Bernard Parmegiani (1927-2013)

Immer/sounds (1999)

musique de concert pour électronique

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1999
    • Durée : 11 mn 24 s
    • Commande: Philippe Samartzis

Information sur la création

  • 1999, Australie, Melbourne, Biennale Immersion Festival.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support (diffusion en concert en son surround)

Note de programme

S’immerger dans le son : quoi de plus jubi­latoire ? Tout comme dans une immersion sous-marine où défilent sous nos yeux les poissons, signes d’une partition aléatoire visuelle, muette mais combien chatoyante. Mais tout comme les poissons ne sont pas la mer, les sons ne sont pas la musique. Ils n’en sont que les constituants selon un ordonnancement, aléatoire pour les uns, composé pour les autres. Tous deux évo­luent dans un espace qui leur est propre.

En leur absence totale, toute vie semble apparemment oubliée. « L’espace pour s’identifier a besoin de repères. Toute vacuité visuelle ou sonore pouvant devenir insupportable dans le “cou­rant de la vie”, à moins que cette vacuité extérieure aide à en créer volontairement une en soi. C’est donc en fonction de cet espace que j’ai choisi les sons-repères qui constituent Immer/sounds : éclatements, écoulements, micro-sons, cellules ryth­miques… Certains d’entre eux ont leur propre trajectoire. Entendue sur un seul haut-parleur, cette trajectoire serait déjà perceptible. Elle le devient davantage lorsque le son évolue à travers plusieurs haut-parleurs. S’immerger dans le son, pour tout dire, c’est passer de l’entendu à l’écouté.

Bernard Parmegiani.