updated 3 April 2009
© archive Universal Edition

Arnold Schoenberg

Compositeur, pédagogue et théoricien autrichien, naturalisé américain, né à Vienne le 13 septembre 1874 et mort à Los Angeles le 13 juillet 1951.

Arnold Schoenberg, aîné de trois enfants, doit quitter le collège à l’âge de seize ans, à la mort de son père, pour s’engager dans la vie active. D’abord apprenti dans une banque jusqu’en 1895, il assumera ensuite diverses tâches lui permettant de se consacrer quasi exclusivement à la musique. Marié en 1901 à Mathilde Zemlinsky (la sœur du compositeur) dont il aura deux enfants, il épouse en 1924, un an après la disparition de celle-ci, Gertrud Kolisch qui restera à ses côtés jusqu’à la fin de sa vie. Trois enfants naîtront dont l’aînée, Nuria, épousera Luigi Nono en 1955.

Hormis quelques leçons de contrepoint avec Alexander von Zemlinsky, il apprend et comprend l’essentiel de l’écriture musicale par la lecture des grandes œuvres du passé et dans l’interprétation d’un très vaste répertoire de musique de chambre, essentiellement comme violoniste mais aussi comme violoncelliste. Cette expérience, qui irriguera toute son œuvre, alimentera ainsi de nombreuses démonstrations dans ses grands traités (harmonie, composition, esthétique).

Dès 1903, il enseigne l’harmonie et le contrepoint à Vienne (école privée d’Eugénie Schwarzwald) ; l’activité de professeur restera au cœur de toute son existence, de Berlin (1926, à l’Académie des Arts) à Los Angeles (UCLA jusqu’en 1944) et se prolongera à travers des cours privés. Longtemps après les premiers élèves Anton Webern et Alban Berg (1904), avec lesquels se forme ce que l’histoire retiendra sous le nom de Seconde école de Vienne, de nombreux autres créateurs suivront ses cours, dont Hanns Eisler (1919) et John Cage en 1935 lors de séminaires d’été. Sa conscience aiguë de la nécessité de transmettre un savoir se concrétise, sur un plan strictement artistique, dans la fondation de la Société d’Exécutions Musicales Privées (1918-1921) dont les activités furent suspendues pour des raisons essentiellement financières.

En 1903, il rencontre Mahler à Vienne ; revenant sur les réserves qu’il avait formulées jusqu’alors sur l’œuvre de ce dernier, Schönberg lui vouera une admiration indéfectible après avoir entendu la Troisième Symphonie. Le départ de Mahler pour les USA, en 1907 coïncide, curieusement avec les premiers pas dans la grande traversée des années 1907-1909 où la musique tonale basculera alors irréversiblement vers l’inconnu par la dissolution des fonctions classiques de l’harmonie d’abord, puis, ce qui est plus crucial encore, celle des repères thématiques : Deuxième quatuor à cordes, Pièces pour piano op. 11, Livre des Jardins suspendus op. 15, Pièces pour orchestre op. 16, monodrame Erwartung op. 17, …

Lors de son séjour premier à Berlin (1901), Schoenberg rencontre Richard Strauss dont l’influence marque le poème symphonique Pelléas et Mélisande op. 5 ; le second (1911) le fera croiser Ferruccio Busoni – défenseur de la nouvelle musique avec qui les rapports sont plutôt bons – mais c’est avec Kandinsky (rencontré à Munich) qu’il échangera une longue et précieuse correspondance (1911-1936). Après les turbulences et leur relative accalmie (Pierrot lunaire op. 21, Quatre chants op. 22) la période 1915-1923 voit un certain repli de l’invention au profit de multiples transcriptions mais surtout, et en même temps que la réflexion sur la future composition avec douze sons, l’essor d’une profonde pensée religieuse qui gouvernera la création à venir depuis l’immense oratorio inachevé L’Echelle de Jacob (1916) jusqu’aux Psaumes des dernières années, en passant par Moïse et Aaron (1932) et Kol Nidre (1938).

L’adoption de la technique sérielle (1923) s’inscrit ainsi à la fois dans la perspective d’un authentique classicisme et dans celle d’une vision proprement messianique du rôle du créateur qui domine largement la pure question de la syntaxe à laquelle Schoenberg se verra si fréquemment confiné.

L’année 1933 est décisive : reconversion au judaïsme (à Paris, le 25 octobre) abandonné en 1898 et départ définitif pour les USA (Boston puis, pour raisons de santé, la côte ouest) ; s’il américanise aussitôt l’orthographe de son nom (le ö devient oe) et écrit dorénavant directement en anglais, il ne deviendra citoyen américain que le 11 avril 1941. Jusqu’à la fin, ce sera le temps des relations fécondes, conflictuelles parfois, (avec Alma Mahler-Werfel, Thomas Mann, Berthold Brecht, Hans Eisler et… Theodor W. Adorno dont les écrits et le rôle dans la brouille avec Thomas Mann à propos du Docteur Faustus furent source de rapports orageux). Quant au voisin Igor Stravinsky, la relation de respect mutuel reste limitée aux propos que chacun s’adresse par l’intermédiaire dévoué du chef d’orchestre et secrétaire de Stravinsky, Robert Craft.

Au repli de l’invention de 1933 – essentiellement centrée sur des travaux didactiques (canons) – succèdent les années d’épanouissement du style où parmi les puissantes œuvres tardives, certaines laissent affleurer l’idée de compatibilité avec un type nouveau de tonalité (Deuxième Symphonie de chambre op. 38, Ode à Napoléon op. 41, etc.).

Trop fatigué par de lourds et fréquents problèmes de santé, Schoenberg ne peut se rendre en 1949 à Darmstadt où commence à s’élaborer la postérité du courant qu’il avait lui-même porté si haut.


© Ircam-Centre Pompidou, 2009

Catalog sources and details

Sources du catalogue des œuvres

Arnold Schoenberg, édition complète (Arnold Schönberg Gesamtausgabe) http://www.schoenberg.at

Incluant les fragments, ébauches et esquisses :
  • Who is like unto Thee, o Lord [ébauche] pour chœur
  • Johann Sebastian Bach: “Wachet auf, ruft uns die Stimme”, 2. Choral aus der gleichnamigen Kantate orchestration [fragment]
  • Alexander Zemlinsky : quatuor à cordes n° 2 op. 15 transcription pour deux pianos [fragment]
  • Scherzo pour piano à quatre mains [fragment, 79 mesures]
  • Zweifel an der menschlichen Klugheitfragment d’une œuvre pour chœur mixtea cappella [32 mesures]
  • Klein Vögelein pour voix et piano [fragment, 10 mesures] (1893)
  • Gute Nacht pour voix et piano [fragment, 5 mesures] (1893-1894)
  • Das gefärbte Osterei pour voix et piano [fragment, 4 mesures] (1893-1894)
  • Das Unglück und das Mißgeschick pour voix et piano [fragment] (1893-1894)
  • Glaub mir, des Falters Flügelpracht pour voix et piano [fragment] (1895)
  • Siehst Du am Weg ein Blümlein blüh’n pour chœur mixte à quatre voix, en fa mineur [fragment] (1896)
  • Die Stille Wasserrose pour chœur mixte [fragment] (1896)
  • Serenade (Scherzo, Finale) pour petit orchestre [3e mouvement, inachevé] (1896)
  • Allegro pour clarinette et quatuor à cordes en ré mineur [fragment, 32 mesures] (1897)
  • Wann weder Mond noch Stern am Himmel scheint pour chœur d’hommes à quatre voix et vents, en do mineur [Fragment] (1897)
  • Dank (Präludium) pour voix et piano [fragment] (1898)
  • Frühlings Tod poème symphonique d’après Lenau [fragment] (1898)
  • Gethsemane pour voix et orchestre [fragment] (1899), 12mn
  • Aus schwerer Stunde I pour voix et piano [ébauche] (1899)
  • Symphonie [Fragment] (1900)
  • Ein Harfenklang pour chœur de femmes, harpe et quatuor à cordes [fragment, 21 mesures] (1899-1900)
  • Ein Harfenklang pour sextuor à cordes [fragment] (1897-1900)
  • Nachtwandler (1901), 5mn
  • Fragment pour piano (1900-1901)
  • Wir müssen, Geliebteste, leise pour voix et piano [fragment] (1901), 12mn
  • Ach lieber pour voix et piano [esquisse] (1901)
  • Darthulas Grabgesang fragment d’une œuvre pour chœur, solistes et orchestre (1903)
  • Wie kommt’s, daß du so traurig bist esquisse, pour soprano, ténor et piano (1903)
  • Was thust, was denkst du pour voix et piano [ébauche, inachevé] (1904)
  • O wär mein Herz das tiefe Meer pour voix et piano [ébauche, inachevé] (1904)
  • Quatuor à cordes en ré mineur inachevé [fragment] (1904)
  • Ich weiß nicht pour voix et orchestre [ébauche, inachevé] (1904-1905)
  • Dümmer ist Canon [fragment], pour chœur (1905)
  • Gutes thu rein aus des Guten Liebe Canon [fragment], pour chœur (1905)
  • Wer geboren in bös’sten Tagen Canon [fragment], pour chœur (1905)
  • O süßer Blick’, o Wörtlein klug gewendet pour voix et piano [fragment] (1905), 12mn
  • Die Poesie Ermutigung zur Übersetzung der Hamasa - Die Poesie in allen ihren Zungen, pour voix et piano [ébauche] (1905)
  • Symphonie [ébauche] (1905)
  • Ein Herre mit zwei Gesind Canon [fragment], pour chœur (1905)
  • Die tröstende Nacht pour voix et piano [fragment] (1903-1905)
  • Geuß nicht so laut der liebentflammten Lieder pour voix et piano [ébauche] (1905)
  • Wie das Kriegsvolk von Georg von Fronsberg singt pour chœur d’hommes à quatre voix [inachevé] (1905)
  • Streichquintett D-Dur [ébauche] (1904-1905)
  • Apostatenmarsch pour chœur mixte à trois voix [inachevé] (1905)
  • Lied eines Sünders pour voix et piano [ébauche] (1905)
  • Sketch for orchestra (1905-1906)
  • Fragment eines Klavierstücks pour piano (1905-1906)
  • Still, es ist ein Tag verflossen pour voix, cor anglais, clarinette et piano [fragment] (1906)
  • Abendstille pour voix et piano [inachevé] (1905-1906)
  • Die Kürze pour voix et piano [fragment] (1905-1906)
  • Aus schwerer Stunde II pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Sonnenuntergang pour chœur mixte [ébauche] (1905-1906)
  • Nächtlicher Weg pour voix et piano [inachevé] (1906)
  • Heilig Wesen pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Besuch pour voix et piano [ébauche] (1906)
  • Am Himmelstor pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Greif’ aus, du mein junges, mein feuriges Tier pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Über unsre Liebe pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Und Pippa tanzt! Ein Glashüttenmärchen en trois actes, pour solistes et orchestre [ébauche d’opéra] (1906-1907)
  • Lied [ébauche] (1907)
  • Mignon [fragment] (1907)
  • Sketch for Kammerensemble [ébauche] (1907)
  • Wenn schlanke Lilien pour voix et piano [ébauche] (1907)
  • Patrouillenritt pour voix et piano [ébauche] (1907)
  • Des Friedens Ende pour chœur mixte et orchestre [ébauche] (1907)
  • Jeduch pour voix et piano [inachevé] (1907)
  • Streichquintett Es-Dur [ébauche] (1906-1907)
  • Der Jünger [ébauche] pour voix et piano (1908)
  • Pièce pour piano opus 11 n°2, arrangement Ferruccio Busoni (1910), 8mn
  • Fragment for chamber ensemble (1910)
  • Die Stille pour voix et piano [fragment] (1909-1910)
  • Seraphita fragment, pour voix et orchestre (1912)
  • Psalm 94 [ébauche] (1912)
  • Psalm 95 [ébauche] (1912)
  • Fragment for chamber ensemble [fragment, 8 mesures] (1913)
  • Sketch for orchestra [ébauche] (1913)
  • Symphonie for soli, choir and orchestra in 5 movements fragment (1912-1914)
  • Fragment for chamber ensemble [fragment, 10 mesures] (1914)
  • Fragment for chamber ensemble [fragment, 2 mesures] (1914)
  • Psaume 40 pour ténor et orchestre [fragment] (1914)
  • Psaume 43 pour basse et orchestre [fragment] (1914)
  • Symphonie [esquisse] (1914-1915)
  • Sextett [fragment, 9 mesures], pour clarinette, cor, basson, violon, alto et violoncelle (1915)
  • Kaiserlicher Grenadiermarsch [fragment] pour orchestre (1916)
  • Österreichischer Grenadier-Marsch von Neipperg [fragment] pour orchestre (1916)
  • Was klagst du über Feinde pour chœur [esquisse] (1916)
  • Outline for chamber ensemble [esquisse] (1917)
  • Fragment pour piano (1918)
  • Fragment for string septet [fragment, 25 mesures] (1918)
  • Ich fühle [fragment, 11 mesures] pour voix et cinq instruments (1919)
  • Passacaglia for orchestra [fragment, 10 mesures] pour orchestre (1920)
  • Gerpa pour cor, 2 violons, harmonium et piano [fragment, 127 mesures] (1922), 3mn
  • Fragment for chamber ensemble [fragment, 5 mesures] (1922)
  • Violinkonzert [ébauche] (1922)
  • Sketch for chamber ensemble [ébauche] (1922)
  • Adagio [ébauche] (1922-1923)
  • Melodie [ébauche] (1922-1923)
  • Sketch for string quartet [ébauche] (1923)
  • Fragment eines Klavierstücks pour piano [fragment, 41 mesures] (1925)
  • Skizze for violin [esquisse] (1925)
  • Fragment for string quartet [Fragment, 12 mesures] (1926)
  • Fragment for string [Fragment, 4+3 mesures] (1926)
  • Violinkonzert fragment, 19 mesures (1926)
  • Violinkonzert [fragment, 19 mesures] (1927)
  • Prozessionsmusik [ébauche] (1927)
  • Fragment for string quartet C major [Fragment, 52 mesures] (1927)
  • Die du vor dir hergesendet [ébauche] pour voix et piano (1927)
  • Fragment for violin and piano [fragment, 12+4 mesures] (1930)
  • Fragment pour piano [fragment 35 mesures] (1931)
  • Fragment pour piano [fragment 26 mesures] (1931)
  • Esquisse pour piano (1931)
  • Concerto pour piano [esquisse] (1933)
  • Das Nullele-Pullele-Lied pour voix et piano [esquisse] (1934)
  • The Good Earth [ébauche] (1935)
  • Klavierfantasie, vierhändig [fragment, 24 mesures] (1937)
  • Symphonie [ébauche] (1937)
  • Sonate pour violoncelle et orchestre d’après Jean Sébastien Bach : Sonata a Viola da Gamba e Cembalo obligato [fragment] (1939)
  • Fragment pour orchestre [fragment, 23 mesures] (1941)
  • Fanfare für ein Bowl-Konzert über Motive aus den Gurre-Liedern [fragment, 45 mesures], pour cuivres et percussion (1945)
  • Fragment pour orchestre [fragment, 28 mesures] (1946)
  • Nachspiel [fragment, 5 mesures] (1947)
  • Fragment pour orchestre [fragment, 25 mesures] (1948)
  • Fragment pour quatuor à cordes en quatre mouvement [fragment, 18+11+14+29 mesures] (1949)
  • I Got an A in arithmetic [fragment, 15 mesures], pour voix, violoncelle et piano (1951)

Catalog source(s)

Sources du catalogue des œuvres

Arnold Schoenberg, édition complète (Arnold Schönberg Gesamtausgabe) http://www.schoenberg.at

Incluant les fragments, ébauches et esquisses :
  • Who is like unto Thee, o Lord [ébauche] pour chœur
  • Johann Sebastian Bach: “Wachet auf, ruft uns die Stimme”, 2. Choral aus der gleichnamigen Kantate orchestration [fragment]
  • Alexander Zemlinsky : quatuor à cordes n° 2 op. 15 transcription pour deux pianos [fragment]
  • Scherzo pour piano à quatre mains [fragment, 79 mesures]
  • Zweifel an der menschlichen Klugheitfragment d’une œuvre pour chœur mixtea cappella [32 mesures]
  • Klein Vögelein pour voix et piano [fragment, 10 mesures] (1893)
  • Gute Nacht pour voix et piano [fragment, 5 mesures] (1893-1894)
  • Das gefärbte Osterei pour voix et piano [fragment, 4 mesures] (1893-1894)
  • Das Unglück und das Mißgeschick pour voix et piano [fragment] (1893-1894)
  • Glaub mir, des Falters Flügelpracht pour voix et piano [fragment] (1895)
  • Siehst Du am Weg ein Blümlein blüh’n pour chœur mixte à quatre voix, en fa mineur [fragment] (1896)
  • Die Stille Wasserrose pour chœur mixte [fragment] (1896)
  • Serenade (Scherzo, Finale) pour petit orchestre [3e mouvement, inachevé] (1896)
  • Allegro pour clarinette et quatuor à cordes en ré mineur [fragment, 32 mesures] (1897)
  • Wann weder Mond noch Stern am Himmel scheint pour chœur d’hommes à quatre voix et vents, en do mineur [Fragment] (1897)
  • Dank (Präludium) pour voix et piano [fragment] (1898)
  • Frühlings Tod poème symphonique d’après Lenau [fragment] (1898)
  • Gethsemane pour voix et orchestre [fragment] (1899), 12mn
  • Aus schwerer Stunde I pour voix et piano [ébauche] (1899)
  • Symphonie [Fragment] (1900)
  • Ein Harfenklang pour chœur de femmes, harpe et quatuor à cordes [fragment, 21 mesures] (1899-1900)
  • Ein Harfenklang pour sextuor à cordes [fragment] (1897-1900)
  • Nachtwandler (1901), 5mn
  • Fragment pour piano (1900-1901)
  • Wir müssen, Geliebteste, leise pour voix et piano [fragment] (1901), 12mn
  • Ach lieber pour voix et piano [esquisse] (1901)
  • Darthulas Grabgesang fragment d’une œuvre pour chœur, solistes et orchestre (1903)
  • Wie kommt’s, daß du so traurig bist esquisse, pour soprano, ténor et piano (1903)
  • Was thust, was denkst du pour voix et piano [ébauche, inachevé] (1904)
  • O wär mein Herz das tiefe Meer pour voix et piano [ébauche, inachevé] (1904)
  • Quatuor à cordes en ré mineur inachevé [fragment] (1904)
  • Ich weiß nicht pour voix et orchestre [ébauche, inachevé] (1904-1905)
  • Dümmer ist Canon [fragment], pour chœur (1905)
  • Gutes thu rein aus des Guten Liebe Canon [fragment], pour chœur (1905)
  • Wer geboren in bös’sten Tagen Canon [fragment], pour chœur (1905)
  • O süßer Blick’, o Wörtlein klug gewendet pour voix et piano [fragment] (1905), 12mn
  • Die Poesie Ermutigung zur Übersetzung der Hamasa - Die Poesie in allen ihren Zungen, pour voix et piano [ébauche] (1905)
  • Symphonie [ébauche] (1905)
  • Ein Herre mit zwei Gesind Canon [fragment], pour chœur (1905)
  • Die tröstende Nacht pour voix et piano [fragment] (1903-1905)
  • Geuß nicht so laut der liebentflammten Lieder pour voix et piano [ébauche] (1905)
  • Wie das Kriegsvolk von Georg von Fronsberg singt pour chœur d’hommes à quatre voix [inachevé] (1905)
  • Streichquintett D-Dur [ébauche] (1904-1905)
  • Apostatenmarsch pour chœur mixte à trois voix [inachevé] (1905)
  • Lied eines Sünders pour voix et piano [ébauche] (1905)
  • Sketch for orchestra (1905-1906)
  • Fragment eines Klavierstücks pour piano (1905-1906)
  • Still, es ist ein Tag verflossen pour voix, cor anglais, clarinette et piano [fragment] (1906)
  • Abendstille pour voix et piano [inachevé] (1905-1906)
  • Die Kürze pour voix et piano [fragment] (1905-1906)
  • Aus schwerer Stunde II pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Sonnenuntergang pour chœur mixte [ébauche] (1905-1906)
  • Nächtlicher Weg pour voix et piano [inachevé] (1906)
  • Heilig Wesen pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Besuch pour voix et piano [ébauche] (1906)
  • Am Himmelstor pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Greif’ aus, du mein junges, mein feuriges Tier pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Über unsre Liebe pour voix et piano [fragment] (1906)
  • Und Pippa tanzt! Ein Glashüttenmärchen en trois actes, pour solistes et orchestre [ébauche d’opéra] (1906-1907)
  • Lied [ébauche] (1907)
  • Mignon [fragment] (1907)
  • Sketch for Kammerensemble [ébauche] (1907)
  • Wenn schlanke Lilien pour voix et piano [ébauche] (1907)
  • Patrouillenritt pour voix et piano [ébauche] (1907)
  • Des Friedens Ende pour chœur mixte et orchestre [ébauche] (1907)
  • Jeduch pour voix et piano [inachevé] (1907)
  • Streichquintett Es-Dur [ébauche] (1906-1907)
  • Der Jünger [ébauche] pour voix et piano (1908)
  • Pièce pour piano opus 11 n°2, arrangement Ferruccio Busoni (1910), 8mn
  • Fragment for chamber ensemble (1910)
  • Die Stille pour voix et piano [fragment] (1909-1910)
  • Seraphita fragment, pour voix et orchestre (1912)
  • Psalm 94 [ébauche] (1912)
  • Psalm 95 [ébauche] (1912)
  • Fragment for chamber ensemble [fragment, 8 mesures] (1913)
  • Sketch for orchestra [ébauche] (1913)
  • Symphonie for soli, choir and orchestra in 5 movements fragment (1912-1914)
  • Fragment for chamber ensemble [fragment, 10 mesures] (1914)
  • Fragment for chamber ensemble [fragment, 2 mesures] (1914)
  • Psaume 40 pour ténor et orchestre [fragment] (1914)
  • Psaume 43 pour basse et orchestre [fragment] (1914)
  • Symphonie [esquisse] (1914-1915)
  • Sextett [fragment, 9 mesures], pour clarinette, cor, basson, violon, alto et violoncelle (1915)
  • Kaiserlicher Grenadiermarsch [fragment] pour orchestre (1916)
  • Österreichischer Grenadier-Marsch von Neipperg [fragment] pour orchestre (1916)
  • Was klagst du über Feinde pour chœur [esquisse] (1916)
  • Outline for chamber ensemble [esquisse] (1917)
  • Fragment pour piano (1918)
  • Fragment for string septet [fragment, 25 mesures] (1918)
  • Ich fühle [fragment, 11 mesures] pour voix et cinq instruments (1919)
  • Passacaglia for orchestra [fragment, 10 mesures] pour orchestre (1920)
  • Gerpa pour cor, 2 violons, harmonium et piano [fragment, 127 mesures] (1922), 3mn
  • Fragment for chamber ensemble [fragment, 5 mesures] (1922)
  • Violinkonzert [ébauche] (1922)
  • Sketch for chamber ensemble [ébauche] (1922)
  • Adagio [ébauche] (1922-1923)
  • Melodie [ébauche] (1922-1923)
  • Sketch for string quartet [ébauche] (1923)
  • Fragment eines Klavierstücks pour piano [fragment, 41 mesures] (1925)
  • Skizze for violin [esquisse] (1925)
  • Fragment for string quartet [Fragment, 12 mesures] (1926)
  • Fragment for string [Fragment, 4+3 mesures] (1926)
  • Violinkonzert fragment, 19 mesures (1926)
  • Violinkonzert [fragment, 19 mesures] (1927)
  • Prozessionsmusik [ébauche] (1927)
  • Fragment for string quartet C major [Fragment, 52 mesures] (1927)
  • Die du vor dir hergesendet [ébauche] pour voix et piano (1927)
  • Fragment for violin and piano [fragment, 12+4 mesures] (1930)
  • Fragment pour piano [fragment 35 mesures] (1931)
  • Fragment pour piano [fragment 26 mesures] (1931)
  • Esquisse pour piano (1931)
  • Concerto pour piano [esquisse] (1933)
  • Das Nullele-Pullele-Lied pour voix et piano [esquisse] (1934)
  • The Good Earth [ébauche] (1935)
  • Klavierfantasie, vierhändig [fragment, 24 mesures] (1937)
  • Symphonie [ébauche] (1937)
  • Sonate pour violoncelle et orchestre d’après Jean Sébastien Bach : Sonata a Viola da Gamba e Cembalo obligato [fragment] (1939)
  • Fragment pour orchestre [fragment, 23 mesures] (1941)
  • Fanfare für ein Bowl-Konzert über Motive aus den Gurre-Liedern [fragment, 45 mesures], pour cuivres et percussion (1945)
  • Fragment pour orchestre [fragment, 28 mesures] (1946)
  • Nachspiel [fragment, 5 mesures] (1947)
  • Fragment pour orchestre [fragment, 25 mesures] (1948)
  • Fragment pour quatuor à cordes en quatre mouvement [fragment, 18+11+14+29 mesures] (1949)
  • I Got an A in arithmetic [fragment, 15 mesures], pour voix, violoncelle et piano (1951)

Écrits principaux d’Arnold Schoenberg

  • Arnold SCHOENBERG, Traité d’harmonie, Paris, Jean-Claude Lattès, 1983. Rééd. revue : Marseille, Média Musique, 2008.
  • Arnold SCHOENBERG, Journal de Berlin, Paris, Christian Bourgois, 1990.
  • Arnold SCHOENBERG, Le Style et l’Idée, Paris, Buchet-Chastel, 2002 (2ème éd., revue et corrigée).
  • Arnold SCHOENBERG, Fondements de la composition musicale, Paris, Jean-Claude Lattès, 1987.
  • Arnold SCHOENBERG, Correspondance 1910 – 1951, Paris, Jean-Claude Lattès, 1977.
  • Arnold SCHOENBERG, A propos du Docteur Faustus, Correspondance Arnold Schoenberg - Thomas Mann, Lettres 1930-1951, Lausanne, La Bibliothèque des Arts, 2002.
  • Arnold SCHOENBERG, Structural Functions of Harmony (Leonard Stein, éd.), New York, Norton, 1969.
  • Arnold SCHOENBERG, Coherence, Counterpoint, Instrumentation, Instruction in Form (Séverine Neff, éd.), Lincoln et Londres, University of Nebraska Press, 1993.
  • Arnold SCHOENBERG, The Musical Idea and Logic, Technique, and Art of its Presentation (Patricia Carpenter et Séverine Neff, éds.), New York, Columbia University Press, 1995.

Écrits en langue française sur Arnold Schoenberg

  • Theodor W. ADORNO, Philosophie de la nouvelle musique, Paris, Gallimard, 1962.
  • Philippe ALBÈRA, Schoenberg plus, Paris, Ircam-Centre Pompidou, 1986.
  • Esteban BUCH, Le Cas Schönberg. Naissance de l’avant-garde musicale, Paris, Gallimard, 2006.
  • Danielle COHEN-LEVINAS (sous la dir. de), Le siècle de Schoenberg, Paris,Hermann, 2010.
  • Carl DAHLHAUS, Schoenberg, Genève, Contrechamps, 1997.
  • François DECARSIN, « Deux incidences de l’atonalisme, Schoenberg, 1907-1915 », Revue d’esthétique, n° 9 [Vienne, 1880-1938], 1985, p. 147-156.
  • Hans HEINZ STUCKENSCHMIDT, Arnold Schoenberg [suivi d’Etude de l’œuvre par Alain Poirier], Paris, Fayard, 1993.
  • René LEIBOWITZ, Introduction à la musique de douze sons, Paris, L’Arche, 1949.
  • François NICOLAS, La Singularité Schoenberg, Paris, L’Harmattan / Ircam-Centre Pompidou, 1997.
  • Olivier REVAULT D’ALLONNES, Aimer Schoenberg, Paris, Christian Bourgois, 1992.
  • Charles ROSEN, Schoenberg, Paris, Minuit, 1979.
  • Schoenberg-Busoni/Schoenberg-Kandinsky, Correspondances, textes, Genève,Contrechamps, 1995.
  • Ostinato Rigore, n° 17 [Schoenberg], 2001.

Discographie sélective

  • Arnold SCHOENBERG, Gurre-Lieder, Marita Napier, Yvonne Minton, Jess Thomas, Siegmund Nimsgern, Kenneth Bowen, Günter Reich, BBC Symphony Orchestra, dir. Pierre Boulez; Quatre mélodies op.22, Yvonne Minton, BBC Symphonie Orchestra, dir. Pierre Boulez, CD, Sony, SM2K 48 459.
  • Arnold SCHOENBERG, Nuit Transfigurée, Quatuor LaSalle, Donald McInnes, Jonathan Pegis ; Trio op.45, CD, DGG 423 250-2.
  • Arnold SCHOENBERG, Intégrale des Quatuors à cordes (plus Berg et Webern), Quatuor LaSalle, coffret CD, DGG 419 994-2.
  • Arnold SCHOENBERG, L’Echelle de Jacob, BBC Singers, BBC Symphony Orchestra, dir. Pierre Boulez, Symphonie de Chambre op.9, membres de l’Ensemble intercontemporain, Musique d’accompagnement pour une scène de film, BBC Symphony Ochestra dir. Pierre Boulez, CD, Sony, SMK 48 462.
  • Arnold SCHOENBERG, Cinq Pièces pour Orchestre op.16, BBC Symphony Ochestra dir. Pierre Boulez, Sérénade op.24, Ode à Napoléon op.41, membres de l’Ensemble intercontemporain, CD, Sony, SMK 48 463.
  • Arnold SCHOENBERG, L’œuvre pour piano, Maurizio Pollini, CD, DGG, 423 249-2.
  • Arnold SCHOENBERG, L’œuvre pour chœur, BBC Singers, BBC Chorus, BBC Symphony Orchestra, Membres du London Sinfonietta, John Shirley-Quirck ; Günther Reich, dir. Pierre Boulez, CD, Sony, S2K 44571.
  • Arnold SCHOENBERG, Erwartung, op.17, Janis Martin, BBC Symphony Orchestra, dir Pierre Boulez; Pierrot Lunaire op.21, Yvonne Minton, Daniel Barenboim, Michel Debost, Anthony Pay, Pinchas Zukerman, Lynn Harrell, dir. Pierre Boulez, Lied der Waldtaube, membres de l’Ensemble InterContemporain, dir. Pierre Boulez; CD, Sony, SMK 48 466.
  • Arnold SCHOENBERG, Moïse et Aaron, Chris Merrit, David Pittman-Jennings, Royal Concertgebouw Orchestra, dir. Pierre Boulez, coffret CD, DGG, 449 174-2.

Liens Internet