Jacopo Baboni Schilingi (1971)

Profils (1995)

pour hautbois, clarinette, percussion et bande

œuvre électronique, Ircam

  • Informations générales
    • Date de composition : 1995
    • Durée : 07 mn
    • Éditeur : Suvini Zerboni, Milano
    • Dédicace : à Marcella Favretto
Effectif détaillé
  • 1 hautbois, 1 clarinette, 1 percussionniste

Information sur la création

  • 13 January 1996, Paris, Ircam, Espace de projection, par Hélène Devilleneuve : hautbois, Pierre Dutrieu : clarinette, Jean Geoffroy – membres de l'ensemble Court-Circuit –, direction : Pierre André Valade.

Information sur l'électronique
Information sur le studio : Réalisée à l'Ircam, dans le cadre du Cursus de composition
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Note de programme

Combien de temps peut durer une note aujourd'hui ? Combien de temps peut durer une composition entière ? Et encore, quel est le rôle d'un jeune compositeur aujourd'hui ? Je ne peux éviter, ni de me poser ce type de questions, ni de chercher en tout ce que je fais une réponse possible qui donne une signification et une valeur à ma musique. C'est dans cette perspective que j'ai commencé à composer une musique qui offre une grande marge de liberté aux instrumentistes et qui, en même temps, est une tentative de Iyrisme capable de me satisfaire au moins du point de vue de l'écoute.

Voilà comment Profils signifie aussi bien une composition musicale qu'une recherche active dans le domaine de la théorie musicale. En fait, la composition entière a été conçue selon une nouvelle technique de composition par modèles interactifs, grâce à iaquelle chaque thème musical est conçu comme une entité qui se manifeste dans le temps et qui est susceptible de changer en fonction des autres entités musicales. Avec ce principe, le compositeur crée des thèmes musicaux qui peuvent avoir une influence entre eux, de façon réitérative. Ainsi, dans Profils, chaque instrument est considéré comme une entité distincte non seulement dans le temps mais aussi dans l'espace. Tout se déroule dans un temps qui progresse, qui ne peut pas être arrêté et qui est représenté par la bande magnétique. En ce sens là, on voit alors que la clarinette et la flûte interagissent entre elles en fonction de ce qui est joué par les percussions et en fonction de la bande magnétique.

Du point de vue technique, la bande magnétique a été réalisée avec quatre types de synthèse : additive, granulaire, par modulation de fréquence et par modèles de résonance. En outre, tout le contrôle des sons de la synthèse a été réalisé par le biais de la Librairie Profile du logiciel Patchwork de l'lrcam. Profils représente une réponse possible, dans laquelle un jeune compositeur a essayé de s'exprimer.

Jacopo Baboni Schilingi.