Jörg Widmann (1973)

Das heiße Herz (2018)

version pour baryton et orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 2018
    • Durée : 40 mn
    • Éditeur : Schott
    • Commande: Bamberger Symphoniker, Cleveland Orchestra, City of Birmingham Symphony Orchestra, Casa da Musica Porto
Effectif détaillé
  • soliste : baryton
  • 4 flûtes (aussi 4 flûtes piccolos, 2 flûtes [avec patte de si] ), 4 hautbois (aussi hautbois d'amour, cor anglais), 4 clarinettes (aussi clarinette basse, clarinette contrebasse), 4 bassons (aussi contrebasson), 4 cors, 4 trompettes, 4 trombones, tuba, piano, accordéon, célesta, timbales, 4 percussionnistes, 2 harpes, 16 violons, 14 violons II, 12 altos, 10 violoncelles, 8 contrebasses

Information sur la création

  • Date : 26 April 2018
    Lieu :

    Allemagne, Bamberg, Konzerthalle


    Interprètes :

    Christian Gerhaher, baryton ; Bamberger Symphoniker ; Jakub Hrůša, direction.

Titres des parties

I. Der arme Kaspar
II. Spätes Liebeslied
III. Liebeslied
IV. Hab ein Ringlein am Finger
V. Eifersucht
VI. Das Fräulein stand am Meere
VII. Kartenspiel
VIII. Einsam will ich untergehn

  1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466.