updated 7 April 2009

Giacinto Scelsi

Compositeur et poète italien né le 8 janvier 1905 à La Spezia, mort le 9 août 1988 à Rome.

Né à La Spezia, de descendance noble, Giacinto Scelsi révèle enfant déjà d’extraordinaires dons musicaux en improvisant librement au piano. Il étudie la composition à Rome avec Giacinto Sallustio, tout en gardant son indépendance face au milieu musical de son époque. Pendant l’entre-deux-guerres et jusqu’au début des années 50, il effectue de nombreux voyages en Afrique et en Orient ; il séjourne également longuement à l’étranger, principalement en France et en Suisse. Il travaille à Genève avec Egon Koehler qui l’initie au système compositionnel de Scriabine et étudie le dodécaphonisme à Vienne en 1935-1936 avec Walter Klein, élève de Schoenberg.

Scelsi traverse au cours des années 40 une grave et longue crise personnelle et spirituelle de laquelle il sort, au début des années 50, animé d’une conception renouvelée de la vie et de la musique. Dès lors, le « son » formera le concept-clé de sa pensée. Le compositeur, dont Scelsi refuse d’ailleurs le titre, devient une sorte de médium par lequel passent des messages en provenance d’une réalité transcendantale. Rentré à Rome en 1951-52 il mène une vie solitaire dévolue à une recherche ascétique sur le son. Il s’intègre parallèlement au groupe romain Nuova Consonanza qui rassemble des compositeurs d’avant-garde comme Franco Evangelisti. Avec les Quattro Pezzi su una nota sola (1959, pour orchestre de chambre) s’achèvent dix ans d’intense expérimentation sur le son ; désormais ses œuvres accomplissent une sorte de repli à l’intérieur du son démultiplié, décomposé en petites composantes.

Suivent encore plus de vingt-cinq ans d’activité créatrice au cours desquelles la musique de Scelsi n’est que rarement jouée : il faut attendre le mouvement de curiosité (et d’admiration) à son égard de la part de jeunes compositeurs français (Tristan Murail, Gérard Grisey et Michaël Lévinas) au cours des années 70 et les « Ferienkurse für Neue Musik » de Darmstadt en 1982 pour voir son œuvre reconnue au grand jour.

Auteur d’essais d’esthétique, de poèmes (dont quatre volumes en français), Giacinto Scelsi est mort le 9 août 1988. De vives polémiques ont éclaté en Italie peu après sa disparition à propos de l’authenticité de son activité de compositeur. La plupart de ses œuvres sont publiées chez Salabert.


© Ircam-Centre Pompidou, 2019

  • Musique soliste (sauf voix)
    • 24 Préludes pour piano (1936-1940), 30 mn, Salabert
    • 40 preludi pour piano (1930-1940), Inédit
    • Action music pour piano (1955), 15 mn, Salabert
    • elec Aitsi pièce pour piano amplifié (1974), 6 mn, Salabert
    • C'est bien la nuit pour contrebasse solo (1972), 7 mn, Salabert
    • CKCKC pour voix et mandoline (1 interprète) (1967), 4 mn, Salabert
    • Cinque incantesimi pour piano (1953), 10 mn, Schirmer
    • Coelocanth pour alto solo (1955), 10 mn, Salabert
    • Diathome Maturité-Energie-Pensée, pour violoncelle solo (1957), 13 mn, Salabert [program note]
    • Divertimento n°2 pour violon solo (1951), 10 mn, Salabert
    • Divertimento n°3 pour violon solo (1955), 12 mn, Salabert
    • Divertimento n°4 pour violon solo (1955), 15 mn, Salabert
    • Divertimento n°5 pour violon (1956), Inédit
    • Four Poems pour piano (1936-1939), 9 mn, Salabert
    • Hispania Tryptique pour piano (1939), 18 mn, Salabert
    • Igghur Vieillesse-Souvenirs-Catharsis-Libération, pour violoncelle solo (1965), 14 mn, Salabert [program note]
    • Il allait seul pour violoncelle solo (1974), 5 mn, Salabert
    • In Nomine Lucis alla memoria di Franco Evangelisti, pour orgue solo (1974), 8 mn, Salabert
    • Ixor pour clarinette ou autre instrument à anche (1956), 4 mn, Salabert
    • Ixor version pour saxophone soprano ou autre instrument à anche (1956), 4 mn, Salabert
    • Ko-Tha trois danses de Shiva, pour guitare traitée comme instrument de percussion (1967), 9 mn, Salabert
    • L'Âme ailée / L'Âme ouverte pour violon solo (1973), 8 mn, Salabert
    • Le Fleuve magique pour violoncelle solo (1974), 3 mn, Salabert
    • Le réveil profond pour contrebasse solo (1972), 7 mn, Salabert
    • Maknongan pour instrument basse (1976), 4 mn, Salabert
    • Manto pour alto solo chantant (1957), 6 mn, Salabert
    • Mantram pour contrebasse (1967), 5 mn, Inédit
    • Nuits pour contrebasse (1972), 15 mn, Salabert
    • Ogloudoglou pour une voix d'homme ou de femme et percussion (1 interprète) (1969), 4 mn, Salabert
    • Poemi pour piano (1934), Inédit
    • Poèmes (4) Hommage à Alban Berg (1939), 9 mn, Salabert
    • Preghiera per un' ombra pour clarinette (1954), 9 mn, Salabert
    • Pwyll pour flûte solo (1954), 6 mn, Schirmer
    • Quattro Illustrazioni quatre Illustrations sur les métamorphoses de Vishnu, pour piano (1953), 10 mn, Schirmer
    • Quattro pezzi pour cor (1956), 9 mn, Salabert
    • Quattro pezzi pour trompette (1956), 6 mn, Salabert
    • Quays pour flûte alto ou flûte en do (1954), Inédit
    • Six pièces Dai Paralipomeni, pour piano (1930-1940), 9 mn, Salabert
    • Sonate n°2 pour piano (1939), 11 mn, Schirmer
    • Sonate n°3 pour piano (1939), 18 mn, Salabert
    • Sonate n°4 pour piano (1941), 14 mn, Salabert
    • Suite n°10 Ka, pour piano (1954), 19 mn, Schirmer
    • Suite n°11 pour piano (1956), 30 mn, Salabert
    • Suite n°2 Les douze Prophètes mineurs, pour piano (1930), 47 mn, Salabert
    • Suite n°5 Il Circo, pour piano (1935), 15 mn, Salabert
    • Suite n°6 I Capricci di Ty, pour piano (1939), 25 mn, Salabert
    • Suite n°7 pour piano (1939), 14 mn, Salabert
    • Suite n°8 Bot-ba (1952), 25 mn, Salabert
    • Suite n°9 Ttai, pour piano (1953), 38 mn, Salabert
    • Three studies pour alto solo (1956), 7 mn, Salabert
    • Toccata pour piano (1934), Inédit
    • Tre Pezzi pour saxophone soprano ou ténor (1956), 6 mn, Salabert
    • Tre Studi pour clarinette en mi bémol (1954), 7 mn, Salabert
    • Tre pezzi pour trompette basse solo (1956), 6 mn, Salabert
    • Tre pezzi pour trombone (1957), 9 mn, Schirmer [program note]
    • Trilogia Les trois stades de l'homme, pour violoncelle (1957-1965), 40 mn, Salabert
    • Triphon Jeunesse-Energie-Drame, pour violoncelle solo (1957), 13 mn, Salabert [program note]
    • Un Adieu pour piano, oeuvre posthume (1988), Inédit
    • Variation e fuga pour piano (1940), 15 mn, Salabert
    • Variazione pour piano (1940), Inédit
    • Voyages pour violoncelle (1976), 8 mn, Salabert
    • Xnoybis pour violon solo (1964), 14 mn, Salabert
  • Musique de chambre
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
    • Anahit poème lyrique dédié à Vénus, pour violon et dix-huit instruments (1965), 11 mn, Salabert
    • Concertino pour piano et orchestre (1934), Inédit
    • Hymnos pour orgue et deux orchestres (1963), 10 mn, Salabert
    • Kya pour clarinette et sept instruments (1959), 11 mn, Salabert
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Khoom sept épisodes d'une histoire d'amour et de mort non-écrite dans un pays lointain, pour soprano et six instruments (1962), 20 mn, Salabert
    • Konx-Om-Pax trois aspects du son : en tant que premier mouvement de l'immuable ; en tant que force créatrice ; en tant que la syllable « Om », pour choeur et orchestre (1969), 17 mn, Salabert
    • L'Amour et le crâne pour voix et piano (1933), Inédit
    • La nascita del Verbo pour choeur mixte et orchestre (1948), 42 mn, Salabert
    • Manto per quattro pour soprano et ensemble (1974), 4 mn, Salabert
    • Perdus pour voix de femme et piano (1937), 4 mn, Salabert
    • Pfhat un éclair ... et le ciel s'ouvrit !, pour chœur, orgue et orchestre (1974), 8 mn, Salabert
    • elec Pranam I En souvenir de la perte tragique de Jani et Sia Christou, pour contralto, douze instruments et bande (1972), 7 mn, Salabert
    • elec TKRDG pour six voix d'hommes, guitare amplifiée et trois percussionistes (1968), 14 mn, Salabert
    • Tre canti pour voix et piano (1933), Inédit
    • Tre canti di primavera pour voix et piano (1933), Inédit
    • Uaxuctum la légende de la cité Maya, détruite par eux-mêmes pour des raisons religieuses, pour sept percussionistes, timbalier, choeur et orchestre (1966), 20 mn, Salabert
    • Yamaon Yamaon prophétise au peuple la conquête et la destruction de la ville d'Ur, pour voix de basse et cinq instrumentistes (1954-1958), 10 mn, Salabert [program note]
  • Musique vocale a cappella
    • Antifona sul nome Gesu, pour ténor et choeur d'hommes (1970), 4 mn, Salabert
    • Canti del Capricorno vingt chants pour voix de femme et voix avec instrument (1962-1972), 45 mn, Salabert
    • cinq mélodies pour soprano solo (1960), 12 mn, Salabert
    • Il est grand temps pour ténor solo (1970), 2 mn, Salabert
    • Kövirügivogerü pour voix seule (1967), Inédit
    • Le Grand sanctuaire pour ténor solo (1970), 4 mn, Salabert
    • Lilitu pour voix de femme seule (1962), 4 mn, Salabert
    • Litanie pour deux voix de femmes à l'unisson, ou voix de femme et bande (1975), 4 mn, Salabert
    • Même si je voyais pour ténor solo (1970), 2 mn, Salabert
    • Olehö pour voix seule (), Inédit
    • Sauh I e II deux liturgies pour deux voix de femmes, ou voix de femme et bande (1973), 14 mn, Salabert
    • Sauh III e IV pour quatre voix de femmes (ou multiples) (1973), 16 mn, Salabert
    • Taiagarù cinq évocations pour soprano solo (1962), 12 mn, Salabert
    • Three Latin Prayers pour voix d'homme ou de femme solo, ou choeur à l'unisson (1970), 5 mn, Schirmer
    • Tre canti popolari pour quatre voix mixtes (ou multiples) (1958), 7 mn, Salabert
    • Tre canti sacri pour huit voix mixtes (1958), 10 mn, Salabert
    • Wo-Ma pour basse solo (1960), 9 mn, Salabert [program note]
    • Yliam pour choeur de femmes (1964), 8 mn, Salabert

Documents

Bibliographie sélective

  • Irène ASSAYAG, Giacinto Scelsi, musicien-poète du XXe siècle, Paris, L’Harmattan, 2017.
  • Leonardo Vittorio ARENA, Scelsi: l’oltre Occidente, Falconara Marittima, Edizioni Crac, 2016.
  • Jaecker FRIEDRICH, Die Magie des Klangs II, Cologne, Musiktexte, 2013.
  • Jaecker FRIEDRICH, Die Magie des Klangs I, Cologne, Musiktexte, 2013.
  • Pierre-Albert CASTANET (sous la dir. de), Giacinto Scelsi aujourd’hui, Actes du Colloque 2005, éd. Cdmc, Paris, 2008.
  • Pierre-Albert CASTANET et Nicola CISTERMO (sous la direction de), Giacinto Scelsi, Viaggio al centro del suono, La Spezia, Luna Editore, 1993 (première édition) et 2001 (seconde édition).
  • Adriano CREMONESE, Giacinto Scelsi, Rome, Nuova Consonanza/le parole gelate, 1985.
  • Giacinto SCELSI, Il Sogno 101, traduit de l’italien par Anne Giannini, Actes Sud, 2009.
  • Giacinto SCELSI, L’homme du son, traduit de l’italien par Anne Giannini, Actes Sud, 2006.
  • Giacinto SCELSI et Sharon KANACH, Les anges sont ailleurs, Arles, Actes Sud, 2006.
  • Harry HALBREICH, Giacinto Scelsi. Œuvres pour chœurs et orchestre. Plaquette de cd (voir premier cd ci-dessous)

Discographie sélective

  • Giacinto SCELSI, Quattro Illustrazioni, Suite N. 9 —Ttai, Rossella Spinoza, piano, dans « Opere Per Pianoforte », 2017, 1 cd Tactus, TC.901901.
  • Giacinto SCELSI, Hyxos, Suite, Quays, Rucke Di Guck, Ko-Lho, Tetratkys, Krishna E Rada, Natalia Benedetti, clarinette, Claudia Giottoli, flûte, Paolo Puliti, hautbois, Leonardo Ramadori, percussion, Raffaele D’Anielo, piano, dans « Complete Flute Music », 2016, 1 cd Brilliant Classics, 95039.
  • Giacinto SCELSI, Suite N. 9 — Ttai, Suite N. 10 — Ka, Sabine Liebner, piano, dans « Suite 9 & 10 Per Pianoforte », 2015, 1 cd Wergo, WER 6794 2.
  • Giacinto SCELSI, Pranam I, Pranam II, Khoom, Riti: I Funerali di Alessandro Magno, Okanagon, Ensemble Phoenix Basel, dans « RITO », 2014, 1 cd Telos Music, TLS 191.
  • Giacinto SCELSI, Divertimento No. 4, L’Âme ailée — L’Âme ouverte, Divertimento No. 2, Xynobis, Divertimento No. 3, Weiping Lin, violon, dans « The Violin Works », 2013, 1 cd Mode, mode 256.
  • Giacinto SCELSI, Ko-Lho, Quattro Illustrazioni, On the Metamorphosis of Vishnu, Dithome, Hyxos, Xynobis, To the Master, Due Improvvisazioni con Victoria Parr, Ensemble Avantgarde, dans « Chamber Music », 2013, 1 cd MDG, MDG 613 1802-2.
  • Giacinto SCELSI, Tre canti popolari per quattro voci naturali ; Duo pour violon et violoncelle ; Wo ma ; Sauh liturgia ;  Aitsi ; Sonate #4 ; Suite #11, Marianne Pousseur : soprano, Lucy Grauma : mezzo-soprano, Vincent Bouchot : baryton, Paul Gerimon : basse, Georg Alexander Van Dam : violon, Jean-Paul Dessy : violoncelle, Jean-Luc Fafchamps : piano, Johan Bossers : piano, 2010, 2 cds Sub Rosa.
  • Giacinto SCELSI, Aiôn, Anahit;* Knox-Om-Pax ; Pfhat*;Hurqualia ; Hymnos ; Chukrum ; Uaxuctum ; 4 pièces pour orchestre, Carmen Fournier : violon, Chœur philharmonique et Orchestre de la Radio Télévision de Cracovie, direction : Jürg Wyttenbach, 2000, 3 cds Musidisc, Accord 200.402-612.
  • Giacinto SCELSI, Kya;* Maknongan ; Le fleuve magique ; Poème pour piano n° 2 ; In nomine lucis ; 4 pièces pour trompette soliste ; Aitsi ; Pranam II ; Pwyll *;Arc-en-ciel, Serge Garcia et Carmen Fournier : violons, Renaud François : flûte, Jacqueline Méfano : piano, Robin Clavreuil : violoncelle, Jean-Pierre Arnaud : hautbois, Michel tavernier : contrebasson, Rémi Lerner : clarinette, Antoine Cure : trompette, ensemble 2e2m, direction : Paul Méfano, 1 cd Adda 581 189.
  • Giacinto SCELSI, Triphon ; Three latin prayers;* Ptanam II ; Antifona *;*In nomine Lucis I *;Tre canti sacri ; V ; In nomine sacri, David Simpson : violoncelle, John Patrick Thomas : contre-ténor, Eric Lundquist : orgue, ensemble 2e2m, direction : Lucas Pfaff, Groupe vocal de France, direction : Michel Tranchant, 1 cd Fy-Solstice, FYCD 119.
  • Giacinto SCELSI, Trilogia;* KO-Tha*, Frances-Marie Uitti : violoncelle, 1992, 1 cd Etcetera, KTC 1136.
  • Giacinto SCELSI, Action Music 1 ; Suite n° 8, Bernhard Wambach : piano, 1 cd Kairos, 2003.

Site internet

Film

  • Sebastiano D’AYALA VALVA, Giacinto Scelsi. Le premier mouvement de l’immobile, 2018, production Les Films de la Butte, Ideacinema, ARTE GEIE, Radio France.