José María Sánchez-Verdú (1968)

Libro para un quinteto (1994)

pour quintette

  • Informations générales
    • Date de composition : 1994
    • Durée : 11 mn 30 s
    • Éditeur : Emec, 1997
    • Dédicace : aux grands compositeurs, poètes, mathématiciens, astronomes de l'Ars Nova français du XIXe siècle comme Guillaume de Machaut et Philippe de Vitry
Effectif détaillé
  • hautbois, clarinette basse, trompette, alto, contrebasse

Information sur la création

  • Date : 16 December 1996
    Lieu :

    Espagne, Madrid, Auditorium National de Musique


    Interprètes :

    l'ensemble Cámara XXI, direction : Pedro Halffter Caro.

Observations

  • Troisième Prix du Prix de Composition pour les Jeunes Compositeurs de la Société Générale des Auteurs et Editeurs d'Espagne (SGAE) 1996.
  • Œuvre nominée aux Young European Artists 1996 (Leipzig).
  • Œuvre sélectionnée par la Gesellschaft für Neue Musik de Cologne et l'Ensemble Modern de Francfort pour le II Nachwuchsforum für Junge Komponisten, Musikologen und Interpreten 1997.

  1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

  4. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  5. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

Titres des parties

I. Introitus ; II. Liber primus ; III. Liber secundus ; IV. Liber tertius ; V. Ite


  1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

  4. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  5. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466.