Daniel Zea Gómez (1976)

Brisures (2009)

performance

œuvre électronique
œuvre scénique
performance

  • Informations générales
    • Date de composition : 2009
    • Vidéo, installation (détail, auteur) : Concept et interprétation : Yann Marussich, construction du décor : Cédric Bach, composition sonore et programmation : Daniel Zea, lumière : Michel Guibentif
    • Commande: Perceusse Productions Scène avec le soutien de la SSA

Information sur la création

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : dispositif multimédia (vidéo, lumière), autre dispositif électronique

Observations

En collaboration avec Yann Marussich (système de diffusion multicanal, contrôle de lumières et électronique).

Note de programme

Depuis 2001, Yann Marussich s’est plongé dans l’introspection de son corps avec une série performances immobiles : Bleu Provisoire (2001), Autoportrait dans une fourmilière (2003), Traversée (2004), Nuit de Verre (2007) Bleu Remix (2007). « Brisures » est la continuité de ce travail, car « l’immobilité est la source de tout mouvement ». Ici, l’enjeu c’est la recherche du mouvement infime, le plus organique, le plus naturel possible à travers la lenteur extrême et l’improvisation…Il s’agit de tracer un chemin non déterminé par avance. Pas de préméditation, pas d’écriture chorégraphique, mais plutôt un état chorégraphique. Ici, le corps devance le mental. Personne ne sait dans la lenteur où va le mouvement. Ni le performer, ni le spectateur. Ce voyage dans l’infinitésimal, c’est aussi ouvrir au spectateur un espace-temps si particulier. Le temps présent. L’oubli du temps. Le spectateur devient ainsi l’acteur d’un présent commun. D’une expérience commune. Plus qu’un spectacle, c’est une expérience donnée en partage.

Daniel Zea, site internet du compositeur.