Zad Moultaka (1967)

Èné Bèkè (2012)

pour soliste, chœur et orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 2012
    • Durée : 23 mn
    • Éditeur : Onoma éditions musicales
    • Commande: Festival d’Île de France
.
    • Livret (détail, auteur) :

      Texte : poèmes arabes de Mahmoud Darwich et un poème grec de Giorgos Seféris.


      1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

      2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

      3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

      4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

      5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

Information sur la création

  • Date : 12 April 2012
    Lieu :

    Liban, Beyrouth, Festival Irtijal, Théâtre al Madina


    Interprètes :

    Nadine Nassar, voix ; l'orchestre et le chœur des jeunes libanais et français
 (élèves du Lycée Racine de Paris, élèves de l’Institut Supérieur de Musique 
et du Conservatoire National Supérieur de Musique de Beyrouth, Chorale de l’Université Antonine de Beyrouth)
 ; sous la direction de Toufic Maatouk