updated 26 August 2020
© Patricia Dietzi, ed. Durand

Mark Andre

Compositeur français né le 10 mai 1964 à Paris.

Né à Paris, le 10 mai 1964, Marc André, qui choisira d’orthographier son nom à l’allemande (d’abord Mark André, puis Mark Andre), étudie, de 1987 à 1993, l’harmonie, le contrepoint, l’analyse, la composition et la recherche musicale au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, dans les classes notamment de Claude Ballif et de Gérard Grisey, où il obtient ses Premiers Prix. En 1993, il est élève de l’École normale supérieure (Paris) et du Centre d’études supérieures de la Renaissance (Tours), et soutient, l’année suivante, un mémoire de DEA sur Le Compossible musical de l’Ars subtilior, sous la direction de Philippe Vendrix et d’Olivier Boulnois, spécialiste de Duns Scot. Boursier Lavoisier du ministère des Affaires étrangères, il suit, de 1993 à 1996, l’enseignement de Helmut Lachenmann à la Hochschule für Musik de Stuttgart, où il obtient un diplôme de perfectionnement en composition (Grosses Kompositionsexamen) – Helmut Lachenmann écrira en 2006 un plaidoyer en faveur de son élève.

Pensionnaire de l’Akademie Schloss Solitude de Stuttgart, en 1995 et 1996, il est boursier du DAAD et de la Villa Médicis hors les murs en 1996, et lauréat, la même année, du Kranichsteiner Musikpreis des Cours d’été internationaux de Darmstadt, avec un-fini I (1995), pour harpe, et le loin et le profond (1994-1995), pour ensemble, ainsi que du Premier Prix Blaue Brücke Berlin-Dresden, pour Fatal (1995), pour ensemble. Mark Andre suit alors des masterclasses avec Wolfgang Rihm. En 1997-1998, il étudie l’électronique musicale auprès d’André Richard, au Studio expérimental de la Fondation Heinrich-Strobel du SWR, à Freiburg, et remporte le Premier Prix du Concours international de composition de Stuttgart avec Le trou noir univers (1992-1993), pour solistes, orchestre et live electronics. Pensionnaire du SWR et de la Ville de Baden-Baden (1997-1998), il enseigne la composition aux Cours d’été de Darmstadt en 1998 – il y reviendra en 2006 et en 2010 –, mais aussi, dès 1997, le contrepoint et l’orchestration au Conservatoire national de région de Strasbourg et à la Musikhochschule de Francfort/Main.

De 1998 à 2000, Mark Andre est pensionnaire de la Villa Médicis à Rome, avant de recevoir, en 2001, le Prix international de composition de l’Opéra de Francfort pour …das O…, première partie de …22,13…, créée par l’Ensemble Modern, sous la direction de Johannes Debus, puis, en 2002, le Förderpreis de la Fondation Ernst-von-Siemens. …22,13…, Musiktheater-Passion (1999-2004), composé pour la Biennale de Munich et le Staatstheater de Mayence, est créé le 20 mai 2004, dans une mise en scène de Georges Delnon et sous la direction de Peter Hirsch. D’autres représentations suivent, à Munich, à Mayence et à l’Opéra de Paris-Bastille (Festival d’automne à Paris).

Mark Andre est invité à rejoindre le programme artistique du DAAD, à Berlin, en 2005. Les prix se multiplient encore : en 2006, le Prix de composition de la Fondation Christoph-und-Stefan-Kaske ; en 2007, le Prix Giga-Hertz de la production de musique électronique (Karlsruhe) et le Prix d’orchestre du Festival de Donaueschingen, pour le troisième pan du triptyque …auf…, créé par l’Orchestre symphonique du SWR, Baden-Baden et Freiburg, sous la direction de Sylvain Cambreling ; en 2008, le Förderpreis de l’Académie des arts de Berlin ; en 2012, le Prix de composition de la Fondation Gerhart-und-Renate-Baum. La première du cycle …auf… est donnée à la Philharmonie de Berlin, le 28 mars 2009. La même année, Mark Andre devient membre de l’Académie des arts de Berlin et professeur de composition à l’École Supérieure de Musique Carl Maria von Weber de Dresde. Il est aussi, depuis 2010, membre de l’Académie des arts de Saxe et, depuis 2012, membre honoraire de l’Académie des Beaux-Arts de Bavière.

En 2010, Mark Andre enseigne à l’Académie européenne de musique du Festival d’Aix-en-Provence et, en tant que compositeur en résidence, au Festival international de Takefu (Japon). En 2012, il est compositeur en résidence à Salzburg (Mozartwoche), puis, en 2012-2013, fellow du Wissenschaftskolleg de Berlin. Son « opéra en quatre situations » wunderzaichen (2011-2013), sur un livret du compositeur et de Patrick Hahn, est créé au Staatsoper de Stuttgart, le 2 mars 2014 (mise en scène de Jossi Wieler et Sergio Morabito ; direction de Sylvain Cambreling).

Nommé Chevalier des arts et des lettres par le ministère de la Culture français en 2011, Mark Andre vit à Berlin.


© Ircam-Centre Pompidou, 2016

  • Musique soliste (sauf voix)
    • Atemwind pour clarinette (2017), 12 mn, Peters
    • Contrapunctus pour piano (1998-1999), 11 mn, Durand
    • S2 pour percussion (2015), 23 mn, Peters
    • elec S3 pour piano et électronique (2015), 21 mn, Peters
    • e pour violoncelle solo (2012), 13 mn, Peters
    • iv 1 pour piano solo (2010), 19 mn, Peters
    • iv 11a pour piano solo (2011), 4 mn, Peters
    • iv 11b pour piano solo (2011), 4 mn, Peters
    • iv 11c pour piano solo (2015), Peters
    • iv 12 pour saxophone soprano (2013), 14 mn, Peters
    • iv 15 Himmelfahrt pour orgue (2018), 21 mn, Peters
    • iv 2 pour violoncelle solo (2007), 10 mn, Peters
    • iv 3 pour clarinette solo (2006-2007), 10 mn, Peters
    • iv 5 pour hautbois solo (2012), 8 mn, Peters
    • iv 6a pour trompette solo (2009-2010), 10 mn, Peters
    • iv 6b pour trompette solo (2010), 10 mn, Peters
    • iv 7 pour clarinette contrebasse solo (2008-2009), 8 mn, Peters
    • elec selig sind... pour clarinette et électronique (2018), 26 mn, Peters
    • un-fini I pour harpe (1995), 11 mn, Carus verlag
    • un-fini II pour clavecin (1994-1995), 12 mn, Durand
    • un-fini III pour piano (1993-1995), 17 mn, Durand
    • elec …hoc… pour violoncelle et électronique live (2005-2006), 17 mn, Peters
  • Musique de chambre
    • ...in... pour clarinette basse et piano (2003-2005), Durand
    • Kenosis pour trio à vent (1999), 20 mn, partition retirée du catalogue
    • Pièces noires pour harpe, trombone, clarinette basse et violoncelle (1992), 10 mn, partition retirée du catalogue
    • S1 pour deux pianos (2012), 26 mn, Peters
    • Tempus perfectum pour six percussionistes (1998), 17 mn, Durand
    • ab I pour ensemble (1996-1997), 15 mn, Peters
    • elec ab II pour ensemble et électronique live (1996-1997), 31 mn, Peters
    • asche pour cinq instruments (2004), 15 mn, Ricordi
    • durch pour saxophone soprano, percussion et piano (2004-2005), 17 mn, Peters
    • e 2 pour violoncelle et contrebasse (2013), 12 mn, Peters
    • iv 13 miniature pour quatuor à cordes (2014-2017), 21 mn, Peters
    • iv 13a miniature pour quatuor à cordes (2014), 2 mn, Peters
    • iv 14 pour deux guitares (2014), 11 mn, Peters
    • iv 4 pour flûte, hautbois, clarinette et tuba (2009), 6 mn, Peters
    • iv 8 pour trio à cordes (2009-2010), 17 mn, Peters
    • iv 9 pour trio de bois (2010), 3 mn, Peters
    • kanon pour clarinette contrebasse, contrebasse et piano (2000), 15 mn, Peters
    • un-fini pour ensemble (1995-1996), 15 mn, Carus verlag
    • …als… I pour clarinette basse, violoncelle et piano (2000-2001), 18 mn, Peters
    • elec …als… II pour clarinette basse, violoncelle, piano et électronique live (2000-2001), 21 mn, Ricordi
    • …zu… pour trio à cordes (2003-2005), 12 mn, Peters
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • Az pour ensemble (2013), 18 mn, Peters
    • Drei Stücke pour ensemble (2018), 14 mn, Peters
    • Echographie pour orchestre (2016), 6 mn, Peters
    • Fatal pour ensemble (1994-1995), 26 mn, Durand
    • Mise en abîme I pour grand ensemble (1991), 8 mn, partition retirée du catalogue
    • Mise en abîme II (1992), 20 mn, partition retirée du catalogue
    • Modell pour cinq groupes d'orchestre (69 musiciens) (1999-2000), 45 mn, Durand
    • Zum Staub sollst du zurückkehren pour sept instruments (2005), 17 mn, Ricordi
    • Zwischenraum pour ensemble (2012), 30 mn, Peters
    • da pour ensemble (2001-2011), 17 mn, Peters
    • kar pour cordes (2008-2009), 14 mn, Peters
    • le loin et le profond pour ensemble (1994-1995), 15 mn, Carus verlag
    • ni pour ensemble (2006), 17 mn, Peters
    • riss 1 pour ensemble (2016-2017), 16 mn, Peters
    • riss 3 pour ensemble (2014), 21 mn, Peters
    • riss 3 pour ensemble (2016), 26 mn, Peters
    • elec rwh 1 pour ensemble et électronique (2019), 28 mn, Peters
    • woher...wohin pour orchestre (2015-2017), 21 mn, Peters
    • elec üg pour ensemble et électronique (2008), 21 mn, Peters
    • …auf… triptyque pour grand orchestre (2005-2007), 50 mn, Peters
    • …auf… 1 pour grand orchestre (2005-2006), 12 mn, Peters
    • …auf… 2 pour grand orchestre (2006-2007), 16 mn, Peters
    • elec …auf… 3 pour orchestre et électronique (2007), 22 mn, Peters
    • …es… pour ensemble (2008), 21 mn, Peters
    • …hij… 1 pour orchestre (2010), 23 mn, Peters
  • Musique concertante
    • ...hin... pour harpe et orchestre (2018), 21 mn, Peters
    • ...hin... pour harpe et ensemble (2020), 21 mn, Peters
    • elec Le trou noir univers pour orchestre, solistes et électronique (1992-1993), 33 mn, Peters
    • an pour violon et orchestre (2014-2015), 23 mn, Peters
    • elec über pour clarinette et orchestre et électronique live (2015), 37 mn, Peters
  • Musique vocale et instrument(s)
    • ein abgrund pour alto, violoncelle et baryton (1992), 16 mn, Peters
    • kontra-etüde pour voix, violoncelle ou contrebasse et basson (2001), 16 mn, Peters
    • elec wunderzaichen opéra (2013), 2 h, Peters
    • elec stage …22,13… Musiktheater-Passion en trois parties, pour sept chanteuses, quatre groupes instrumentaux et électronique (1999-2004), Durand
  • Musique vocale a cappella
    • 3 pour six voix (2015), 23 mn, Peters
    • ensof pour chœur mixte (2014), 41 mn, Peters
    • elec …hij… 2 pour vingt-quatre voix et électronique (2012), 37 mn, Peters
  • 2020
    • ...hin... pour harpe et ensemble, 21 mn, Peters
  • 2019
    • elec rwh 1 pour ensemble et électronique, 28 mn, Peters
  • 2018
  • 2017
    • Atemwind pour clarinette, 12 mn, Peters
    • iv 13 miniature pour quatuor à cordes, 21 mn, Peters
    • riss 1 pour ensemble, 16 mn, Peters
    • woher...wohin pour orchestre, 21 mn, Peters
  • 2016
  • 2015
    • 3 pour six voix, 23 mn, Peters
    • S2 pour percussion, 23 mn, Peters
    • elec S3 pour piano et électronique, 21 mn, Peters
    • an pour violon et orchestre, 23 mn, Peters
    • iv 11c pour piano solo, Peters
    • elec über pour clarinette et orchestre et électronique live, 37 mn, Peters
  • 2014
    • ensof pour chœur mixte, 41 mn, Peters
    • iv 13a miniature pour quatuor à cordes, 2 mn, Peters
    • iv 14 pour deux guitares, 11 mn, Peters
    • riss 3 pour ensemble, 21 mn, Peters
  • 2013
    • Az pour ensemble, 18 mn, Peters
    • e 2 pour violoncelle et contrebasse, 12 mn, Peters
    • iv 12 pour saxophone soprano, 14 mn, Peters
    • elec wunderzaichen opéra, 2 h, Peters
  • 2012
    • S1 pour deux pianos, 26 mn, Peters
    • Zwischenraum pour ensemble, 30 mn, Peters
    • e pour violoncelle solo, 13 mn, Peters
    • iv 5 pour hautbois solo, 8 mn, Peters
    • elec …hij… 2 pour vingt-quatre voix et électronique, 37 mn, Peters
  • 2011
    • da pour ensemble, 17 mn, Peters
    • iv 11a pour piano solo, 4 mn, Peters
    • iv 11b pour piano solo, 4 mn, Peters
  • 2010
    • iv 1 pour piano solo, 19 mn, Peters
    • iv 6a pour trompette solo, 10 mn, Peters
    • iv 6b pour trompette solo, 10 mn, Peters
    • iv 8 pour trio à cordes, 17 mn, Peters
    • iv 9 pour trio de bois, 3 mn, Peters
    • …hij… 1 pour orchestre, 23 mn, Peters
  • 2009
    • iv 4 pour flûte, hautbois, clarinette et tuba, 6 mn, Peters
    • iv 7 pour clarinette contrebasse solo, 8 mn, Peters
    • kar pour cordes, 14 mn, Peters
  • 2008
    • elec üg pour ensemble et électronique, 21 mn, Peters
    • …es… pour ensemble, 21 mn, Peters
  • 2007
    • iv 2 pour violoncelle solo, 10 mn, Peters
    • iv 3 pour clarinette solo, 10 mn, Peters
    • …auf… triptyque pour grand orchestre, 50 mn, Peters
    • …auf… 2 pour grand orchestre, 16 mn, Peters
    • elec …auf… 3 pour orchestre et électronique, 22 mn, Peters
  • 2006
    • ni pour ensemble, 17 mn, Peters
    • …auf… 1 pour grand orchestre, 12 mn, Peters
    • elec …hoc… pour violoncelle et électronique live, 17 mn, Peters
  • 2005
  • 2004
    • asche pour cinq instruments, 15 mn, Ricordi
    • elec stage …22,13… Musiktheater-Passion en trois parties, pour sept chanteuses, quatre groupes instrumentaux et électronique, Durand
  • 2001
    • kontra-etüde pour voix, violoncelle ou contrebasse et basson, 16 mn, Peters
    • …als… I pour clarinette basse, violoncelle et piano, 18 mn, Peters
    • elec …als… II pour clarinette basse, violoncelle, piano et électronique live, 21 mn, Ricordi
  • 2000
    • Modell pour cinq groupes d'orchestre (69 musiciens), 45 mn, Durand
    • kanon pour clarinette contrebasse, contrebasse et piano, 15 mn, Peters
  • 1999
    • Contrapunctus pour piano, 11 mn, Durand
    • Kenosis pour trio à vent , 20 mn, partition retirée du catalogue
  • 1998
  • 1997
    • ab I pour ensemble, 15 mn, Peters
    • elec ab II pour ensemble et électronique live, 31 mn, Peters
  • 1996
    • un-fini pour ensemble, 15 mn, Carus verlag
  • 1995
  • 1993
  • 1992
    • Mise en abîme II, 20 mn, partition retirée du catalogue
    • Pièces noires pour harpe, trombone, clarinette basse et violoncelle, 10 mn, partition retirée du catalogue
    • ein abgrund pour alto, violoncelle et baryton, 16 mn, Peters
  • 1991

Liens Internet

(liens vérifiés en août 2020).

Bibliographie

  • Mark ANDRE, « Un coup de dés » dans Cahiers du CIREM, Claude Ballif, Rouen, 1993.
  • Mark ANDRE, « Utopies » dans Cahiers de l’Ircam nº 4, Paris, 1993.
  • Mark ANDRE, « Dialogie compositionnelle » dans Revue de l’Université et du Centre Interdisciplinaire de l’Université de Stuttgart, Stuttgart, 1994.
  • Mark ANDRE, Du paradigme de complexité dans “l’Ars subtilior”, mémoire de DEA à l’ENS, Paris, 1994.
  • Mark ANDRE, « L’œuvre théorique de Johannes Ciconia » dans Revue liégeoise de musicologie, 1996.
  • Mark ANDRE, « Harmonie et compossible musical » dans Revue Conférence, Orléans-Meaux, 1997.
  • Mark ANDRE, « Das Werk Jean Barraqué » dans Musik & Ästhetik, Heft 9, 1998, p. 109-113.
  • Mark ANDRE, « Die Frage nach der Architektur des Komponierens » dans Musik & Ästhetik, Heft 13, 1999, p. 62-67.
  • Mark ANDRE, « Computer-assisted musical composition and creation of a compositional model » dans The Foundations of Contemporary Composing, Claus-Steffen Mahnkopf (Hrsg.), Hofheim, Wolke Verlag, coll. « New Music and Aesthetics in the 21st Century, Bd.3 », 2004, p. 159-164.
  • Mark ANDRE, « Concerning the morphology of the constituent materials of “… IN …”, for amplified clarinet » dans Musical Morphology, Claus-Steffen Mahnkopf, Frank Cox, Wolfram Schurig, (Hrsg.), Hofheim, Wolke Verlag, coll. « New Music and Aesthetics in the 21st Century, Bd.2 », 2004, p. 22-33.
  • Mark ANDRE, « Kasparows Passion. Der Komponist Mark Andre im Gespräch über sein Musiktheater-Werk “… 22,13 …”, dans Neue Zeitschrift für Musik, n° 165, 2004, p. 42-45.
  • Mark ANDRE, « von Osten und von Western, von Norden und von Süden… (für Helmut zum 70. Geburtstag) » dans auf (-) und zuhören. 14 essayistische Reflexionen über die Musik und die Person Helmut Lachenmanns, Hans-Peter Jahn (Hrsg.), Hofheim, Wolke Verlag, 2005, p. 195-209.
  • Mark ANDRE, « Die Schwelle als möglisches Gestaltungsmittel beim Komponieren » dans Sinnbildungen. Spirituelle Dimensionen in der Musik heute, Jörn Peter Hiekel (Hrsg.), Mainz, Schott Music, 2008, p. 107-123.
  • Mark ANDRE, « Einige Anmerkungen zum Begriff kompositorischer Zwischenraum » dans Musik-Kulturen. Texte der 43. Internationalen Ferienkurse für Neue Musik 2006, Jörn Peter Hiekel (Hrsg.), coll. « Darmstädter Dikurse, Bd. 2 », 2006, p. 157-160.
  • Luca CONTI, « (De)konstruktion und (De)fragmentation in AB II von Mark Andre », Musik & Ästhetik, Heft 13, 2000, p. 67-79*.*
  • Laurent FENEYROU, « Seuils : autour du triptyque …auf… de Mark Andre », Circuit, vol. 21, no 1, 2011, p. 23-35.
  • Frank HILBERG, « Musikcricri: zum wunderlichen Reden über Mark Andre “wunderzaichen” », dans Musik-Texte, Heft 141, 2014, p. 25-28.
  • Helmut LACHENMANN, « Präzision und Utopie. Die Musik des Komponisten Mark Andre lässt das Zuhören zum hören werden » dans Neue Zeitschrift für Musik, 169, 2008 p. 14-16
  • Denis LABORDE, « Mark Andre, lumières d’hiver » Accents Online, 2014 (lien vérifié en août 2020).
  • Kai Johannes POLZHOFER, « Die Vermittlung von Expressivität und Introversion : Mark Andre iv 2 für Violoncello solo », Musik & Ästhetik, Heft 69, 2014, p. 34-51.
  • Lou MADJAR, « Le temps déchiré. Entretien avec Mark Andre », Accents Online, 25 septembre 2019 (lien vérifié en août 2020).
  • Michael REBHAHN, « Präzision und Utopie : der Komponiste Mark Andre », Dissonance/Dissonanz, 2010, n° 109, p. 26-28.
  • Martine SEEBER, « Reisen nach innen … : Zur Musik des französischen Komponisten Mark Andre », Positionen, 75, 2008, p. 46-49.
  • Ulrich TADDAY (éd.), « Mark Andre », Musik-Konzepte, Heft 167, 2015.
  • Jean-Noël VON DER WEID, « Speigelschach. Prétexte inactuel autour de Mark André », Dissonance, n° 74, avril 2002.
  • Jean-Noël VON DER WEID, « Mark André. Portrait d’un compositeur en habit de silence », Musica Falsa, n° 19, automne 2003, p. 58-63.
  • Jean-Noël VON DER WEID, « L’infini dans la plénitude de sa fin » dans La musique du XXe siècle, Hachette littérature, 2010, p. 668-673.

Discographie

  • Mark ANDRE, Hij 1 ; Hij 2, dans « Hij », 1 CD Wergo, 2019, WER73792.
  • Mark ANDRE, … auf …: triptych for large orchestra, Experimentalstudio des SWR, SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Sylvain Cambreling, direction, 1 cd Wergo, 2014, WER 7322.
  • Mark ANDRE, Piano Music: S1 ; un-fini III; iv 11a ; iv 11b ; contrapunctus ; iv 1, Tomoko Hemmi, Yukiko Sugawara : piano, 1 cd Wergo, 2013, WER 3783.
  • Mark ANDRE, …22,13..., Vocalconsort Berlin, ensemble work in progress, Berlin, direction : Gerhardt Müller-Goldboom, Expermimentalstudio des SWR, 2 cds NEOS, 2012, 11067-68.
  • Mark ANDRE, iv 4 ; Contrapunctus ; Zum staub sollst du zurückkehren ; iv 3 ; iv 2, Ensemble alternance, 1 cd Stradivarius, 2010, STR 33837.
  • Mark ANDRE, durch …zu… ; …in ; …als ; …II, Trio Accanto, ensemble recherche, Shizuyo Oka : clarinette basse, 1 cd Kairos, 2008, 0012732KAI.
  • Mark ANDRE, Un-Fini I ; Asche ; Ein Abgrund ; …in…, ensemble Alternance, 1 cd 3D Classics, 2005.
  • Mark ANDRE, Ein Abgrund, Ensemble SurPlus, 1 cd Solitude, 70.
  • Mark ANDRE, Un-Fini, Jürg Wyttenbach, Ensemble Modern, coffret « Donaueschinger Musiktage 1996 » Col Legno, WWE 20008.
  • Mark ANDRE, Ab II, ensemble recherche, 3 cds Col Legno : « 25 Years Experimentalstudio Freiburg », WWE 20025, 1998.
  • Mark ANDRE, Un-Fini IIIA, Eric Huebner, piano, 2 cds « Darmstadt 1998 » Col Legno, WWE 20055.
  • Mark ANDRE, Modell, Lothar Zagrosek, SWR-Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, « Donaueschinger Musiktage 2000 » cd Col Legno, WWE 2020.