updated 10 February 2021
© Véronique Verdier

Jean-Luc Hervé

Compositeur français né le 10 août 1960.

Jean-Luc Hervé étudie l’orchestration et l’électroacoustique au Conservatoire national de Région de Boulogne-Billancourt puis la composition avec Emmanuel Nunes et Gérard Grisey au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il obtient un premier prix. Il complète sa formation à l’Ircam en 1996 par le Cursus sur les nouvelles technologies puis mène une recherche sur la composition assistée par ordinateur à l’Institut en 2001. Il est compositeur en résidence à la Fondation des Treilles en 1997, à la Villa Kujoyama à Kyoto en 2001 et au DAAD à Berlin en 2003.

Sa rencontre avec Gérard Grisey est déterminante. Sa thèse de doctorat d’esthétique ainsi que sa recherche menée à l’Ircam sont l’occasion d’une réflexion théorique sur son travail de compositeur. Sa résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto, quant à elle, est un grand choc esthétique et un tournant décisif dans son œuvre.

Sa musique est jouée par des ensembles tels que l’Ensemble Intercontemporain, Court-Circuit, Contrechamps, musikFabrik, KNM Berlin, Divertimento, Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestra della Toscana, Berliner Sinfonie-Orchester.

Il est lauréat du deuxième prix du Sixième concours Goffredo Petrassi pour Ciels en 1997 et ses deux disques monographiques reçoivent le Coup de cœur de l’Académie Charles Cros.

Jean-Luc Hervé est professeur de composition au Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt et donne des cours et des séminaires à l’Abbaye de Royaumont, au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, à l’Ircam, à Reggio Emilia (Italie) et à l’Institut français de Bilbao (Espagne). Il fonde en 2004 avec Thierry Blondeau et Oliver Schneller l’initiative Biotop(e).

Une partie de son travail récent consiste en des œuvres de concert-installation conçues pour des sites singuliers, notamment des espaces ouverts de type jardin, par exemple au jardin de Kyoto, au jardin de la Treille ou encore au Parc de la Villette en 2020.


© Ircam-Centre Pompidou, 2019

Sources

Site de Jean-Luc Hervé (voir ressources).

Liens Internet

(liens vérifiés en février 2021).

Bibliographie

  • Jean-Luc HERVÉ, « Journal de la composition de Dans l’heure brève (1996-1998) » et « Reconstitution des étapes de la composition de Dans l’heure brève (1999) », dans Un siècle d’écrits réflexifs sur la composition musicale. Anthologie d’auto-analyses, de Janáček à nos jours, Nicolas Donin (éditeur), Genève, Droz, 2019.
  • Jean-Luc HERVÉ, Anne CAUQUELIN, Jardins de l’écoute, éditions MF, 2016.
  • Jean-Luc HERVÉ, « L’œuvre musicale et son environnement », Analyse musicale n° 76, juin, 2015, article téléchargeable sur le site de Jean-Luc Hervé (lien vérifié en février 2021).
  • Jean-Luc HERVÉ, « Écoutez ! », Peut-être n° 5, 2014, article téléchargeable sur le site de Jean-Luc Hervé (lien vérifié en février 2021).
  • Jean-Luc HERVÉ, «Tobi-ishi, un jardin musical à Paris », Filigrane n° 12, 2011.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Tre scritti teorici », suonosonda n° 8 [Gênes, Joker], 2010.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Dehors, la création d’Amplification/synaptique à Beaumont-en-Diois », Nouvelle revue d’esthétique n° 5, P.U.F., 2010 pdf téléchargeable sur le site de Jean-Luc Hervé (lien vérifié en février 2021).
  • Jean-Luc HERVÉ, « Passages. Entretien avec Jean-Luc Hervé », Accents n° 31, janvier-mars 2007 en ligne sur le site de l’Ensemble intercontemporain (lien vérifié en février 2021).
  • Jean-Luc HERVÉ, « La musique comme jardin », Prétentaine n° 20/21, 2007, pdf téléchargeable sur le site de Jean-Luc Hervé (lien vérifié en février 2021).
  • Jean-Luc HERVÉ, « D’Effet lisière à Flux », Filigrane n° 4 : Nouvelles Sensibilités [sous la direction de Jean-Marc Chouvel], 2006 pdf téléchargeable sur le site de Jean-Luc Hervé (lien vérifié en février 2021).
  • Jean-Luc HERVÉ, « Quatre chants pour franchir le seuil », in The OM composer’s book, Vol 1, Paris, Éditions Delatour France/Ircam-Centre Pompidou, coll. « Musique - Sciences », 2006.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Composing the qualitative, on Encore composition », in The OM composer’s book, Vol 1, Paris, Éditions Delatour France/Ircam-Centre Pompidou, coll. « Musique - Sciences », 2006.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Die Musik und ihr Biotop », Kunstmusik n° 5 [Cologne, Maria de Alvear World], 2005, traduction (pdf) téléchargeable sur le site de Jean-Luc Hervé (lien vérifié en février 2021).
  • Jean-Luc HERVÉ, « Formes et temporalités dans les dernières œuvres de Gérard Grisey », dans Danielle Cohen-Levinas (ed.), Le temps de l’écoute. Gérard Grisey, ou la beauté des ombres sonores, Paris, L’Itinéraire/L’Harmattan, 2004, p. 15-21.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Musique-poésie : quelques tentatives », Java n° 25-26, 2003.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Les images sonores xénakiennes : actualité de la pensée de Xenakis pour la création musicale aujourd’hui », dans Présences de Iannis Xenakis, Paris, Editions CDMC, 2001, [sous la direction de Makis Salomos, 298 p., ouvrage bilingue : français-anglais].
  • Jean-Luc HERVE, Dans le vertige de la durée, Vortex temporum de Gérard Grisey, Paris, éditions L’Harmattan/L’Itinéraire, coll. « Musique et musicologie : les Dialogues », 2001, 67 p.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Les images sonores comme fondement d’un renouvellement du mélange des arts aujourd’hui » dans Le mélange des arts, Cahiers de la Maison de la Recherche n° 20, Université Charles-de-Gaulle-Lille-3, Editions Joëlle Caullier, coll. « Ateliers », 1999.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Pourquoi écrire de la musique aujourd’hui ? » dans La création après la musique contemporaine, Paris, éditions L’Harmattan/L’Itinéraire, coll. « Musique et musicologie », 1999, p. 41-50 [textes réunis et présentés par Danielle Cohen-Levinas].
  • Jean-Luc HERVÉ, « Images sonores et représentations mentales », dans Actes du colloque « Musical cognition and behavior relevance for music composing », Rome, 1998.
  • Jean-Luc HERVÉ, « De la Forme aux images sonores », dans Musique contemporaine, positions actuelles en Espagne et en France – Doce notas preliminares n° 1, Editions G. C. Guevara, Madrid, 1997.
  • Jean-Luc HERVÉ, « Vortex Temporum von Gérard Grisey : Die Auflösung des Materials in die Zeit », Musik & Asthetik n° 4, 1997, p. 51-66.
  • Gabriel LEROUX, « Le jardin sonore / entretien avec Jean-Luc Hervé », dans L’Etincelle – le journal de la création à l’Ircam, avril 2007, p. 36-38, article en ligne sur : http://etincelle.ircam.fr/643.html (lien vérifié en février 2021).

Discographie

  • Jean-Luc HERVÉ, 4, pour deux pianos et deux percussions, Ensemble Berlin PianoPercussion, dans « Architecture of time », 1 cd Telos Music, 2012.
  • Jean-Luc HERVÉ, Dans l’heure brève, comprenant aussi Amplification/propagation 3 ; In Sonore ; Déjà ; Amplitude ; Dans l’ombre des anges, ensemble Court-circuit, 1 cd Algarade, 2009, 874722.
  • Jean-Luc HERVÉ, Intérieur Rouge ; Rêve De Vol 1 ; Rêve De Vol 2 ; Rêve De Vol 3 ; En Découverte, 2 ; Des oiseaux, dans « Jean-Luc Hervé/Sillages », Ensemble Sillages, 1 cd Empreinte digitale, 2005, ED13219.