Franck Bedrossian (1971)

Epigram III (2018)

  • Informations générales
    • Date de composition : 2018
    • Éditeur : Billaudot
    • Cycle : Epigram
    • Commande: Annie Clair et Festival des Wittener Tage für neue Kammermusik
    • Dédicace : Annie Clair
    • Livret (détail, auteur) :

      Emily Dickinson. 

Effectif détaillé
  • soliste : soprano
  • flûte (aussi flûte alto, flûte basse), 2 clarinette (aussi clarinette basse, clarinette contrebasse), cor, percussion, piano [préparé] , harpe [préparée] , 2 violon, alto, violoncelle

Information sur la création

  • 28 April 2018, Allemagne, Rudolf Steiner Schule de Witten, par Donatienne Michel-Dansac (soprano) et le Klangforum Wien, sous la direction d’Emilio Pomàrico. 

Observations

Voir le film documentaire de la série Images d'une œuvre sur le processus d'élaboration de l'œuvre : https://medias.ircam.fr/xabe94f

Enregistrement du concert du 11 juin 2018, dans le cadre du festival ManiFeste : https://medias.ircam.fr/x6ed0c0

Note de programme

Le cheminement du lecteur à travers l’œuvre d’Emily Dickinson est toujours éminemment solitaire, notamment parce qu’elle n’a jamais présenté sa production en catégories qui puissent guider cette progression, ni même l’orienter de manière claire et explicite. Et si, parmi l’ensemble de sa poésie, les résonances sont perceptibles, elles demeurent secrètes et énigmatiques.

Je me suis souvenu de cette expérience singulière pour élaborer la trajectoire d’Epigram, dont le déroulement temporel devait restituer cette sensation.

Aussi ai-je choisi d’intégrer des textes dont la succession ne procède pas d’une volonté organisatrice, mais constitue une suite d’associations poétiques. Les thèmes de la solitude, de la quête d’identité, de la disparition sont récurrents, sans que l’ensemble formé par ces poèmes isolés puisse jamais donner l’impression d’un tout uniforme. Pour parachever cette forme allusive, la plupart des textes n’ont pas été intégrés a priori, mais le plus souvent au cours de la composition, en fonction du climat que la musique elle-même suggérait. Les différentes transitions, articulations, épisodes instrumentaux et silences donnent à entendre les correspondances entre les poèmes. Ainsi, j’ai souhaité élaborer une forme qui puisse incarner cette poésie tout à la fois complexe, radicale, imprévisible et ambiguë. Epigram est un cycle composé de trois parties qui peuvent également être jouées individuellement en concert. Epigram I est dédié à Donatienne Michel-Dansac, Epigram II à Françoise et Jean- Philippe Billarant, et Epigram III à Annie Clair.

Franck Bedrossian

Note de programme du concert du 11 juin 2018 au Centre Pompidou, dans le cadre du festival ManiFeste.