updated 8 July 2020
© C. Daguet, ed. Henry Lemoine

Michaël Levinas

Compositeur et pianiste français né le 18 avril 1949 à Paris.

Né en 1949 à Paris, Michael Levinas suit le cursus du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il a comme maître Vlado Perlumuter, Yvonne Lefébure et Yvonne Loriod, ainsi qu’Olivier Messiaen pour la composition. En 1974, il est co-fondateur du groupe l’Itinéraire, avant d’être pensionnaire à la villa Médicis, académie de France à Rome. Sa formation de compositeur lui a permis de développer un jeu pianistique et une culture instrumentale qui retrace l’histoire de l’interprétation qui va de la fin du baroque à la musique du 20e siècle. Symétriquement, c’est sans doute l’écoute du pianiste qui modèle le son de son instrument, qui a inspiré le compositeur, explorateur acoustique.

L’Œuvre de Michaël Levinas n’a jamais cessé d’ausculter le domaine du timbre et de l’acoustique, notamment dans des pièces comme Appels, Ouverture pour une fête étrange, La Conférence des Oiseaux. La question fondamentale de la relation texte-musique, Les Aragon (1998), en témoignent tout particulièrement, ainsi que ses récentes et magistrales contributions à la scène : l’opéra Go-gol (1996) d’après Le Manteau de Nicolas Gogol a été créé par le festival Musica de Strasbourg, l’Ircam et l’opéra de Montpellier dans une mise en scène de Daniel Mesguich. L’opéra Les Nègres, d’après la pièce de Jean Genet, dont le compositeur a établi le livret, commande de l’Opéra National de Lyon et de l’Opéra de Genève, a été créé en 2004 dans une mise en scène de Stanislas Nordey et repris au grand théâtre de Freiburg en 2006 dans une nouvelle production. Un troisième opéra, La Métamorphose d’après Franz Kafka, est créé en mars 2011 à l’opéra de Lille. En 2015, son opéra d’après Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, est créé à l’opéra de Lausanne sur une mise en scène de Lilo Baur.

La discographie pianistique de Michaël Levinas, qui s’étend de Bach à Boulez, a été jalonnée d’enregistrements très remarqués par la critique. Citons parmi ceux-ci, son tout premier disque consacré à Schumann et révélé au MIDEM classique, l’Intégrale des Sonates de Beethoven, le Clavier bien Tempéré de J. S. Bach, l’Intégrale des Etudes de Scriabine et le CD « Double face » Levinas/Ligeti.

Michaël Levinas a fait en concert une intégrale des Sonates de Beethoven à Paris, salle Gaveau, ainsi que plusieurs « Atelier du musicien » sur France Musique, consacrés à ce corpus. En 2004, il a fait une tournée consacrée à l’intégrale du Clavier Bien Tempéré de J. S. Bach, tournée inaugurée dans la grande salle de la Cité de la musique de Paris. Cette intégrale était reliée à la création de son Opéra Les Nègres donné plus de vingt fois à l’Opéra de Lyon et celui de Genève. Les jours de relâche, Michaël Levinas jouait sur la scène du Théâtre les deux livres du Clavier Bien Tempéré.

Invité par les plus grands festivals de musique contemporaine européens, il a joué des œuvres de Stockhausen, Boulez, Messiaen, Ligeti, et a créé des pièces, notamment de Nunes, Murail. Les vocations du pianiste et du compositeur sont intimement liées. Ses œuvres sont jouées par les grands interprètes d’aujourd’hui, en France et à l’étranger. Il a été invité à enseigner la composition dans certaines des plus prestigieuses académies de composition, notamment les cours d’été de Darmstadt, le séminaire de Royaumont et l’école supérieure de musique de Barcelone.

Michaël Levinas est professeur au conservatoire national supérieur de musique de Paris. Il a été élu le 18 mars 2009 à l’Académie des Beaux-Arts.


© Ircam-Centre Pompidou, 2018

Sources

Site personnel du compositeur.

Documents

Bibliographie

  • Michaël LÉVINAS, Le compositeur trouvère : Ecrits et entretiens (1982-2002), textes réunis et annotés par Pierre-Albert Castanet et Danielle Cohen-Lévinas, Paris : L’Itinéraire / L’Harmattan, 2002, 428 p.
  • Christine BUCI-GLUCKSMANN et Michaël LÉVINAS, L’idée musicale, Saint-Denis : Presses universitaires de Vincennes, 1993, 242 p.
  • Danielle COHEN-LÉVINAS, dir., La revue musicale, n° 421-424 : L’Itinéraire, Paris : La revue musicale, 1991, 481 p.
  • Danielle COHEN-LÉVINAS, dir., Vingt-cinq ans de création musicale contemporaine : l’Itinéraire en temps réel, Paris : l’Harmattan, 1998, 575 p.
  • Jean-Marc TÉTAZ et Pierre GISEL (dir.), Une Passion après Auschwitz ? Autour de La Passion selon Marc de Michaël Levinas, Éditions Beauchesne, 2017.

Liens Internet

(liens vérifiés en juillet 2020).

Discographie sélective

  • Michaël LEVINAS, Double face, coffret 11 cds Accord-Universal, 2011, n° 4764269.
Compositeur
  • Michaël LEVINAS, Le Petit Prince, Orchestre de Picardie, Arie Van Beek, 1 cd Claves, 2017, 50-1725.
  • Michaël LEVINAS, La Métamorphose ; Je, tu, il (Prologue de Valère Novarina), Ensemble Ictus, Georges-Elie Octors, 1 cd æon, 2012, AECD 1220.
  • Michaël LEVINAS, La conférence des oiseaux, L’Itinéraire, M. Swierczewski, Michael Lonsdale, Martine Viard, D. Berlioux, 1 cd Accord, 465 605-2.
  • Michaël LEVINAS, Les lettres enlacées, Hindemith, Sonate pour alto et piano, op. 11 n° 4, Sonate pour alto et piano, op. 25 n° 1, Lévinas, Les Lettres enlacées II et Les Lettres enlacées IV, Gérard Caussé, Quatuor Ludwig, Michaël Lévinas, 1 cd æon AECD 0312.
  • Michaël LEVINAS, Les nègres, Wendy Waller (La Reine), Bonita Hyman (Félicité), Hans Voschezang (Village), Colenton Freeman (Le Valet), Maureen Braithwaite (Vertu), Fabrice di Falco (Diouf), Tinuke Olafimihan (Neige), Mark Coles (Le Missionnaire), Lori Brown Mirabal (Bobo), Herbert Perry (Archibald), Brian Green (Le Juge), David Lee Brewer (Le Gouverneur), Jean-Richard Fleurençois (Ville de St Nazaire), Chœurs du Grand Théâtre de Genève, Ching-Lien Wu (chef de chœur), Orchestre de la Suisse Romande, Bernhard Kontarsky (direction), 2 cds Sysiphe 009.
  • Michaël LEVINAS, « Musique de chambre », Quatuor à cordes n° 1 ; Les Lettres enlacées II ; Arsis et Thésis ; Froissements d’ailes ; Les Aragons, Ensemble Musiques Nouvelles, C. Desjardins, C. Binard, R. Safar, P. Davin, 1 cd Accord, 461 785-2.
  • Michaël LEVINAS, Par-delà, Appels, Les Réciproques, Voix dans un vaisseau d’Airain, Diaclase, Par-delà, Ensemble L’Itinéraire, Groupe Vocal de France, Quintette de cuivres Just’à 5, Orchestre SWF de Baden-Baden, 1 cd æon, AECD 0104.
  • Michaël LEVINAS, Voûtes ; Préfixe ; Arsis et Thésis ; Froissement d’ailes ; Voûtes ; Rebonds ; Trois études**pour piano;La Cloche félée, L’Itinéraire, Les Percussions de Strasbourg, Orchestre national de France, 1 cd æon, AECD 0103.
  • Michaël LEVINAS, Concerto pour un piano espace n° 2 ; Ouverture pour une Fête étrange ; Les Rires du Gilles, ensemble 2e2m, L’Itinéraire, Orchestre philharmonique de Radio-France, Gilbert Amy, Hubert Soudant, Yves Prin, 1 cd Accord, 1999, 465 606-2.
Interprète
  • Jean-Sébastien BACH, Le clavier bien tempéré, Michaël Lévinas, piano, 5 CD Universal music.
  • Ludwig van BEETHOVEN, Intégrale des Sonates pour piano, Michaël Lévinas, piano, 9 CD Universal Music.
  • Gabriel FAURE, Vingt mélodies : deuxième recueil, Après un rêve, Magali léger, soprano, Michaël Lévinas, piano, 1 CD M&A.
  • Michaël LEVINAS, Trois Etudes, G. LIGETI, Etudes pour piano, Michaël Lévinas, piano, 1 CD ACCORD.
  • Robert SCHUMANN, Fantaisie op. 17, Kreisleriana op. 16, Michaël Lévinas, piano, 1 CD Adès.
  • Alexander SCRIABINE, Etudes pour le piano, Michaël Lévinas, piano, 1 CD Adès.