Julio Estrada (1943)

eolo’oolin (1984-1988)

pour six percussionnistes distribués dans l'espace en pentagone


œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1984 - 1988
    • Durée : 40 mn
    • Éditeur : juliusedimus
    • Opus : E17
    • Commande: Institut Nationale de Beaux-Arts du Mexique, Darmstadt Musiktagen
    • Dédicace : Iannis Xenakis
    • Livret (détail, auteur) :

      Saga nordique anonyme.

Effectif détaillé
  • 6 percussionnistes

Information sur la création

  • Date : 1988
    Lieu :

    Allemagne, Darmstadt.


Observations

Le titre est composé du mot grec eolo : le vent, et du mot náhuatl oolin : le mouvement.

Un percussionniste se place au centre d’un pentagone, les cinq autres percussionnistes se placent aux sommets du pentagone. Les musiciens placés aux sommets portent certains instruments portatifs et peuvent se déplacer dans des couloirs périphériques ou menant au centre du pentagone.

Création de la version réduite à Strasbourg en 1984.

Titres des parties

Neuf mouvements et série de jeux.