Dieter Schnebel (1930-2018)

Museumsstücke II (MoMA) (1994-1995)

pour voix et instruments mobiles


œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1994 - 1995
    • Vidéo, installation (détail, auteur) : Dieter Schnebel, mise en scène.
    • Durée : 1 h
    • Éditeur : Schott

Information sur la création

  • Date : 21 January 1995
    Lieu :

    Allemagne, Cologne, Musée Ludwig/Wallraf-Richartz


    Interprètes :

    Kammerensemble Neue Musik Berlin ; ensemble Maulwerker ; Roland Kluttig, direction.

Titres des parties

Prélude: Eduard Kienholz, Niki de Saint Phalle, Frida Kahlo, Robert Rauschenberg

I: Marcel Duchamp, Josef Albers – Karl Gerstner, Paul Klee, Gabriele Münter – Wassily Kandinsky – Marianne von Werefkin – Alexej Jawlensky, Pablo Picasso, Piet Mondrian, Marie Laurencin, Kasimir Malewitch

II: Jackson Pollock I, Robert Indiana, Joseph Beuys, Barnett Newman – Johannes Gecelli, Gerhard Richter, Roy Lichtenstein, Mark Rothko, Yves Klein, Jackson Pollock II, Andy Warhol, Achim Freyer 67

III: Christian Boltanski, Weseler, Anselm Kiefer – Konrad Schäuffelen, Günther Uecker, Bruce Naumann – Chris Newman, Rebecca Horn, Takashi Kosugi – Nanne Mayer, George Segal, Jehuda Bacon

IV: Kurt Schwitters I, Willi Baumeister I, Wols, Willi Baumeister II, René Magritte, Max Beckmann, George Grosz – Hanna Höch, Max Ernst, Willi Baumeister III, Victor Vasarely, Kurt Schwitters II, Salvador Dalí


  1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

  4. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  5. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466.