Bernard Parmegiani (1927-2013)

Stries (1980)

musique mixte, pour bande et synthétiseurs

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1980
    • Durée : 28 mn
Effectif détaillé
  • 3 clavier électronique/MIDI/synthétiseur

Information sur la création

  • 17 March 1980, France, Paris, Maison de Radio France, Studio 104, Cycle Acousmatique 1980, par le trio de synthétiseurs TM+ (Denis Dufour, Laurent Cuniot et Yann Geslin).

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Note de programme

De ce que fut Violostries il ne sub­siste ici que la bande magnétique néan­moins réalisée uniquement à partir des sons de violon. Le jeu en direct de ce dernier est remplacé par celui des trois synthéti­seurs pour lesquels a été conçue une parti­tion toute différente de celle que Devy Erlih composa pour Violostries. La partie réa­lisée sur bande magnétique a elle-même subi des changements, notamment dans le dernier mouvement auquel a été donnée une plus grande ampleur. Son sous-titre, Végétal, impliquait que fût élargi son épa­nouissement.

Régis Renouard Larivière.

De 1963 à 1980, l’arbuste est devenu arbre. Malgré ces “opérations”, le son originel subsiste. Le son conserve cette possibilité de se diviser, ne livrant ainsi qu’une partie de lui-même, l’autre demeurant intacte. Les synthétiseurs réali­sent ici un travail de sculpteur et de peintre à la fois. Ils émergent, ou parfois s’insèrent sans jamais tenter de se situer en tant que solistes à travers un jeu concertant. Leurs ciseaux et leurs pinceaux sont les modula­teurs et les filtres, qui vont creuser, établir des bosses, colorer, couper, entrecouper, éclaircir ou assombrir. Ce jeu pouvant, de plus, s’enrichir d’accidents – heureux – dus à l’inspiration du moment.

Bernard Parmegiani.