Robert Ashley (1930-2014)

Automatic Writing (1974-1979)

voix, instruments électroniques, techniques spéciales d'enregistrement

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1974 - 1979
    • Durée : 46 mn 02 s
    • Livret (détail, auteur) :

      Robert Ashley 


      1. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

      2. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

      3. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

      4. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

Information sur la création

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Observations

  • Automatic Writing a été composé et enregistré sur une période de cinq ans ; cette pièce est née de sa fascination pour l'écriture automatique, ou inconsciente. Convaincu d'être atteint d'une forme mineure de maladie de la tourette, Robert Ashley a tenter de puiser dans les tréfonds de sa conscience (ou de son inconscience) afin d'écrire le texte de cette pièce. 
  • Cette pièce figure sur l'album Automatic Writing (Lovely Music, 1979) aux côté de deux autres pièces (She Was a VisitorPurposeful Lady Slow Afternoon). Les deux voix récitantes sont celles de Robert Ashley et Mimi Johnson. 

  1. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  2. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

  3. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  4. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466.