updated 10 July 2019
© Theatrum Mundi

Manos Tsangaris

Compositeur allemand né le 8 décembre 1956 à Düsseldorf.

Manos Tsangaris étudie la composition et le théâtre musical avec Mauricio Kagel, ainsi que la percussion avec Christoph Caskel à l’Académie de musique de Cologne. À partir des années 1970, il commence à mettre la performance au centre de ses œuvres, dans des formats artistiques très variés, tels que le théâtre musical, l’installation sonore, la musique de chambre et la musique orchestrale.

Sa musique a été jouée dans des festivals tels que le festival de Donaueschingen, le festival de Witten pour la musique de chambre contemporaine, le festival international de théâtre de Belgrade, le festival Ultima à Oslo, le festival TonLagen de Dresde, le festival Automne de Varsovie et dans les théâtres et maisons d’opéra de Cologne, New York, Mannheim, Dresde et Berlin. Il a également reçu de nombreuses commandes de la radio allemande.

En 1991, il est invité par l’Union des compositeurs soviétiques et devient compositeur en résidence à Moscou. De 2002 à 2007, il est conseiller artistique au Schauspielhaus de Cologne, puis invité d’honneur à la Villa Massimo de Rome en 2009. Il est élu membre de l’Académie des Arts de la Saxe en 2010, puis député secrétaire dans le domaine musical en 2011. La même année, il fonde l’« Institut international pour l’investigation artistique » (Internationale Institut für Kunstermittlung) et entreprend des recherches dans le domaine de l’anthropologie de la scène. En 2012 et 2013, il est artiste en résidence à l’Université des arts de Zurich. En 2016, il est directeur artistique de la Biennale de musique pour le théâtre musical de Munich, aux côtés de Daniel Ott.

Manos Tsangaris enseigne régulièrement : en 2002 à Ny Musikk à Oslo et à Stavanger (Norvège), en 2003, à l’Académie d’été de l’Université des Arts de Berlin, en 2004, 2006 et 2008, à l’Académie d’été de Darmstadt. En 2008-2009, il est professeur invité à l’Université des Arts de Berlin. En 2009, il est nommé professeur de composition à la Hochschule für Musik Carl Maria von Weber de Dresde. Depuis 2009 également, il est membre de l’Académie des Arts de Berlin, dont il dirige le département de musique depuis 2012. En 2017-2018, il est professeur invité à l’Académie de Musique de Norvège à Oslo.

L’œuvre de Manos Tsangaris est multiple et protéiforme. Elle s’inscrit majoritairement dans le champ du théâtre musical, qui est le centre de son activité artistique, et comprend de nombreuses performances et installations. Depuis 1986, il publie également des poèmes et des anthologies. Ses installations et autres œuvres sont régulièrement exposées dans les galeries et musées d’Allemagne, ainsi qu’à l’étranger (le musée du diocèse de Cologne et la galerie d’art de Odense, au Danemark, lui ont notamment consacré des expositions).

Bourses et prix

  • 1991 : Bourse Bernd Alois Zimmermann de la Ville de Cologne ;
  • 1993-1994 : Bourse de l’Akademie Schloss Solitude, Stuttgart ;
  • 1997 : Kunstpreis (Prix d’Encouragement de la Musique) de l’Académie des Arts de Berlin ;
  • Prix de composition de l’Orchestre symphonique de la SWR pour la pièce Batsheba. Eat The History!, créée en 2009 au festival de Donaueschingen.

© Ircam-Centre Pompidou, 2016

Sources

Site personnel du compositeur ; page personnelle du compositeur sur le site de l’Académie des Arts de Berlin.

Bibliographie

  • Jörn Peter HIEKEL, « Erhellende Passagen : zum Stationentheater von Manos Tsangaris, dans Musik & Ästhetik, Heft 52, 2009, p. 48-60.
  • Raoul MÖRCHEN, « Das mediale Theater von Manos Tsangaris », dans MusikTexte, n° 91, 2001, p. 45-50.
  • Raoul MÖRCHEN, Manos TSANGARIS, « Täglich’Brot : Manos Tsangaris im Gespräch über Dichten, Zeichnen und Trommeln », dans MusikTexte, n° 91, 2001, p. 61-66.
  • Monica PASIECZNIK, « Scenic Anthropology », dans Dissonance, n° 121, 2013, p. 7-10.
  • Michael STRUCK-SCHLOEN, « Gegen die Rituale : drei Versuche über den Komponisten Manos Tsangaris », dans Positionen, n° 38, 1999, p. 6-9.
  • Ulrich TADDAY(éd.), « Manos Tsangaris »*,* Musik-Konzepte, Sonderband,Edition Text+Kritik, 2015.
  • Manos TSANGARIS, « Was ist überhaupt eine Frage? Monolog », dans MusikTexte, n° 91, 2001, p. 57-60.

Discographie

  • Manos TSANGARIS, Batsheba. Eat The History!, SWR Vokalensemble Stuttgart, SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Johanna Winkel : soprano, Elvira Bill : alto, Julian Podger : tenor, Andreas Wolf : baryton, Anja Laïs, Kate Strong, Olga Wäscher, Markus Boysen, Sylvain Cambreling : acteurs, Christoph Grund : orgue, Sylvain Cambreling, Denis Comtet : direction, dans « Donaueschinger Musiktage 2009 - vol. 3 », 1 cd Neos, 2009, NEOS 11053.
  • Manos TSANGARIS, Relief oder die Buchstabenrevolte, Petra Torky : voix, Freya Ritts-Kirby : voix et violon, Pi-hsien Chen : harmonium, Franck Ollu : cor, Simon Stockhausen : saxophone sorano et Martin Schmitz : acteur, dans « Donaueschinger Musiktage 2000 », 1 cd Col Legno, 2001, WWE20201.
  • Manos TSANGARIS, Drüm 1 ; Drüm 2, Manos Tsangaris, dans « Elephant’s Easy Moonwalk Through The Night », 1 cd Exaudio, 1990, 4990 S.

Liens Internet

(liens vérifiés en juillet 2019).