updated 3 May 2021
© Deborah Lopatin

Oren Boneh

Compositeur israélo-américain né le 10 août 1990 à Wichita (Etats-Unis).

Oren Boneh intègre le Conservatoire aux Etats-Unis pour étudier la trompette en 2009. Il y poursuit son apprentissage, cette fois dans la section Composition. Il passe ensuite par l’Université de Denver (2009-2013), l’Académie danoise royale de musique à Copenhague (2011-2012) où il étudie avec Hans Abrahamsen et Juliana Hodkinson. Il obtient un Master à l’Université McGill de Montréal (2013-2015) avec Brian Cherney et Philippe Leroux, puis intègre la Hochschule für Musik Carl Maria von Weber (2015-2016) soutenu par le programme Fullbright. Intéressé par la perception et la cognition musicales, il mène des recherches au Music Cognition Lab de Dresde et dans le laboratoire de Stephen McAdams à McGill. Depuis 2016, il prépare une thèse en composition à l’Université de Californie à Berkeley, entouré par Franck Bedrossian, Edmund Campion, Ken Ueno et Cindy Cox. Enfin il suit le Cursus en composition et informatique musicale de l’Ircam en 2019-2020, soutenu par le Prix George Ladd.

Il a reçu des commandes et a été joué par des ensembles comme Vertixe Sonora, Alarm Will Sound, le Quatuor Tana, l’Ensemble Meitar, Proton Bern, Loadbang, et le Divertimento Ensemble et à des festivals comme Sonorities, Spaziomusica, Toronto International Electroacoustic Symposium, NYCEMF, Pulsar et l’Electroacoustic Barn Dance.

Récipiendaire du premier prix de la Salvatore Martirano Memorial Composition Award Competition en 2017 pour sa pièce Winter Walks that Gravel my Voice, Oren Boneh a par ailleurs été sélectionné dans de nombreuses autres compétitions telles que la Franco Donatoni International Competition, les ASCAP Morton Gould Awards, the Loadbang Commission Competition et Protonwerk.

L’un des éléments essentiels des œuvres de Oren Boneh, et le cœur de ses recherches au Music Cognition Lab, se concentre sur les attentes qui se forment dans l’esprit de l’auditeur lors de l’écoute d’un morceau de musique et sur la manière dont ces attentes guident l’expérience d’écoute, une exploration fondée sur le texte Emotion and Meaning in Music de Leonard Meyer. Ainsi que le dit le compositeur lui-même : « Je suis fasciné par l’idée de dépouiller quelqu’un de la connaissance de ce qui crée le son. » To form a more perfect human (2017) explore spécifiquement cette approche – en partie — acousmatique, en plaçant deux de ses sept interprètes, un trompettiste et un percussionniste, derrière un écran hors de la vue du public. La pièce Five Fantasies (2019) pousse elle aussi cette logique de confronter le spectateur à des sons non identifiables en mettant en musique un texte composé de mots inventés.

Her Majesty the Fool (2020) pour accordéon microtonal et électronique, sa pièce de fin de Cursus, cherche quant à elle à développer le sens de chaque son en le mettant en regard des autres, par une combinaison de caractères opposés, son vintage de l’accordéon et sons mécaniques bruts. Cette esthétique des contrastes, par ailleurs présente dans plusieurs de ses œuvres, confère un caractère souvent humoristique, si ce n’est ironique, à ses compositions.

Pour le cadre de la Chaire Supersonique, Oren Boneh collabore avec l’École des Beaux-Arts de Paris pour une œuvre présentée au Théâtre des Expositions. Il travaille aussi sur une collaboration avec la chorégraphe Ayelen Parolin pour ses deux prochaines pièces With et Simple qui seront en tournée en 2021-2022.

Ses œuvres sont publiées par BabelScores et qPress.


© Ircam-Centre Pompidou, 2021

Sources

Site du compositeur, Ircam.

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
  • Musique soliste (sauf voix)
  • Musique de chambre
    • A Danish Elegy pour tuba et piano (2011), 6 mn
    • Churn pour flûte basse, lupophone, contra forte et harpe (2019), 4 mn
    • elec Dengue pour sept instrumentistes et électronique (2012), 12 mn, BabelScores
    • Des baleines vues de l'intérieur et de l'extérieur pour quintette à vent (2015), 12 mn
    • Des rêves en quinconce pour deux saxophones alto et piano (2014), 4 mn
    • Einheit pour deux accordéons (2012), 14 mn
    • elec Ennui pour quintette avec piano, son fixé et vidéo (2012), 25 mn
    • Five Miniatures pour quatuor à cordes (2012), 6 mn
    • Hommage à Nick Weolam pour quatuor de percussions (2015), 14 mn
    • L'attente du visage pour saxophone ténor, accordéon et violoncelle (2016), 4 mn, BabelScores
    • L'attente du visage II deuxième version, pour flûte, hautbois, clarinette, accordéon, violon et violoncelle (2016), 8 mn
    • Lisztian Clouds pour trio avec piano (2011), 10 mn
    • Litz Wire pour trompette et percussion (2012), 8 mn
    • Lug pour flûte, saxophone, percussion, piano, violon, alto et violoncelle (2017), 14 mn, BabelScores
    • Marquee pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano et percussion (2015), 4 mn
    • Rut pour flûte piccolo, lupophone, clarinette basse, contra forte, piano, percussion, violon et violoncelle (2018), 5 mn, BabelScores
    • elec Shrink pour quatuor à cordes amplifié et électronique (2018), 11 mn, BabelScores
    • Tafkid Kaful pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et piano (2014), 6 mn
    • Tsmarmoret pour clarinette basse, violon, alto, violoncelle, piano et percussion (2013), 13 mn
    • À force de crier au loup... pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano et percussion (2014), 8 mn
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Five Fantasies pour baryton, trompette, trombone et clarinette basse (2019), 15 mn, BabelScores
    • Ritorno di Lontano pour soprano, baryton et septuor (2019), 11 mn, BabelScores
    • elec To form a more perfect human pour trompette et percussion cachées et amplifiées, violon, violoncelle, contrebasse, piano, clarinette et machiniste (2017), 16 mn, BabelScores

Documents

Liens Internet

(liens vérifiés en mars 2021).