Carlos de Castellarnau (1977)

Natura Morta (2014)

pour accordéon et électronique

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2014
    • Durée : 08 mn 30 s
    • Éditeur : Inédit
    • Dédicace : Fanny Vicens
Effectif détaillé
  • accordéon

Information sur la création

  • 5 May 2014, France, Paris, Espace de projection Ircam, par Fanny Vincens, accordéon.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : temps réel

Observations

Pièce réalisée dans le cadre du Cursus 1 de composition et d’informatique musicale.

Note de programme

La possibilité de transformer le son naturel de l’instrument et d’écouter immédiatement le résultat m’a permis de travailler d’une façon différente, plus empirique et informelle. La forme de la pièce découle directement d’un matériau généré par l’électronique à partir du son de l’accordéon auquel j’ai fait subir divers traitements. À partir de là, j’ai cherché une superposition maximale entre le son de l’instrument et le son numérique. Ainsi la structure de l’œuvre est-elle née sans a priori formel, d’une constante interrogation au fil de la composition. L’écriture instrumentale se caractérise par le non développement de ses éléments, qui contraste fortement avec le caractère plus vivace de l’électronique. Ce sont les éléments sonores issus de la transformation du son naturel de l’instrument qui m’ont fait penser au genre pictural des « natures mortes » et à ses représentations d’objets inertes du quotidien.

Carlos de Castellarnau, note de programme du concert du 26 juin 2019 à la Maison de la musique de Nanterre.