William Kuo (1990)

fascia (2019)

pour clarinette et électronique

œuvre électronique, Ircam

  • Informations générales
    • Date de composition : 2019
    • Durée : 08 mn
Effectif détaillé
  • clarinette

Information sur la création

  • Date : 18 June 2019
    Lieu :

    France, Paris, Centquatre


    Interprètes :

    Juliette Adam, clarinette.

Information sur l'électronique
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Mikhail Malt (encadrement pédagogique)
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié

Observations

Remerciements : cette pièce a été composée à partir des matières sonores de la clarinettiste et improvisatrice Juliette Adam.

Note de programme

Le principal enjeu dans cette pièce est de situer des éléments variables dans un environnement fixe afin d’offrir à la clarinette un degré de flexibilité qui s’harmonise avec l’électronique, pour créer un monde sonore cohérent.

La partie de clarinette a été composée à partir d’improvisations et permet ainsi une élasticité accueillant risque, suspense et engouement. Au cours de plusieurs séances, j’ai enregistré les improvisations de Juliette qui comprenaient des sons qu’elle a développés dans sa propre pratique. En outre, j’ai proposé des thèmes d’improvisation en apportant des objets divers qui produisaient également d’autres sons intéressants pour la composition.

La partie électronique, quant à elle, est un environnement à multiples facettes. Elle rappelle les bruits de dysfonctionnement électrique ou mécanique et tente de recréer des ambiances sombres et lourdes à l’aide de fréquences sub-basses et de field recordings. Enfin, elle évoque la voix humaine et le corps à partir d’échantillons de parole et de bruits produits par l’auscultation d’organes (cœur, poumons) avec un stéthoscope. Cet amalgame de sons forme un tissu conjonctif – fascia – incarnant à la fois la tension et la fluidité entre l’artificiel et l’organique.

William Kuo, note de programme du concert du 18 juin 2019 au Centquatre-Paris.