Thomas Adès (1971)

Chamber Symphony (1990)

pour quinze instrumentistes

  • Informations générales
    • Date de composition : 1990
    • Durée : 13 mn
    • Éditeur : Faber Music, London
    • Opus : 2
Effectif détaillé
  • flûte (aussi flûte piccolo, flûte basse), hautbois, cor de basset, clarinette basse, cor, trompette (aussi autre accessoire [bouteille de vin] ), trombone, 2 percussionnistes, piano (aussi accordéon), violon, violon II, alto, violoncelle, contrebasse

Information sur la création

  • Date : 24 February 1991
    Lieu :

    Royaume-Uni, Cambridge, West Road Concert Hall, Cambridge Festival of Contemporary Music


    Interprètes :

    le Contemporary Music Festival Ensemble, direction : Thomas Adès.

Observations

Enregistrement : «  Adès Anthology », 2 cds EMI Classics, 2011.

Écouter l'enregistrement du concert ManiFeste du 1er juillet 2012 au Centre Georges Pompidou : https://medias.ircam.fr/x964cb7_chamber-symphony-thomas-ades


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

Note de programme

La Symphonie de chambre op. 2, est une pièce ambitieuse, imaginative, utilisant des procédés techniques très complexes. Elle contient des éléments que Thomas Adès emploiera dans des œuvres ultérieures, plus lyriques, avec des rythmes de tango, des sons de cors évoquant un monde féerique et des sonorités délicates et singulières qui se mélangent avec des couleurs plus traditionnelles.


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

Extrait du programme du festival Présences de Radio France 2007