Morton Feldman (1926-1987)

The King of Denmark (1964)

pour percussion

  • Informations générales
    • Date de composition : 1964
    • Durée : 07 mn
    • Éditeur : Peters, nº EP 6963
Effectif détaillé
  • percussionniste

Information sur la création

  • utilisé en 1969 dans un film sur le Vietnam.

Note de programme

Je me souviens avoir écrit The King of Denmark sur la plage, sur la côte sud de Long Island. Je l'ai écrite en quelques heures, assis confortablement sur la plage. J'ai écrit toute l'œuvre sur la plage. Et je peux évoquer les circonstances de composition : ces espèces de bruits sourds d'enfants, de transistors et de conversations d'autres estivants sur leur drap de bain. Et je me souviens que ces bruits ont joué un rôle dans l'œuvre. Je veux dire ces espèces de bribes. J'étais très impressionné par les bribes, par ces choses qui ne durent pas. Ce qui se passait autour de moi est devenu une image de l'œuvre, pour souligner cette image, j'ai eu l'idée d'utiliser doigts et bras et de me débarrasser des mailloches là où les sons ne sont qu'éphémères, disparaissent et ne durent pas très longtemps.

Tout le monde m'interroge sur le titre, The King of Denmark, mais le titre est vraiment venu après l'œuvre. Il y avait l'idée de calme, de finitude, de vagues regrets que les choses ne durent pas. Je ne sais plus comment est venue la métaphore plus sérieuse, The King of Denmark. On se souvient que le roi du Danemark sortit dans les rues de Copenhague en arborant l'étoile de David que les Juifs devaient porter à leur bras. C'était une véritable protestation silencieuse. Il ne faisait que marcher et ne disait rien. Je ne me souviens plus du lien entre la plage et cette histoire, mais il y en avait un très étroit dans mon esprit à ce moment-là.

d'après un entretien avec Jan Williams, programme du Festival d'Automne à Paris 1997, cycle Feldman.