Bernard Heidsieck (1928-2014)

Passe-partout (31 pièces) (1969-2004)

poèmes pour voix et sons fixés sur support

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1969 - 2004
    • Durée :
Effectif détaillé
  • voix parlée

Information sur la création



  • Interprètes :

    Voix de Bernard Heidsieck ; Christine Tsingos (Passe-partout n° 2, « La Poinçonneuse ») ; Nathalie et Emmanuelle Heidsieck (Passe-partout n° 6, « Mantra des trois petits chats ») ; Françoise Janicot et Nathalie Heidsieck (Passe-partout n° 8, « Ruth Franken a téléphoné ») ; René Bertholo, Renée Beslon, Alain Buffon, Suzanne Combard, Lourdes Castro, Armelle Deakin, Jean Degottex, Lola Dupuy, Antoine Esquillat, Ruth Francken, Paul-Armand Gette, Turid Gette, John Giorno, Emmanuelle Heidsieck, Charles-Hervé Heidsieck, Nathalie Heidsieck, Françoise Janicot, Lawrence Lacina, Geneviève Moubarak, Eric Ollivier, Jean-Loup Philippe, Mimo Rotella, Pierre de Russy, Dany Simon, Etienne Szabo, Marianne Szabo, Robert Tchoudoujné, Christine Tsingos (Passe-partout n° 10 à 21, « Le Carrefour de la chaussée d’Antin ») ; Maurice Benhamou, Alain Buffon, Henri Chopin, Suzanne Combard, Lola Dupuy, Ruth Francken, Fabrice Gravereaux, Bernard Heidsieck, Françoise Janicot, Guillette Portos, Ariel Kalma au saxophone (Passe-partout n° 23, « Tu viens chéri(e) »).

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Observations

Date d’enregistrement : 1969-2004.

Sons divers : bruits urbains, brouhaha, bruits du métropolitain, de guerre, de carillons, de tic-tac de réveil, d’arc à souder ; génériques et indicatifs horaires de la Radio (Europe 1) et des PTT ; musique ; applaudissements et bruits divers de la Chambre des députés lors du débat sur la motion de censure de mai 1968.

Éditeurs :

  • Bernard Heidsieck, Les tapuscrits : poèmes-partitions, biopsies, passe-partout , exposition, Nice, Villa Arson, 18 février-22 mai 2011, Dijon, les Presses du réel, Nice, Villa Arson, 2013. Contient la totalité des fac-similés des « passe-partout ».
  • Bernard Heidseick, Passe-partout, [s.l.] Al Dante, 2009. Livre + 2 CD comprenant les Passe-partout n°1 (Ravaillac… tu connais ?!), 2 (La Poinçonneuse), 3 (Poème-interview), 4 (Chapeau), 6 (Mantra des trois petits chats), 9 (Encoconnage), 23 (Tu viens chéri(e)), 25 (Sisyphe), 27 (Démocratie) , 29 (KOCKUMS AB)
  • Bernard Heidsieck, Vaduz, Limoges, Al Dante / Transbordeurs, 2007. Livre + 1 CD comprenant l’enregistrement de l’intégralité de Vaduz lu par Bernard Heidsieck.
  • Bernard Heidsieck, Le Carrefour de la Chaussée d’Antin, Romainville, Al Dante / Niok, 2001. Passe-partout n° 10 à 21. Livre + CD comprenant l’enregistrement de l’intégralité du Carrefour de la Chaussée d’Antin par Bernard Heidsieck.
  • Bernard Heidsieck, Canal Street, Romainville, Al Dante / Niok, 2001. Passe-partout n° 24. Livre + CD comprenant l’enregistrement de l’intégralité de Canal Street par Bernard Heidsieck.
  • Bernard Heidsieck, Partition V, livre-objet, 19 x 19 cm, Paris, Le Soleil noir, 1973. Le livret de 153 p. comporte les partitions et notes d’accompagnement des Poèmes-partitions « V », « B2B3 », « H1 ou Le Quatrième plan », « La Pénétration », « La Convention collective », « La Cage » ; des Biopsies : « La mer est grosse » (n° 1), « Quel âge avez-vous ? » (n° 5), « Bilan ou mâcher ses mots » (n° 7) et des Passe-partout : « La Semaine » et « Ruth Franken a téléphoné ». Les poèmes sont enregistrés sur cinq des six disques souples à deux faces (33 tm), le sixième disque, dont le texte n'est pas transcrit, est une présentation de ses poèmes par l'auteur, dans un dialogue avec François Di Dio, où les paroles de ce dernier ont été supprimées. Édition tirée à 1.200 exemplaires répartis en trois « séries ».

Genres :

  • poème pour voix fixée sur support : Passe-partout n° 7, « Ça ne sera pas long ».
  • poèmes pour voix et sons fixés sur support : Passe-partout n° 1, « Ravaillac… tu connais ?! » (septembre-octobre 1969) ; Passe-partout n° 2, « La Poinçonneuse » (avril 1970) ; Passe-partout n° 27, « Démocratie » (mai 1977-juillet 1978).
  • poèmes pour voix superposées fixées sur support : Passe-partout n° 3, « Poème-interview » (avril 1970) ; Passe-partout n° 9, « Encoconnage » (décembre 1971- janvier 1972) ; Passe-partout n° 25, « Sisyphe » (avril 1977) ; Passe-partout n° 28, « Publicité » (avril 1977-avril 1979).
  • poèmes pour voix superposées et sons fixés sur support : Passe-partout n° 4, « Chapeau »(juillet 1970) ; Passe-partout n° 6, « Mantra des trois petits chats » (mai-juin 1971) ; Passe-partout n° 8, « Ruth Franken a téléphoné » (septembre 1971) ; Passe-partout n° 10 à 21, « Le Carrefour de la chaussée d’Antin » ; Passe-partout n° 22, « Vaduz » (juin-décembre 1974) ; Passe-partout n° 24,« Canal Street »(juillet 1976) ; Passe-partout n° 29, « Kockums AB » (septembre-octobre 1980).
  • poème-collage sonore : Passe-partout n° 5, « La semaine » (avril-juin 1971) ; Passe-partout n° 23, « Tu viens chéri(e) » (avril-novembre 1975).

Informations sur la création :

Le Passe-partout n° 3,« Poème-interview » a été mixé au studio Fylkingen (Stockholm), sur 4 pistes. Le Passe-partout n° 25 , « Sisyphe » a été enregistré et mixé au studio Fylkingen (Stockholm), sur 4 pistes.

Parmi les Passe-partout, certains poèmes, composés dans les années 1970, se distinguent du fait de leur genèse, de leur ampleur et de leurs particularités techniques. C’est le cas de « Carrefour de la chaussée d’Antin » (Passe-partout n° 10 à 21, 1972), « Vaduz » (Passe-partout n° 22, 1974) et « Canal Street » ( Passe-partout n° 24, 1976).

« Le Carrefour de la Chaussée d’Antin » a donné lieu à un film de Françoise Janicot (Carrefour de la Chaussée d’Antin,super 8, couleur, 33 mn, 1972). « Encoconnage », Passe-partout n° 9, a inspiré à Françoise Janicot une performance consistant à entourer son corps de ficelle jusqu’au visage. Des photographies documentent cette performance dans : Bernard Heidsieck, Françoise Janicot, Encoconnage, Anvers, Guy Schraenen, 1974 (disque vinyle 30 cm sous pochette illustrée à rabat contenant un livret de 12 pages comprenant 90 photographies de la performance et une feuille volante d’explications, 504 ex.).


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16.