Zad Moultaka (1967)

Baal (2015)

pour orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 2015
    • Durée : 08 mn
    • Éditeur : Onoma éditions musicales
    • Commande: Festival International de Baalbeck pour son 60e anniversaire.
Effectif détaillé
  • flûte, 2 flûtes piccolos, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 4 cors, 2 trompettes, 3 trombones [alto, ténor, basse] , tuba, 3 percussionnistes, harpe, 12 violons, 10 violons, 8 altos, 8 violoncelles, 5 contrebasses

Information sur la création

  • Date : 31 July 2015
    Lieu :

    Liban, Baalbeck


    Interprètes :

    l'Orchestre Philharmonique du Liban ; Harout Fazlian, direction.

Titres des parties

I. Les dieux ont dansé puis décidé de mourir
II. Par ici la pluie n’est faite ni d’eau ni d’anges
III. le soleil a tourné autour de ma tête
IV. Même habillées de noir nos fêtes sont festives

(les titres des mouvements sont empruntés à un poème d'Etal Adnan).


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16.