updated 16 December 2020
© Jean-Louis Godefroid

André Stordeur

Compositeur belge de musique électronique né le 1er mars 1941 à Haine-Saint-Paul (Belgique) et mort à Bruxelles le 7 avril 2020.

André Stordeur débute sa carrière de musicien en tant que batteur de jazz en 1959, année où il intègre un quartet fondé par le saxophoniste John Van Rymenant.

Au début des années 70, André Stordeur se tourne vers la musique électronique qu’il découvre à travers l’œuvre du compositeur américain Morton Subotnick. Il participe à l’ensemble musical d’avant-garde Studio Voor Experimentele Muziek (S.E.M), fondé à Anvers (Belgique) par Joris De Laet, où il côtoie les compositeurs Dirk Veulemans, Paul Andriaenssens, Karel Goeyvaerts, Lucien Goethals et Serge Vostockt.

En 1973, il fonde son propre studio de musique électronique à Bruxelles, le Studio Synthèse. Il compose la musique du film Office Baroque consacré à l’architecte américain Gordon Matta-Clark, réalisé par Eric Convents et Roger Steylaerts en 1977.

En 1979, il collabore avec le compositeur belge Paul-Baudouin Michel pour la composition d’une pièce électroacoustique intitulée Phraséologie, enregistrée au studio de l’Institut voor Psychoacustica en Elektronische Muziek (I.P.E.M.), le studio de musique électronique de l’Université de Gand (Belgique). La même année, André Stordeur publie l’album 18 Days, édité par le label Igloo Records, qui réunit des compositions réalisées avec un EMS AKS et un système SEM1 Oberheim patchable à 8 voix modifié.

Au début des années 80, André Stordeur se met à composer exclusivement sur le synthétiseur modulaire Serge. Il utilise notamment un prototype Serge 1980 conçu spécialement pour lui par Serge Tcherepnin, créateur du Serge Modular et fondateur de la société Serge Modular Music Systems, pour laquelle André Stordeur devient le consultant attitré pour l’Europe.

En 1981, il compose la musique du documentaire Du Zaïre au Congo, réalisé par Christian Mesnil. La même année, il étudie à l’IRCAM avec David Wessel, tout en enseignant la synthèse modulaire au Centre Culturel Américain de Paris. Il part ensuite aux États-Unis pour suivre les enseignements de Morton Subotnick.

Les travaux d’André Stordeur laissent une place importante à l’improvisation, à l’exploration de textures sonores qu’il agence dans des compositions expérimentales, abstraites et méditatives.

En 1997, André Stordeur publie The Art of Analog Modular Synthesis by Voltage Control: a guide to everything modular. De 1996 à 2005, il anime le site The Analog Cottage, dédié à la synthèse sonore.

Le label Sub Rosa réédite ses oeuvres en 2015.

Il meurt à Bruxelles le 7 avril 2020.


© Ircam-Centre Pompidou, 2020

Sources

SIte du compositeur ; site du label Sub Rosa

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
    • elec Aphrodisiac musique électronique (1978-1979), 6 mn 57 s
    • elec C.C. 101.296 musique électronique (1978-1979), 12 mn 16 s
    • elec Chant 10a musique électronique (1981), 16 mn 57 s
    • elec Clarinette solo musique électronique (2000), 1 mn 55 s
    • elec Drone musique électronique (2000), 13 mn 45 s
    • elec Du Zaïre au Congo musique électronique pour le documentaire réalisé par Christian Mesnil (1981)
    • elec Karma musique électronique (2000), 7 mn 52 s
    • elec Like Phil musique électronique (2000), 5 mn 21 s
    • elec Memories musique électronique (1978-1979), 8 mn 46 s
    • elec My World musique électronique (1978-1979), 7 mn 24 s
    • elec Nang Na Nang musique électronique (1978-1979), 4 mn 57 s
    • elec Nervous musique électronique (2000), 7 mn 48 s
    • elec Office Baroque musique pour bande magnétique composée pour le film Office Baroque. Un projet de Gordon Matta-Clarke, réalisé par Eric Convents et Roger Steylaerts (1973-1977)
    • elec Oh Well musique électronique (1980), 35 mn 40 s
    • elec Phraséologie composition électroacoustique en collaboration avec Paul-Baudoin Michel (1979)
    • elec Raga musique électronique (2000), 7 mn 54 s
    • elec Tablas musique électronique (2000), 7 mn 25 s
    • elec To You musique électronique (1978-1979), 2 mn 41 s
  • 2000
    • elec Clarinette solo musique électronique, 1 mn 55 s
    • elec Drone musique électronique, 13 mn 45 s
    • elec Karma musique électronique, 7 mn 52 s
    • elec Like Phil musique électronique, 5 mn 21 s
    • elec Nervous musique électronique, 7 mn 48 s
    • elec Raga musique électronique, 7 mn 54 s
    • elec Tablas musique électronique, 7 mn 25 s
  • 1981
    • elec Chant 10a musique électronique, 16 mn 57 s
    • elec Du Zaïre au Congo musique électronique pour le documentaire réalisé par Christian Mesnil
  • 1980
    • elec Oh Well musique électronique, 35 mn 40 s
  • 1979
    • elec Aphrodisiac musique électronique, 6 mn 57 s
    • elec C.C. 101.296 musique électronique, 12 mn 16 s
    • elec Memories musique électronique, 8 mn 46 s
    • elec My World musique électronique, 7 mn 24 s
    • elec Nang Na Nang musique électronique, 4 mn 57 s
    • elec Phraséologie composition électroacoustique en collaboration avec Paul-Baudoin Michel
    • elec To You musique électronique, 2 mn 41 s
  • 1977
    • elec Office Baroque musique pour bande magnétique composée pour le film Office Baroque. Un projet de Gordon Matta-Clarke, réalisé par Eric Convents et Roger Steylaerts

Liens internet

(liens vérifiés en juin 2020)

Discographie

  • André STORDEUR, Complete Analog and Digital Electronic Works 1978-2000, 3 CD Sub Rosa, 2015, SR395.
  • André STORDEUR, Analog and Digital Electronic Music #2 1980-2000, 1 LP Sub Rosa, 2015, SRV427.
  • André STORDEUR, Analog and Digital Electronic Music 1978-80, 2 LP Sub Rosa, 2015, SRV377.
  • André STORDEUR, Serge Raga, dans « Serge Modular Music. Now, the second Millenium », 1 CD Egres, 2004.
  • André STORDEUR, 18 Days, 1 LP Igloo, 1979, IGLOO 3.

Bibliographie

  • André STORDEUR, The Art of Analog Modular Synthesis by Voltage Control: a guide to everything modular, cours en 10 parties à lire en ligne, 1997 (lien vérifié en juin 2020).