York Höller (1941)

Fanal (1989)

pour trompette et orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 1989
      Dates de révision : 1997
    • Durée : 18 mn
    • Éditeur : Boosey & Hawkes, nº 1364
    • Commande: Ensemble intercontemporain et Fondation Crédit Lyonnais
    • Dédicace : à Brigitte Marger
Effectif détaillé
  • soliste : trompette
  • 2 flûte, 2 hautbois (aussi 1 cor anglais), 2 clarinette (aussi 1 clarinette basse), 2 basson (aussi 1 contrebasson), 2 cor, 2 trombone, tuba, 2 percussionniste, 1 harpe, piano, clavier électronique/MIDI/synthétiseur [Yamaha DX7II] , 3 violon, 2 alto, 2 violoncelle, contrebasse

Information sur la création

  • 17 June 1991, France, Paris, Auditorium du Châtelet, par Jean-Jacques Gaudon : trompette et l'Ensemble intercontemporain, direction : Hans Zender.

Observations

Enregistrement : 1 cd « Signals » : Fanal ; Tagträume ; Pensées, John Wallace, London Sinfonietta, Hans Zender, Ravinia Trio, Pi-Hsien Chen, Kölner Rundfunk-Sinfonie-Orchester, direction : Hans Zender, Largo 5140.

Note de programme

Le titre Fanal (du grec « phanos », faisceau) renvoie à l'idée centrale de la composition, qui est celle d'un signal lumineux. Le geste musical qui domine, surtout au début de la pièce, est celui d'un embrasement subit, tandis que d'autres passages évoquent plutôt les mouvements vifs des flammes ou, au contraire, le feu léchant doucement les bûches, le feu qui rougeoie et, à la fin de la pièce, le feu qui se meurt.

Dans cette diversité, la trompette solo intervient à des niveaux différents, tout autant au premier plan qu'au milieu des autres instruments — parfois même à l'arrière-plan du paysage sonore. Mais on retrouve le caractère considéré comme « héroïque » du son mi dans tout son jeu.

Enfin, qu'il me soit permis de signaler une symbolique des nombres cachée : à l'intérieur d'une figure sonore comprenant 32 sons, sur laquelle reposent la structure et la forme de la pièce, les sons allant de 20 à 24 sont ordonnés de manière telle sur la gamme chromatique que leur position numérique correspond à la séquence 14.7.(17)89. J'ai composé cette pièce dans le contexte du bicentenaire de la Révolution française.

York Höller.