure dans Stirrings Still I (2006) et II (2008), Murmurs (2009), Stasis (2011), Yes (2017) par la répartition des instrumentistes dans les salles. Plusieurs de ces œuvres récentes sont consacrées à la musique instrumentale : de la musique de chambre – fletch pour quatuor à cordes, créé en 2012 par le quatuor Artitti, Stasis II pour quatuor pour vents, percussions et piani créé par l’ensemble Musikfabrik en 2014 - aux concertos Still (2011) pour violon, Ire pour violoncelle, cordes et percussion (2012) et Alba (2014), pour trompette et orchestre.

En juin 2018, elle participe au festival et académie de l’IRCAM, ManiFeste, pour la création française de sa pièce *Skin, *pour soprano et treize instruments, au Centre Pompidou de Paris, et la représentation de Fury à l’Église Saint-Merry. L’Ircam lui commande une autre pièce The Mouth, pour soprano et électronique, pour le festival ManiFeste 2020.

En 2019, Rebecca Saunders reçoit le Prix de la Musique de la Fondation Ernst Von Siemens.


© Ircam-Centre Pompidou, 2020

Sources

Site personnel de la compositrice ; Robert Adlington, « Rebecca Saunders », The new Grove Dictionary of Music and Musicians, Oxford University Press, 2007 ; éditions Peters.

  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • Aether pour duo de clarinette basse (2014-2016), between 25 mn and 28 mn, Peters
    • Blue and Gray pour deux contrebasses (2005), 9 mn, Peters
    • Duo pour violon et piano (1996, 1999), 10 mn, Peters
    • Duo 3 pour alto et percussion (1999-2001), 18 mn, Peters
    • Either/Or pour duo de trompettes (2017-2018), 13 mn
    • elec Molly's Song 3 - Shades of Crimson pour flûte alto, alto, guitare acoustique (cordée en acier) avec quatre radios et boîte à musique (1996), 8 mn, Peters
    • Neither pour deux trompettes à deux pavillons (2011), 14 mn, Peters
    • Quartet pour clarinette, accordéon, contrebasse et piano (1998), 15 mn, Peters
    • Sik for AK pour six musiciens (2015), Peters
    • Sole trio en Fa dièse accordéon, percussion et piano (2018), 12 mn, Peters
    • Stasis II pour quatuor de hautbois, trompette, percussion et piano (2011-2014), 12 mn, Peters
    • Stirrings Still pour cinq instrumentistes (2006), 11 mn, Peters
    • Stirrings Still II pour six instrumentistes (2008), 13 mn, Peters
    • String Quartet (1997), 14 mn, Peters
    • That time pour saxophone baryton, percussion et piano (2019), 17 mn 30 s
    • The under-side of green pour clarinette, violon et piano (1994), 8 mn, Peters
    • Trio pour clarinette basse, violoncelle et piano (1991-1992), 10 mn, Peters
    • Unbreathed pour quatuor à cordes (2017), 21 mn, Peters
    • choler pour deux pianos (2004), 17 mn, Peters
    • dialogue pour alto et percussion (2011), 11 mn, Peters
    • fletch pour quatuor à cordes (2012), 15 mn, Peters
    • to and fro pour violon et hautbois (2010), 10 mn, Peters
    • vermilion pour clarinette, guitare électrique et violoncelle (2003), 17 mn, Peters
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • Behind the Velvet Curtain pour trompette, piano, harpe et violoncelle (1991-1992), 11 mn, Peters
    • CRIMSON - Molly's Song 1 pour douze solistes, métronomes mécaniques, sifflets et trois boîtes à musique (1995), 25 mn, Peters
    • Disclosure pour cinq instruments (2008), 11 mn, Peters
    • G and E on A pour orchestre et 27 boîtes à musique (1996-1997), 21 mn, Peters
    • Into the Blue pour ensemble (1996), 13 mn, Peters
    • Murmurs collage pour dix instruments (2009), 27 mn, Peters
    • Scar pour quinze solistes et chef d'orchestre (2018-2019), 21 mn, Peters
    • Stasis pour seize solistes dans différents espaces (2011), 47 mn, Peters
    • Stasis - Kollectiv pour 23 musiciens (2011-2016), 47 mn, Peters
    • Stirrings pour neuf instrumentistes (2011), 16 mn, Peters
    • Stirrings Still III pour sept instrumentistes (2006-2019), 20 mn, Peters
    • Stratum pour orchestre (2010), 10 mn
    • Traces pour orchestre de chambre (2006, 2009), 20 mn, Peters
    • a visible trace pour onze solistes et directeur (2006), 21 mn, Peters
    • elec chroma pour ensemble et objets sonores (2003-2013), between 21 mn and 39 mn, Peters
    • dichroic seventeen pour ensemble (1998), 17 mn, Peters
    • stage insideout musique pour une installation chorégraphique (2003), 1 h 40 mn, Peters
    • rubricare pour orchestre à cordes et orgue baroque (2005), 16 mn, Peters
  • Musique concertante
    • Alba pour trompette et orchestre (2014), 23 mn, Peters
    • Duo four - two exposures double concerto pour trompette, percussion et orchestre (2000), 21 mn, Peters
    • Ire concerto pour violoncelle, cordes et percussion (2012), 18 mn, Peters
    • Still pour violon et orchestre (2011), 21 mn, Peters
    • Still version avec chorégraphie, pour violon et orchestre (2011-2016), 28 mn, Peters
    • To An Utterance pour piano et orchestre (2020), 28 mn
    • cinnabar double concerto pour violon solo et trompette solo (1999), 15 mn, Peters
    • fury II concerto pour contrebasse soliste et ensemble (2009), 13 mn, Peters
    • void pour duo de percussions et orchestre (2013-2014), 19 mn
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Nether performance spatialisée pour soprano et dix-neuf instrumentistes (2017-2019), 29 mn, Peters [program note]
    • O Yes & I pour soprano et flûte basse (2017-2018), 11 mn, Peters
    • Skin pour soprano et treize instruments (2015-2016), 26 mn, Peters [program note]
    • Yes performance spatialisée pour soprano dix-neuf solistes et chef d’orchestre (2016-2017), 1 h 20 mn, Peters
    • elec albescere pour douze instruments et cinq voix (2001), 18 mn, Peters
    • company pour cinq solistes (2008), 31 mn, Peters
    • miniata pour piano et accordéon solos, chœur et orchestre (2004), 36 mn, Peters
  • Musique vocale a cappella
    • O pour soprano (2017), 10 mn, Peters
    • Soliloquy pour six voix a cappella (2007), 20 mn, Peters
    • elec ircam The Mouth pour soprano et électronique (2019-2020), 15 mn, Peters [program note]
  • 2020
  • 2019
  • 2018
    • Dust pour percussion, between 25 mn and 28 mn about , Peters
    • Either/Or pour duo de trompettes, 13 mn
    • Flesh pour accordéon, 9 mn, Peters
    • Hauch pour violon, 8 mn about , Peters
    • Metal bottle necks pour guitare électrique, 7 mn, Peters
    • Metal bottle necks study pour guitare électrique, 3 mn, Peters
    • O Yes & I pour soprano et flûte basse, 11 mn, Peters
    • Sole trio en Fa dièse accordéon, percussion et piano, 12 mn, Peters
  • 2017
    • O pour soprano, 10 mn, Peters
    • Unbreathed pour quatuor à cordes, 21 mn, Peters
    • Yes performance spatialisée pour soprano dix-neuf solistes et chef d’orchestre, 1 h 20 mn, Peters
  • 2016
    • Aether pour duo de clarinette basse, between 25 mn and 28 mn, Peters
    • Bite pour flûte basse, 15 mn, Peters
    • Skin pour soprano et treize instruments, 26 mn, Peters [program note]
    • Stasis - Kollectiv pour 23 musiciens, 47 mn, Peters
    • Still version avec chorégraphie, pour violon et orchestre, 28 mn, Peters
  • 2015
  • 2014
    • Alba pour trompette et orchestre, 23 mn, Peters
    • Stasis II pour quatuor de hautbois, trompette, percussion et piano, 12 mn, Peters
    • void pour duo de percussions et orchestre, 19 mn
  • 2013
  • 2012
    • Ire concerto pour violoncelle, cordes et percussion, 18 mn, Peters
    • fletch pour quatuor à cordes, 15 mn, Peters
  • 2011
    • Caerulean pour clarinette basse, 21 mn, Peters
    • Neither pour deux trompettes à deux pavillons, 14 mn, Peters
    • Stasis pour seize solistes dans différents espaces, 47 mn, Peters
    • Still pour violon et orchestre, 21 mn, Peters
    • Stirrings pour neuf instrumentistes, 16 mn, Peters
    • dialogue pour alto et percussion, 11 mn, Peters
  • 2010
  • 2009
    • Murmurs collage pour dix instruments, 27 mn, Peters
    • fury II concerto pour contrebasse soliste et ensemble, 13 mn, Peters
  • 2008
  • 2007
    • Soliloquy pour six voix a cappella, 20 mn, Peters
  • 2006
  • 2005
  • 2004
    • Insideout pour piano solo, Peters
    • blaauw pour trompette solo à double pavillon, 11 mn, Peters
    • choler pour deux pianos, 17 mn, Peters
    • miniata pour piano et accordéon solos, chœur et orchestre , 36 mn, Peters
  • 2003
    • Solo pour piano, 11 mn, Peters
    • stage insideout musique pour une installation chorégraphique, 1 h 40 mn, Peters
    • vermilion pour clarinette, guitare électrique et violoncelle, 17 mn, Peters
  • 2001
    • Duo 3 pour alto et percussion, 18 mn, Peters
    • elec albescere pour douze instruments et cinq voix, 18 mn, Peters
  • 2000
  • 1999
    • cinnabar double concerto pour violon solo et trompette solo, 15 mn, Peters
  • 1998
  • 1997
  • 1996
  • 1995
    • CRIMSON - Molly's Song 1 pour douze solistes, métronomes mécaniques, sifflets et trois boîtes à musique, 25 mn, Peters
  • 1994
  • 1992
    • Behind the Velvet Curtain pour trompette, piano, harpe et violoncelle, 11 mn, Peters
    • Trio pour clarinette basse, violoncelle et piano, 10 mn, Peters

Interventions filmées

  • Conférence de Rebecca Saunders sur Skindu 28 juin 2018 dans le cadre de Manifeste à l’Ircam : https://medias.ircam.fr/x88c02c (lien vérifié en février 2021).

Bibliographie

  • Robert ADLINGTON, « The Music of Rebecca Saunders » in Musical Times, vol. 140, n° 1868, automne 1999, p. 48–56.
  • Bastien GALLET, « Chroma de Rebecca Saunders » in Play ! Rainy days 2006, Philharmonie Luxembourg 18 au 28 novembre 2006, p. 89–91.
  • David POCKNEY, « Analysis of Rebecca Saunders’ Molly’s Song 3 – Shades Of Crimson », 2008. (lien vérifié en février 2021).
  • Rebecca SAUNDERS, Bernhard GÜNTHER, « Hören und Sehen in freier Bewegung : Rebecca Saunders im Gespräch mit Bernhard Günther » in Play ! Rainy days 2006, Philharmonie Luxembourg 18 au 28 novembre 2006, p. 86–88.
  • Caroline WILKINS, « In Stille gerahmt. Ein Porträt der britischen Komponistin Rebecca Saunders » in MusikTexte, Zeitschrift für neue Musik n° 88, Cologne, février 2001, p. 4-8.

Discographie

  • Rebecca SAUNDERS, « Still / Aether / Alba », 1 CD BR-Klassik, 2020, 900635.
  • Rebecca SAUNDERS, Stirrings Still II, dans « Speak, be silent » Riot Ensemble, Aaron Holloway-Nahum : direction, avec des œuvres de Chaya Czernowin, Anna Thorvaldsdóttir, Mirela Ivecic, Lisa Lim, 1 cd Huddersfield Contemporary Records, 2019, HCR020CD.
  • Rebecca SAUNDERS, Skin, dans « Donaueschinger Musiktage 2016 » Julie Fraser, soprano ; Klangforum Wien ; Titus Engel, direction, 1 cd Neos, 2017, 11716-17.
  • Rebecca SAUNDERS, Solitude, Séverine Ballon, violoncelle, dans « Solitude » avec des œuvres de Mauro Lanza, James Dillon, Liza Lim, Thierry Blondeau, 1 c Aeon, 2015.
  • Rebecca SAUNDERS, Fletch, Arditti String Quartet, dans « Pandora’s Box » avec des œuvres de Benedict Masson, Luke Bedford, John Zorn, 1 cd Col Legno, 2015.
  • Rebecca SAUNDERS, Stasis dans « Donaueschinger Musiktage 2011 » ensemble musikFabrik, avec des œuvres d’Andreas Dohmen, Saed Haddad, Lars Petter Hagen, Wolfgang Mitterer, Wolfgang Rihm, Iris ter Schiphorst, Hans Thomalla, 3 cds Neos, 2012.
  • Rebecca SAUNDERS, cinnabar, dans « krönung. coronation » ensemble musikFabrik, avec des œuvres de Vykintas Baltakas, Magnus Lindberg et Iannis Xenakis, 1 cd Wergo, edition musikFabrik, 2010, CD05.
  • Rebecca SAUNDERS, a visible trace, dans « sichtbare spuren. visible traces » ensemble musikFabrik, avec des œuvres de Mauro Lanza, Nicolaus A. Huber et Bernd Alois Zimmermann, 1 cd Wergo, edition musikFabrik, 2010, CD02.
  • Rebecca SAUNDERS, Choler ; Crimson ; Miniata, Nicolas Hodges : piano, Rolf Hind : piano, Teodoro Anzellotti : accordéon, SWR Vokalensemble Stuttgart, SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, direction : Hans Zender, 1 cd Kairos, 2008, 0012762KA.
  • Rebecca SAUNDERS, blaauw ; Blue and Gray ; Duo for violin and piano ; Vermilion ; Stirrings Still, ensemble musikFabrik, 1 cd Wergo, 2007, WER 66942.
  • Rebecca SAUNDERS, Quartet : Into the Blue ; dichroic seventeen, Molly’s Song 3 - shades of Crimson ; Quatuor pour clarinette, accordéon, contrebasse et piano, musikFabrik, direction : Stefan Asbury, 1 cd Kairos, 2003, KAI 0012182.
  • Rebecca SAUNDERS, Rubricare, dans « About baroque», Neue Kompositionen für das Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz, avec des œuvres de Michel van der Aa, Juliane Klein, Benjamin Schweitzer, Nadir Vassena, Siemens artsprogram, 2 cds Harmonia Mundi, 2006, HMC 905187-88.
  • Rebecca SAUNDERS, Miniata, dans « Donaueschinger Musiktage 2004 », Teodoro Anzellotti : accordéon, Nicolas Hodges : piano, Southwest German Radio Symphony Orchestra, Hans Zender : direction, avec des œuvres de Andreas Dohmen, Michel van der Aa, Pierguigi Billone, 1 cd col legno, 2004.
  • Rebecca SAUNDERS, Blaauw, Marco Blaauw, trompette, 1 cd Bvhaast, BV 0805.

Liens Internet

(liens vérifiés en février 2021)