Elliott Carter (1908-2012)

Eight Etudes and a Fantasy (1949)

pour flûte, hautbois, clarinette et basson

  • Informations générales
    • Date de composition : 1949
    • Durée : 23 mn
    • Éditeur : Associated Music Publishers
    • Dédicace : à Richard Franko Goldman
Effectif détaillé
  • flûte, hautbois, clarinette, basson

Information sur la création

  • 28 October 1952, États-Unis, New York, par le New York Woodwind Quintet : Murray Panitz : flûte, Jerome Roth : hautbois, David Glazer : clarinette, Bernard Garfield : basson.

Note de programme

Les Huit Etudes ont commencé comme un exercice. Carter enseignait l'orchestration à la Columbia University en 1949 et sa classe pouvait compter sur d'excellents instrumentistes. Déçu par les efforts sans imagination de ses étudiants qui écrivaient pour cette formation, Carter esquissa de petites pièces pour vents au tableau noir, chacune exploitant un aspect différent de l'effectif instrumental. Ces travaux devinrent de véritables études aussi bien pour Carter que pour ses étudiants. En isolant des problèmes compositionnels spécifiques, il était capable d'explorer de nouvelles possibilités dans la construction et la continuité et de découvrir plusieurs techniques qui devaient devenir la base de son style ultérieur. L'écriture des quatre instruments à vent – flûte, hautbois, clarinette, basson – est d'une grande virtuosité. Carter a prévu de laisser jouer l'œuvre en totalité ou en partie. Dans le second cas, « n'importe quel assemblage est possible à condition qu'un minimum de trois études soient jouées, en omettant la Fantaisie. La Fantaisie ne peut être jouée seule, et elle doit être le dernier morceau d'un groupe la comprenant. » Elliott Carter.

d'après David Schiff.