Bernard Heidsieck (1928-2014)

Derviche / Le Robert (26 pièces) (1978-1985)

poèmes pour voix, voix superposées et sons fixés sur support

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1978 - 1985
    • Durée :
    • Dédicace : Michèle Métail
Effectif détaillé
  • soliste : voix parlée

Information sur la création



  • Interprètes :

    Bernard Heidsieck : voix.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support (Enregistrement en studio sur 8 pistes.)

Observations

Date d’enregistrement : juillet 1982-janvier 1986.

Sons divers : bruits de l’Assemblée, métro, chemin de fer, marteau-piqueur, cliquetis, téléphone, machine à écrire, caisse de résonance, boîte à rythme, bruits de pas, respiration, souffle, voix diverses, coups sourds sur une porte, son en boucle.

Extraits d’enregistrements de plusieurs « passe-partout » (« Vaduz », « La Semaine »,« Tu viens chéri(e) ») et « poèmes partitions » (« D2 », « B2B3 », « Couper n’est pas jouer »).

Éditeurs :

  • Bernard Heidsieck, Les tapuscrits : poèmes-partitions, biopsies, passe-partout, exposition, Nice, Villa Arson, 18 février-22 mai 2011, Dijon, les Presses du réel, Nice, Villa Arson, 2013. Contient la totalité des fac-similés de Derviche / Le Robert.
  • Bernard Heidsieck, Derviche / Le Robert, Romainville, Al Dante / Niok, éditions Léo Scheer, 2004. Livre + 3 CD comprenant l’enregistrement de l’intégralité du Derviche / Le Robert par Bernard Heidsieck.

  1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué.