Dieter Schnebel (1930-2018)

Majakowskis Tod –Totentanz (1989-1997)

fragment d'opéra et épilogue, collage de textes d'après Wladimir Majakowski et Lilja Brik par Dieter Schnebel

œuvre électronique
œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1989 - 1997
    • Durée : 2 h
    • Éditeur : Schott
    • Livret (détail, auteur) :

      Wladimir Majakowski et Lilja Brik.


      1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

      2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

      3. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

      4. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

Effectif détaillé
  • chœur récité, ensemble de voix solistes(soprano [], alto [], ténor [], basse [])
  • 3 flûtes (aussi 2 flûtes altos, flûte piccolo), clarinette, 3 hautbois (aussi cor anglais), 3 clarinettes (aussi clarinette en mib, clarinette basse), saxophone sopranino, 3 bassons (aussi contrebasson), 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, tuba (aussi tuba contrebasse), piano, clavecin, clavier électronique/MIDI/synthétiseur, accordéon, 6 percussionnistes, harpe, guitare électrique, 12 violons, 12 violons II, 12 altos, 10 violoncelles, 10 contrebasses

Information sur la création

  • Date : 8 March 1998
    Lieu :

    Allemagne, Leipzig, Opéra


    Interprètes :

    Anna Clementi, Christian Kesten, Michael Hirsch, Robert Podlesny, narrateurs solistes ; Isolde Siebert, soprano ; Christine Hansmann, alto ; Matteo de Monti, Dario Süß, basse ; Freyer-Ensemble ; Johannes Kalitzke, direction.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Observations

Œuvre pour chœur de récitants avec des récitants et une récitante soliste, chœur à quatre voix et orchestre.


  1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

  3. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  4. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16.