updated 20 January 2021

Mauricio Sotelo

Compositeur espagnol né en 1961

Né à Madrid en 1961, Mauricio Sotelo étudie la musique à l’Université de Musique de Vienne dans les années quatre-vingts. Parmi ses maîtres les plus importants à la capitale autrichienne, soulignons Francis Burt (composition), Dieter Kaufmann (musique électronique) et Karl Österreicher (direction d’orchestre). Ensuite, son contact direct avec Luigi Nono, à Berlin et à Vénice, marque profondément son attitude compositionnelle jusqu’au présent.

Cette rencontre oriente Sotelo vers l’étude des traditions musicales orales espagnoles, notamment le flamenco, comme modèle pour la composition. Il profite de certains outils-logiciels comme AudioSculpt ou OpenMusic pour analyser et ré-contextualiser ce genre de matériaux dans la création musicale. Ce parcours a mérité l’usage de l’expression « flamenco spectral » pour décrire sa position esthétique. D’autres sources d’inspiration persistantes au sein de ses convictions artistiques et de ses pratiques créatives sont, par exemple, la philosophie de Giordano Bruno et de Massimo Cacciari, la poésie et le théâtre de Federico García Lorca et de José Angel Valente, ou la peinture de Sean Scully.

La musique de Sotelo est programmée régulièrement en Europe, Amérique et Japon. Elle a été jouée par des orchestres comme la Koninklijk Concertgebouworkest, la Bamberger Symphoniker - Bayerische Staatsphilharmonie, la SWR Symphonieorchester, la Wiener Symphoniker de la ORF, l’Orquesta Nacional de España, l’Orquesta Sinfónica de Galicia, l’Euskadiko Orkestra ou la Saint-Paul Chamber Orchestra. Des ensembles spécialisés comme le Klangforum Wien, l’ensemble MusikFabrik et l’Ensemble Modern jouent souvent ses partitions, ainsi que les quatuors Artemis, Diotima et Casals. Beat Furrer, camarade de Sotelo pendant les années de formation à Vienne, a dirigé souvent ses œuvres d’ensemble. A noter également l’engagement de nombreux solistes de renom tels que le guitariste flamenco Juan Manuel Cañizares, les cantaores Enrique Morente et Arcángel, les violonistes Benjamin Schmid et Patricia Kopatchinskaja, l’altiste Tabea Zimmermann, le flûtiste Roberto Fabbriciani ou le saxophoniste Markus Weiss.

L’opéra est un chapitre très important dans l’œuvre de Sotelo, notamment lors de la création d’El Público en 2015, commande de Gérard Mortier pour le Teatro Real de Madrid. La Covid a reporté la première de son dernier projet d’opéra, intitulé Bruno, prévu initialement en 2021 au Thêatre Royal de la Monnaie de Bruxelles.

Sotelo enseigne la composition à l’ESMuC à Barcelone depuis 2010.

Prix et résidences remarquables :

  • Prix GamoMusica de l’association des amis de la musique de Firenze (2018) ;
  • Compositeur en résidence au Wissenschaftskolleg à Berlin (2011-2012) ;
  • Prix national de musique (Ministère de la Culture, Espagne), modalité de composition (2001) ;
  • Prix international de composition Reina Sofía (2000) ;
  • Prix de la fondation Ernst von Siemens pour les jeunes compositeurs (1997) ;
  • Prix d’opéra de la fondation Körber à Hambourg (1996) ;
  • Forum des jeunes compositeurs de la WDR (1992) ;
  • Prix de composition de la ville de Vienne (1991).

© Ircam-Centre Pompidou, 2021

Sources

  • Site web du compositeur
  • Site de l’éditeur Universal Edition (Vienne)
  • Site de l’éditeur Proyecto Sotelo
  • Ordóñez Eslava, P. (2019). Lorca Unchained. Mauricio Sotelo’s El Público and the (New) Spanish Contemporary Opera, Contemporary Music Review, 38(1-2) : 73-91
  • Besada, J. L., & Ordóñez Eslava, P. (2019). ¿Una historia de la música espectral española? Transferencias culturales transnacionales en el último cambio de siglo. Acta Musicologica, 91(2) : 168-189.