Luc Ferrari (1929-2005)

Rencontres fortuites (2003)

pour alto, piano et SM

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 07 jan 2003 - 11 jun 2003
    • Durée : 21 mn 25 s
    • Éditeur : partition disponible à LA MUSE EN CIRCUIT
Effectif détaillé
  • alto, piano

Information sur la création

  • Date : 22 November 2003
    Lieu :

    France, Dijon


    Interprètes :

    Jean-Philippe Collard-Neven : piano, Vincent Royer : alto.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Note de programme

« J'avais d'abord appelé cette pièce 7 ou 8 anecdotes et abstractions pour Alto, Piano et SM (SM voulant dire Sons Mémorisés et rien d'autre). Les deux titres avaient l'avantage d'être vrais ce qui n'est pas toujours le cas. Il y a donc dans cette pièce 7 ou 8 séquences qui font passer d'une écoute abstraite à une écoute anecdotique. Je l'espère renouvelée et toujours active. »


  1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

Luc Ferrari.