Michael Jarrell (1958)

Un long fracas somptueux de rapide céleste (1998)

pour percussion et orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 1998
    • Durée : 15 mn
    • Éditeur : Lemoine, Paris
    • Commande: Yasuko Miyamoto
Effectif détaillé
  • soliste : percussionniste
  • 3 flûte (aussi 2 flûte piccolo), 3 hautbois (aussi cor anglais), 3 clarinette (aussi clarinette basse), 3 basson (aussi contrebasson), 4 cor, 3 trompette, 3 trombone, tuba, harpe, piano, 10 violon, 10 violon II, 8 alto, 8 alto, 6 violoncelle, 4 contrebasse

Information sur la création

  • 29 April 1998, Suisse, Bâle, OrchesterStudio, Volkhaus, par Yasuko Mijimoto : percussion, Orchestre Symphonique de Bâle, direction : Bernhard Wulff.

Note de programme

L'idée de base pour le début de l'œuvre était de commencer par une « explosion première » courte et puissante qui résurgirait tout au long de la pièce plus ou moins régulièrement, sous des formes différentes. Cet « art de la ponctuation » est le fondement de toute idée musicale et j'ai longtemps cherché un titre qui l'exprimerait. Mon éditeur m'a envoyé un extrait d'un livre intitulé Un Balcon en forêt de Julien Gracq. Le texte décrit le début d'une bataille sur la Meuse et la description du fracas des canons par l'auteur surréaliste m'a tout de suite frappé – cette manière de décrire cette chose si brutale et effrayante avec une telle poésie et une telle force d'expression est de toute façon remarquable : un long fracas sompteux de rapide céleste.

Michael Jarrell.