updated 4 February 2020
© Melisande Bernsee, B&H

Hans Zender

Compositeur et chef d'orchestre allemand né le 22 novembre 1936 à Wiesbaden et mort le 23 octobre 2019 à Meersburg, Allemagne.

Hans Zender a fait ses études de piano, de direction d’orchestre et de composition (avec Wolfgang Fortner) dans le cadre des Musikhochschulen de Francfort et Fribourg-en-Brisgau de 1956 à 1963. Après un premier séjour comme boursier à la Villa Massimo de Rome durant l’année 1963-1964, il débute une carrière de chef d’orchestre en tant que directeur musical de l’Opéra de Bonn. Il occupe ce poste pendant quatre ans, avant de séjourner de nouveau à Rome en 1968-1969. Il est ensuite sollicité par l’Opéra de Kiel, puis de 1971 à 1984, dirige l’orchestre symphonique de la radio sarroise Rundfunk-Sinfonieorchester Saarbrücken avant de devenir directeur général de la musique à l’Opéra de Hambourg entre 1984 et 1987. Il a participé aux festivals de Bayreuth, Salzbourg, Berlin et Vienne.

Parallèlement à sa carrière de chef d’orchestre, qu’il poursuit avec l’Orchestre de la Radio néerlandaise et le Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, et, depuis 1999, comme invité permanent et membre de la direction artistique de l’Orchestre Symphonique de Baden-Baden et de la Süd West Rundfunck de Freibourg, Hans Zender mène une importante activité pédagogique. Il enseigne la composition de 1988 à 2000 à la Musikhochschule de Francfort. En 1999, il est invité d’honneur à la Villa Massimo à Rome.

Zender s’est imposé depuis les années 1960 comme un compositeur majeur à travers notamment sa production vocale (la série des huit Canti pour différentes formations vocales et instrumentales) et scénique – Don Quijote de la Mancha, (1989-1991*), Stephen Climax* (1979-1984) – ainsi que par des adaptations ou orchestrations : Cinq Préludes de Claude Debussy (1991), Schuberts «Winterreise» (1993).

D’abord influencé par Bernd Alois Zimmermann et par Pierre Boulez, il s’éloigne de la musique sérielle dont il refuse les aspects trop dogmatiques, et se tourne vers la spiritualité, l’art et les philosophies d’Extrême-Orient. De nombreuses pièces sont inspirées de la calligraphie et de poèmes orientaux, notamment japonais : cycle pour orchestre Kalligraphie (1997-2004), Muji no kyo(1974),Fûrin No Kyô(1989). Chantée ou non – comme dans le cycle de musique de chambreHölderlin lesen(lire Hölderlin : 1979-1991) – l’œuvre de Zender est aussi ancrée dans la littérature et la pensée occidentale : Héraclite, La Bible, Maître Eckhart*Kantate nach Worten von Meister Eckhart(1980), Saint Jean de la CroixTres canciones* (2005).

Prix et distinctions

  • Compositeur en résidence au Klangspuren Schwaz, 2013 ;
  • Prix de la musique sacrée européenne (Preis der Europäischen Kirchenmusik), 2011 ;
  • Associé à l’Institut des sciences de Berlin, 2005 ;
  • Prix de la culture de la ville de Hessen, 2002 ;
  • Prix Goethe de la ville de Francfort, 1997 ;
  • Membre de l’Académie bavaroise des beaux-arts à Munich, 1994 ;
  • Membre de l’Académie des Arts de Berlin, 1989.

© Ircam-Centre Pompidou, 2014

Sources

Site du festival Ars Musica ; Site des éditions Boosey & Hawkes ; Site des éditions Breitkopf & Härtel. 

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • elec Bremen Wodu pour sons électroniques (1967), 6 mn, Boosey & Hawkes
    • Elemente pour bande magnétique (1976), 25 mn, Boosey & Hawkes
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
    • Bardo pour violoncelle et orchestre (2000), 26 mn, Breitkopf & Härtel
    • Cinq Haïku (Lo-Shu IV) pour flûte et orchestre à cordes (1982), 14 mn, Boosey & Hawkes
    • Dialog mit Haydn pour 2 pianos et 3 groupes orchestraux (1982), 22 mn, Bote & Bock
    • Konzert - Lo Shu V pour flûte et orchestre (1987), 27 mn, Universal Edition
    • elec ircam Lo-Shu III pour flûte, ensemble et électronique (1979, 1983), 20 mn, Bote & Bock
    • Schumann-Fantasia pour double quatuor à cordes soliste et orchestre (1997), 43 mn, Breitkopf & Härtel
    • ¿Adonde? concerto pour violon et ensemble (2009), Breitkopf & Härtel
  • Musique vocale et instrument(s)
    • elec Animula pour flûte, chœur de femmes et ensemble (1996, 1988-1989), 11 mn, Breitkopf & Härtel
    • Cabaret Voltaire pour soprano et octuor (2001-2002), 21 mn, Breitkopf & Härtel
    • Canto I pour chœur, flûte, piano, pecussion et cordes (1965), 7 mn, Boosey & Hawkes
    • Canto II pour soprano, chœur et orchestre (1967), 12 mn, Boosey & Hawkes [program note]
    • elec Canto III pour soprano, ténor, baryton, ensemble et électronique live (1968), 16 mn, Boosey & Hawkes
    • Canto IV pour 16 voix et 16 instruments (1969-1972), 24 mn, Boosey & Hawkes
    • stage Chief Joseph théâtre musical en 3 actes (2005), 2 h, Breitkopf & Härtel
    • Denn wiederkommen Höderlin lesen III, pour récitant et quatuor à cordes (1991), 24 mn, Breitkopf & Härtel
    • Die Wüste hat zwölf Ding' pour contralto et orchestre (1985), 10 mn, Universal Edition
    • elec stage Don Quijote de la Mancha 31 aventures théâtrales, pour 11 voix solistes et ensemble (1989-1991, 1999), 2 h 45 mn, Breitkopf & Härtel
    • Drei Lieder pour soprano et orchestre (1964), 13 mn, Boosey & Hawkes
    • Drei Rondels nach Mallarmé pour contralto, flûte et alto (1961), 7 mn, Bote & Bock
    • Dubliner Nachtszenen Suite n° 1 tirée de l'opéra Stephen Climax, pour 9 chanteurs, chœur et orchestre (1990), between 46 mn and 52 mn, Universal Edition
    • Fûrin No Kyô pour soprano et ensemble (1989), 18 mn, Breitkopf & Härtel [program note]
    • Hannya Shin Gyo pour baryton-basse et orchestre (2012), 14 mn, Breitkopf & Härtel
    • elec Hölderlin Lesen II pour récitant, alto et électroacoustique (1987), 25 mn, Breitkopf & Härtel
    • Im Höhlengebirge Zwei Polymeter von Jean Paul, für tenor und klavier (2015), 12 mn, Breitkopf & Härtel
    • Jours de silence pour baryton et orchestre (1987-1988), 15 mn, Universal Edition
    • Kantate nach Worten von Meister Eckhart pour voix d'alto, flûte, violoncelle et clavecin (1980), 15 mn, Bote & Bock
    • Les Sirènes chantent quand la raison s'endort pour soprano et ensemble (1966), 6 mn, Boosey & Hawkes
    • Logos-Fragmente pour double chœur mixte et orchestre (2006-2008), 60 mn about , Breitkopf & Härtel
    • elec Mnemosyne (Hölderlin lesen IV) pour voix de femme, quatuor à cordes et électronique (2000), 36 mn, Breitkopf & Härtel
    • Muji no kyo pour voix, instruments solistes et ensemble variable (1974), 18 mn, Boosey & Hawkes [program note]
    • Music to hear sur le 8e sonnet de William Shakespeare, pour soprano et ensemble (1999), 17 mn, Breitkopf & Härtel
    • Nanzen No Kyo Canto VII, pour chœur et orchestre (1992), 22 mn, Breitkopf & Härtel
    • Oh Christallina pour chœur et petit orchestre (2013-2014), Breitkopf & Härtel
    • Römer VIII - 26 pour soprano, contralto et orgue (1994), 9 mn, Breitkopf & Härtel
    • Schubert-Chöre 1-4 pour voix soliste, violons solistes, chœur et orchestre (1986), 20 mn, Breitkopf & Härtel
    • Schuberts 'Winterreise' Eine komponierte Interpretation, pour ténor et ensemble (1993), 1 h 25 mn, Breitkopf & Härtel [program note]
    • Shir Hashirim - Lied der Lieder Canto VIII, pour voix solistes, instruments solistes, chœur et orchestre (1992-1996), 2 h, Breitkopf & Härtel
    • stage Stephen Climax Opéra en trois actes (1979-1984), 2 h 30 mn, Universal Edition
    • Tres canciones pour voix et piano (2005), 8 mn, Breitkopf & Härtel
    • Vexilla Regis pour soprano et ensemble (1964), 18 mn, Boosey & Hawkes
    • Wüste: Tagzeiten Simeons Suite n° 2 tirée de l'opéra Stephen Climax, pour 5 chanteurs, chœur d'hommes et orchestre (1980-1984), 30 mn, Universal Edition
  • Musique vocale a cappella
    • Canto V pour voix et percussion ad lib. (1972-1974), 15 mn, Boosey & Hawkes
    • Canto VI pour batyton-basse solo, chœur mixte et bande magnétique ad lib. (1988), 13 mn, Breitkopf & Härtel
    • Johannes III, 1-15 pour chœur SATB (1997), 20 mn, Breitkopf & Härtel
    • Warum pour 32 voix (2014), 8 mn
    • ¿Por que / Warum? pour chœur (en deux groupes) (2012), 8 mn, Breitkopf & Härtel

Bibliographie

  • Nicholas COOK, Peter JOHNSON, Hans ZENDER, Theory into practice: Composition, performance and the listening experience, Leuven University Press, Collected writings of the Orpheus Intitute, 1999, 119 pages.
  • Stefan DREES, « Des Widerspenstigen Zähmung – Hans Zenders Auseinandersetzung mit Hugo Ball in Cabaret Voltaire » (2001-2002), in Musik- Konzepte Sonderband XI/ 2013, pp. 23-46.
  • Marik FROIDEFOND, Pierre MICHEL, Jörn Peter HIEKEL, Unité-Pluralité, La musique de Hans Zender, Actes du colloque de Strasbourg 2012, éditions Hermann, collection « GREAM », 2015.
  • Franz GERHARDT, « Gegenstrebige Harmonik. Über Hans Zenders harmonisches Ordnungssystem », in Jörn Peter HIEKEL, Orientierungen. Wege im Pluralismus der Gegenwartsmusik (Veröffentlichungen des Instituts für Neue Musik und Musikerziehung, vol. 47), Mayence, Schott, 2007.
  • Wilffried GRUHN, article « Hans Zender », in Komponisten der Gegenwart (KDG), 12e édition, juillet 1997.
  • Werner GRÜNZWEIG, Jörn Peter HIEKEL et Anouk JESCHKE, Hans Zender – Vielstimmig in sich,Hofheim, Wolke, 2008.
  • Franziska THRON, Aspekte des Musikdenkens Hans Zenders – Musiktheoretische und philosophische Hintergründe, Saarbrücken, VDM Verlag Dr. Müller, 2008.
  • Robert HASEGAWA, « Gegenstrebige Harmonikin the Music of Hans Zender »,Perspectives of new music, 49 (hiver 2011) n°1, pp. 207-234.
  • Håvard HENGE, « Musik als Gedicht-Kritik – Hans Zenders Hölderlin lesen I (1979) », in Musik- Konzepte Sonderband XI/ 2013, pp. 47-55.
  • Jörn Peter HIEKEL, article « Hans Zender », in Musik in Geschichte und Gegenwart (MGG), vol. 17 (Vin-Z), p. 1430-1432.
  • Jörn Peter HIEKEL, « Einfachheit, Erstaunen und Widersprüchlichkeit. Tendenzen kultureller Entgrenzung in der Musik von Hans Zender », in Christian UTZ, Musik *und Globalisierung.*Zwischen kultureller Homogenisierung und kultureller Differenz, Saarbrücken, Pfau Verlag, 2007, p. 79-94.
  • Pierre MICHEL, « Analyse einiger früher Werke Hans Zenders der Jahre zwischen 1963 und 1978 unter besonderer Berücksichtigung rhythmischer und formaler Fragen », in Musik-Konzepte Sonderband XI/ 2013, pp.56-69.
  • Rainer NONNENMANN, « Pluralismus als Schicksal. Der Komponist, dirigent un musiktheoretiker Hans Zender und die Darmstädter Ferienkurse », in MusikTexte n°164, février 2020, p.55-61
  • Rainer PETERS, « Eine klingende Archäologie des Bewusstseins. Hans Zenders Logos Fragmente decken die geistigen Grundlagen unserer Zivilisation auf », Neue Zeitschrift für Musik, n°174, 2013, pp. 44-49.
  • Peter REVERS, « Hans Zender : Furin No Kyô», in Wolfgang GRATZER,Nähe**und Distanz. Nachgedachte Musik der Gegenwart, Hofheim, Wolke, 1996, pp. 213-222.
  • Dörte SCHMIDT, « Wegkarte für Orpheus? Historische und kulturelle Fremdheit in Chief Joseph von Hans Zender », in Jörn Peter HIEKEL, Orientierungen. Wege im Pluralismus der Gegenwartsmusik, (Veröffentlichungen des Instituts für Neue Musik und Musikerziehung Darmstadt, Band 47), Mayence, Schott 2007, pp. 151-160.
  • Ulrich TADDAY, Hans Zender, Musik-Konzepte Sonderband*,* Munich, 2013.
  • Volker WACKER, « Hans Zenders Oper Stephen Clima*x.Betrachtungen und Aspekte », inMusiktheater im 20. Jahrhundert*, « Hamburger Jahrbuch für Musikwissenschaft » (10), Hambourg, Laaber, 1988, pp. 239-258.
  • Martin ZENCK, « Zahl, Zeit und Ziel – Hans Zender hört, spielt und liest für seine “Re-Composition” Beethovens 33 Veränderungen über einen Walzer von Anton Diabelli », in Musik-Konzepte Sonderband XI/ 2013, pp.106-129.
  • Hans ZENDER, Wir steigen niemals in denselben Fluß, ed.Herder, Freibur, 126 pages.
  • Hans ZENDER, Die Sinne denken. Texte zur Musik 1975-2003 (édité par J-P. Hiekel), Wiesbaden, Breitkopf & Härtel, 2004. (voir notamment : “Gegenstrebige Harmonik”)
  • Hans ZENDER, Vergleich der rhythmischen Entwicklung der neuen Musik mit dem rhythmischen Denken des 14./15. Jahrhunderts in besonderem Hinblick auf die Anwendung der Isorhythmie bei Fortner ; Examensarbeit Musikhochschule Freiburg, 1955.
  • Hans ZENDER, « Messiaen et l’esprit “haïku” », traduction française in « Hommage à Olivier Messiaen », Programme de la Cité de la Musique, 3-5 décembre 1998, pages 19 à 29, traduction française de Hélène Chen-Ménissier. L’original de 1992 est intitulé : « Messiaen und das Haiku-Denken », repris dans Die Sinne denken, pp. 47-52.
  • Hans ZENDER, « Wegekarte für Orpheus ? Über nichtlineare Codes der Musik beim Abstieg in ihre Unterwelt », article de 1999 repris dans Die Sinne denken, p. 89-94.
  • Hans ZENDER, « Gegenstrebige Harmonik », 2000/2002, in Die Sinne denken, pp. 95-135.
  • Hans ZENDER, « Zu meinem Zyklus Hölderlin lesen », in Dorothea REDEPENNING/Joachim STEINHEUER, Mnemosyne – Zeit und Gedächtnis in der Neuen Musik, Saarbrücken, Pfau, 2006, pp. 26-40.
  • Hans ZENDER, « Das Eigene und das Fremde - Gedanken zur meiner Oper Chief Joseph”, in Christian UTZ,Musik und Globalisierung. Zwischen kultureller Homogenisierung und kultureller Differenz, Saarbrücken, Pfau Verlag, 2007, pp. 95-102. Repris dans le recueilWaches**Hören, voir ci-après.
  • Hans ZENDER, « Was ist spirituelle Musik? »*,* Sinnbildungen*.*Spiritualität in der Musik heute, Jörn Peter Hiekel (éd.), Mayence, Veröffentlichungen des Instituts für Neue Musik und Musikerziehung Darmstadt, vol. 48, 2008.
  • Hanz ZENDER, « Verschiedene Wege, über Wahrnehmung zu sprechen », in: Hören & Denken. Neue Musik und Philosophie, édité par Marion Demuth et Jörn Peter Hiekel, Mayence : Schott Music 2011, pp. 107-111.
  • Hans ZENDER, « Zimmermann, l’alternative », in Pierre MICHEL, Heribert HENRICH et Philippe ALBÈRA, Regards croisés sur Bernd Alois Zimmermann, Actes du colloque de Strasbourg 2010, Genève, Contrechamps, 2012, pp. 15-20.
  • Hans ZENDER, « Ein Heer von Gestalten – Hans Zender im Gespräch mit Johannes Picht », in Notice du CD Hans ZENDER 33 Veränderungen über 33 Veränderungen, Ensemble Modern Medien/HR2 Kultur, EMCD –020, 2013.
  • Hans ZENDER, Waches Hören – Über Musik, édité par Jörn Peter HIEKEL, Munich, Carl Hanser Verlag, 2014. Ce nouveau recueil comprend plusieurs textes récents parmi lesquels : « Musik verstehen », « Ausgehend von Hölderlin », « Logos-Fragmente », « Spirituelle Musik », « Musik-Sprache-Logos ».
  • Hans ZENDER, Essais sur la musique, (édités par Pierre Michel et Philippe Albéra, traduits par Martin Kaltenecker et Maryse Staiber), Genève, Contrechamps, 2016.
  • Numéro spécial de la revue “Neue Zeitschrift für Musik”, 6, November-Dezember 2011.
  • *Vom**Zusammenspiel des Denkens und der Töne.ZumKomponieren Hans Zenders*, in Neue Zeitschrift für Musik, H. 6/2011, pp. 20–23.
  • « À propos de la musique de Hans Zender », in Hans Zender, Wiesbaden, Breitkopf & Härtel, 2012, traduction française : GB Consulting.
  • *« Der logische Verstand ist unfähig, die Welt als Gesamtheit zu erfassen**». Die Ausfaltung von Widersprüchlichkeiten in Hans Zenders Musiktheaterwerken,inHans Zender,*Munich, Musik-Konzepte, 2013, pp. 70–91.

Discographie

  • Hans ZENDER, Dialog mit Haydn / Issei no Kyo / Nanzen no Kyo, Bundesjungenorchester, Hans Zender (dir.), WDR Sinfonieorchester Koeln, Johannes Kalitzke (dir.), CD WERGO 73392, 2017.
  • Hans ZENDER, 33 Veränderungen über 33 Veränderungen, Ensemble Modern, Hans Zender (dir.), CD Ensemble Modern Medien 2013, EMCD–020.
  • Hans ZENDER, logos-fragmente (Canto IX), SWR Vokalensemble Stuttgart, SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Emilio Pomàrico (dir.), CD WERGO 67652, 2013.
  • Hans ZENDER, Cabaret Voltaire, Mnemosyne – Hölderlin lesen IV, Klangforum Wien, Salome Kammer (voix), Hans Zender (dir.), CD Kairos 0012522, 2006.
  • Hans ZENDER , Shir Hasirim- Lied der Lieder (Canto VIII), Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, SWR-Vokalensemble Stuttgart , Sylvain Cambreling (dir.), CD Kairos 0012612, 2006.
  • Hans ZENDER, Schubert-Chöre I-IV, Chor, Bamberger Symphoniker, Jonathan Nott (dir.), CD Tudor 7131, 2004.
  • Hans ZENDER, Schuberts Winterreise, Klangforum Wien, Christoph Prégardien (ténor), Sylvain Cambreling (dir.), CD Kairos 0012002, 2002.
  • Hans ZENDER, Music to hear, Litanei, Muji no kyō, Fūrin no kyō, Klangforum Wien, Hans Zender (dir.), CD Kairos 0012262KAI, 2001.
  • Hans ZENDER, Lo-Shu II, II, II et VII, musikFabrik, Helen Bledsoe (flûte), Hans Zender (dir.), CDD cpo 999 771-2, 2001.
  • Hans ZENDER, Hölderlin lesen I-III, Arditti Sting Quartet, Salome Kammer (voix), CD Auvidis Montaigne, MO 782094, 1999.
  • Hans ZENDER, SchubertsWinterreise, Ensemble Modern, Hans Peter Blochwitz (ténor), Hans Zender (dir.), CD RCA-Victor Red Seal, 1995.

Liens Internet

(liens vérifiés en février 2020)