Pierre Bartholomée (1937)

Adieu (1988)

pour clarinette et piano

  • Informations générales
    • Date de composition : 1988
    • Durée : 08 mn
    • Éditeur : Inédit
    • Dédicace : A la mémoire de mon père
Effectif détaillé
  • clarinette, piano

Information sur la création

  • February 1988, Belgique, Bruxelles, festival Ars Musica, par Jean-Pierre Peuvion : clarinette et Chantal Bohets : piano.

Note de programme

Ce morceau fait partie, tout à la fois, d'une série de pièces développant des éléments thématiques communs (Cantate aux alentours 1966 ; Fancy as a ground 1981 ; Brasier de Neige 1986 ; Rumeur 1989), et d'un cycle sur la mort (La Ténèbre Souveraine 1967 ; Tombeau de Marin Marais 1969 ; Mémoires 1972 ; Mezza Voce 1980).

Avec Trois Pôles entrelacés 1985, Adieu entretient modestement quelques liens avec certaines oeuvres d'Alban Berg (le Kammerkonzert et, bien évidemment, les pièces pour clarinette et piano), elle a d'ailleurs été créée lors d'un colloque sur Lulu de Berg.

Dialogue poursuite d'un glas (grêle parfois lointain) et de figures brisées. Tension croissante, éclats fugitifs. Immobilité soudaine (toujours le glas). Agitation - tensions nouvelles. Disparition.

Pierre Bartholomée.